On a les élus qu’on mérite…

 

Depuis l’affaire Cahuzac, on assiste à une épidémie de publication de patrimoines. Qu’on me permette de sourire un peu.

Flash-back : en 2001, candidat aux élections municipales de la 5e ville de France, je décide, en dehors de toute règle légale et de toute pression médiatique, de publier mon patrimoine en encourageant mes adversaires à faire de même.

Grâce à la médiatisation propre à une campagne électorale de cette ampleur, j’ai pu largement communiquer sur cette initiative et cerise sur le gâteau, Nice-Matin avait même diffusé le document.

Eh bien, que croyez vous qu’il arriva ? Rien.

Aucun de mes adversaires (ni de mes alliés) ne daigna me suivre sur la voie radieuse de la transparence ; mais, le plus navrant, est que pratiquement aucun électeur ne me créditera de cette initiative qui du coup ne pesa en rien sur la campagne.

Si on met en perspective cette absence de réaction avec la réélection quasiment automatique d’élus condamnés, on se dit qu’on a finalement les élus qu’on mérite.

Du coup la vague de repentance actuelle ne me semble pas promise à un grand avenir. D’où mon sourire (amer).

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans coups de gueule, Société, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour On a les élus qu’on mérite…

  1. Jean Marc Menez dit :

    Hélas…mille fois hélas…quand on voit les balkany élus et réélus…on s’interroge sur les motivations des électeurs…dans certaines villes, il vaut mieux être pourri apparement !!!

  2. JOSÉ dit :

    Entièrement d’accord avec toi Patrick . On a les élus qu’on mérite !!!! L’honnêteté ne paye pas !!!

  3. alaind dit :

    Il est vrai que sur ce coup là, car il est bien question d’un coup dans l’histoire de la gauche, la droite a protesté « pour la forme », du bout des lèvres, embarrassée n’est ce pas, et quand bien même des mesures (ettes) s’appliqueront, rien ne sera plus jamais comme avant.
    Le côté positif est le rappel à l’ordre dans cette multi monarchie, de gauche et droite, que le pouvoir n’est pas dans les mots, il n’est pas dans les cœurs, il n’est pas dans la valeur humaine, il est dans la finance. On le savait, on osait même s’en douter, maintenant nous en sommes encore plus sûrs.

    Obscène la volonté du coupable de s’accrocher à un fauteuil politique, obscène l’absence réelle de goudron et de plumes. Un vol de vélo serait plus réprimandé.

    Maintenant, rien a vraiment changé dans le monde réel, une mission est en cours, que sa poursuite se concrétise, comme par exemple le non cumul des mandats relégué aux calendes … Grecques, pour qu’il y ait des hauts, il faut des bas, bien sûr…

    • Cendrillon dit :

      J’aime beaucoup l’image du sourire (amer)….
      C’est tout à votre honneur d’avoir pris l’initiative de publier votre patrimoine. Mais je doute qu’en France une telle démarche pèse sur l’opinion publique… J’ai comme le sentiment que c’est « tabou » de parler d’argent ou de valeur… Ceux sont des questions qui ne se posent pas… L’argent demeure encore dans « le coffre des secrets »…
      Honnêtement, je pense qu’il n’est pas nécessaire pour un élu de publier son patrimoine, par « pudeur instaurée »… Les mentalités ne sont pas prêtes ; quoi que vous disiez vous serez critiqué. S’il y a peu, on dira que l’élu ment, et s’il y a trop, on pensera qu’il triché… Aujourd’hui la confiance est rompue vis-à-vis des Français, mais elle se rétablira très vite, car les électeurs ont « l’habitude » de ne pas savoir, et il me semble qu’ils n’aiment pas savoir… ça peut même heurter les plus démunis qui n’ont rien… Pas besoin de raconter sa vie, ça fait presque « vantard »…
      On vous demande juste d’être honnêtes, pour le reste : habitez où vous voulez, et roulez comme vous vous voulez… 😉
      (perso je m’en contre fiche…)

  4. Fanfan Barlagaie dit :

    Finalement, on exige de la transparence par réaction et qu’en cas d’extrême urgence style notre onde de choc Cahuzac… Mais à quoi peuvent bien servir nos politiques si ils n’anticipent pas et si ils n’innovent pas un peu ?

  5. Cendrillon dit :

    (pardon pour les fautes de frappe et les oublis… avec un portable ce n’est pas très pratique… Merci)

  6. Emmanuel dit :

    Ça mérite au moins des Primaires pour montrer aux Niçois qu ‘ils peuvent se rattraper et encore voter pour toi !

  7. L’expérience a montré qu’une transparence organisée, pour ne pas dire orchestrée, est le meilleur moyen, pour certains, de frauder. Nous avons des fonctionnaires des impôts (Il est permis de penser qu’à qu’à Bercy, il reste des marges de rentabilité en ce qui concerne les charges de travail) tout à fait aptes à évaluer des patrimoines.
    En outre, les deux assemblée ont toute une palanquée d’ administrateurs grassement payés qui pourraient (devraient) se charger de ce genre de contrôle, sans que cela ne soit rendu public car on va aller vers un système d’élus du type « plus pauvre que moi tu meurs « . Pauvreté n’est pas vice, mais ce n’est pas non plus vertu. Déjà qu’on a des partis composés essentiellement d’élus, de gens espérant être élu, de gens travaillant pour des élus et de gens espérant travailler pour des élus, on va se retrouver avec une assemblée d’apparatchiks, de bureaucrates ou de gens espérant prendre une revanche sociale. Je doute que la démocratie y trouve son compte.
    Et s’il faut faire du big brother fiscal, n’oublions tous ceux qui ont aussi (et autant, sinon plus) du pouvoir, à commencer par la presse. Rappelons-nous l’affaire des appartements de la ville de Paris, qui a montré que des personnalités bénéficiaient de loyers ridiculement bas par rapport au logement qu’ils occupaient. Et parmi eux, il y avait des journalistes et donc l’affaire a vite été étouffée, et pour cause.
    Et quant à cette histoire de référendum demandé par Harlem Désir, c’est aussi grotesque que pathétique. Et pourquoi pas un référendum pour demander qu’on respecte le code de la route ?!
    Enfin, les exigences et les méthodes d’une certaine presse (qui joue à elle seule le rôle d’enquêteur, de juge et de bourreau) me rappellent les noms de Salengro, Caillaux, Béregovoy, tous victimes de lynchages médiatiques, avec les bénédiction de types comme Mélenchon, nostalgique sans doute des procès de Moscou. Qu’il donne son patrimoine et le temps qu’il passe (ou plutôt qu’il ne passe pas) à Strasbourg et à Bruxelles, sauf pour aller signer la feuille de présence afin de toucher ses (larges) indemnités.

    • Laurent Weppe dit :

      L’affaire Caillaux s’est terminée par le patron du Figaro assassiné de sang froid en public par Henriette Caillaux qui est en suite allé jouer la pauvre petite dame faible, fragile et traumatisée devant le juge et a été acquittée. Tu parles d’un « lynchage »

      Quant à Mélanchon, le temps qu’il ne passe pas au parlement dont il est élu est déjà public, comme celui de tous les députés européens d’ailleurs:
      http://www.votewatch.eu/en/jean-luc-melenchon.html

  8. bernard gaignier dit :

    Plusieurs éléments: déclaration du patrimoine, sans contrôle……c’est effectivement du pipeau.
    il y a dans l’agitation qui suit l’affaire Cahuzac……du Sarkozy: un probléme une loi.
    Le dispositif existe déjà sur le papier; ce qui manque: le contrôle et la sanction.
    les corps de contrôle compétents existent: au ministère des finances. Il suffit d’élargir leur domaine de compétence.
    Mais là je ne rejoins pas le commandant drommard: le travail ne sera pas absorbable avec les effectifs actuels: 30000 postes supprimés en quelques années.. Aux finances le taux de non remplacement a été de 2 sur 3 (et pas 1 sur 2), politique menée par la droite et poursuivie par la gauche.
    Cette extension des missions sans moyen, se traduirait par…pas grand chose, ou alors par une diminution du controle fiscal qui est déjà bien maigre.
    On s’est ému de la suppression de postes de policiers et de gendarmes mais pas de fonctionnaires du fisc…; Très logique eu égard à la mentalité « française » sur ce sujet,
    Si l’on veut que ce soit sérieux……le contrôle des dossiers des élus (députés, sénateurs, maires, présidents d’assemblée…) nécessite l’embauche de fonctionnaires… avec des pouvoirs juridiques équivalents à ceux du fisc.
    Plus généralement la lutte contre la fraude fiscale nécessite des moyens importants, et pas simplement humains. (arsenal juridique à revoir,).

  9. F Bénard dit :

    Bonjour,

    Merci pour ce billet simple et direct: permet moi un complément: si Dominique BM, Jean-Christophe P et Fabien B ne sont pas élus, c’est que les citoyens ne nous méritent pas ! Et c’est bien dommage.
    Enfin, il ne faut pas oublier que l’argent est en partie le pouvoir. Que faire de la Politique coute de l’argent. Mais que l’on ne peut pas tout acheter.

  10. Emmanuel dit :

    A force de transparence on va finir par ne plus les voir !!!!!!

  11. @Laurent Weppe.
    L’épilogue tragique de l’affaire Caillaux n’enlève rien au rôle peu reluisant de la presse de l’époque. Et votre propos à l’égard de Mme Caillaux est, ce me semble, quelque peu sexiste.
    Ah oui, l’absentéisme de Mélenchon est de notoriété publique ? Alors, pourquoi aucun journaliste ne lui pose la question quand il vient faire son numéro à la Georges Marchais à la télé ?

    • Laurent Weppe dit :

      C’est toute la « bonne » société française de l’époque qui était sexiste. « la pauvre petite dame faible, fragile et traumatisée » ce n’est pas mon interprétation personnelle de l’affaire: c’est littéralement la ligne de défense choisie par son avocat: il est allé plaider que sa cliente étant une femme, elle était « victime de ses passions » et donc parfaitement incapable de préméditer son meurtre: employer le chauvinisme sexiste des bourgeois pour que l’assassin de l’un de leur principaux portes-étedaards échappe à la prison se révéla être une tactique payante, mais le fait est qu’Henriette Caillaux joua une comédie collant aux stéréotypes à la con auxquels magistrats et une bonne partie de l’opinion adhérait.

  12. FB de Contes dit :

    Des fonctionnaires….des fonctionnaires … et encore des fonctionnaires !!!! Assez, on n’en est plus au temps des bouliers. Vous avez des ordianateurs depuis un moment, d’où des charges de travail qui ont diminué.
    Enfin vous faites comme vous voulez. Mais tout de même on va bien rire, et ça va occuper le peuple, avec les déclarations de patrimoine. On va faire des classements, des comparaisons. Vous, socialistes, ferez semblants d’être surpris quand apparaitront les patrimoines de certains….de tous les ministres, de votre Président qui dit ouvertement ne ps aimer les riches. Fabius doit être mal ! Vivement lundi la publication.

    • C’est fou comme nombre de personnes peuvent dire n’importe quoi en ce moment. Ça ne me gêne pas que certains de mes compatriotes soient riches (ce qui ne m’empêche pas de penser que les excès non justifiés de certaines rémunérations sont quelque peu indécents) tant qu’ils n’essaient pas de se défiler de l’effort national par la fraude fiscale et/ou en s’expatriant.

  13. Cendrillon dit :

    Je trouve que Mélanchon a raison quand il évoque le fait que le gouvernement devrait exiger (aux banques suisses etc…) la liste des noms des Français qui ont déposé leur argent sur des comptes étrangers, puis vérifier s’ils sont résidents en France etc… C’est une vraie bataille certes, car je doute que les banques soient faciles à convaincre, et il devra bien sûr mobiliser des moyens pour ça, mais ça vaut la peine vu le manque à gagner… Là il me semble que c’est une mesure efficace et radicale !

    PS : Par précaution je pose cette question à qui sait répondre : Est-ce que d’autres états confrontés au même problème ont déjà pris ce type de mesures dans le passé ?

  14. Emmanuel dit :

    Je suis d’accord avec le commandant quand il dit que la pauvreté n’est pas une vertu mais elle le fut au Moyen Age et vantée par l’ Eglise catholique. Il faut croire qu’elle imprégne encore profondément la société, Fernand Braudel avait bien raison !

  15. Elsie Vignal dit :

    Patrick, es-tu entré en rébellion ?

  16. parsus dit :

    que vous êtes méchant avec nos élus qui passent leurs vie a se battre pour que nous ayons un emploi un salaire un logement une vie heureuse a 35 h par semaine des allocations des congés des belles autos de beaux autoroutes de belles et grandes surfaces pour acheter bio et de qualité et pas cher des hôpitaux des médicaments bien remboursé…..
    et vous vous êtes la rouspéter parce que de temps en temps il y en a un qui triche ou qui mens.
    je vous rappel que tout cela est partie du disfonctionnement d’un répondeur….
    que machin ou truc est été au courant je m’en bat les bretelles.
    tout cela fait bander les journaleux de tout bord audio radio journaux et les réseaux sociaux.
    hollande fait du sarko un problème une loi il a bouclé le droit de parole a fillon pardon ayrault.
    moi président je ferai ……. du vent
    bernard gaignier a raison les outils sont la il faut les améliorés les renforcés et surtout les financers.
    600 milliard d’évasion fiscale par an cahuzac ne jouait pas dans la cour des grands mais c quand même un voyou.
    quand a vous monsieur mottard votre patrimoine ne représente pas grand intéret même si c’est bien de l’avoir fait, dans la mesure ou vos responsabilité politique ne vous ont pas placer en responsabilite comme maire ou président du cg mais cela viendra peut être un jour.
    pour le reste c’est du bla bla.
    je ne ferai plus jamais confiance a un homme politique tant que la politique sera un métier
    parsus06

  17. François Cluzel dit :

    Bonjour Patrick,
    On a les élus qu’on mérite ??
    Le 14 mars, suite à la modification du projet de l’ilot BENSA-TRACHEL dont je ne connaissais pas encore vraiment la teneur, j’ai appelé au secours, inquiet sur l’avenir de l’immeuble 24 C de la cour Bensa. Tu m’a répondu : »Message reçu François on fait le point trés trés vite… » A la suite de quoi j’ai appris que vous avez tous voté pour le nouveau projet qui rase complètement la cour BENSA, Nord, Sud, le fond, tout… Pour y reconstruire un nouvel immeuble et rajouter des jardins. Avant ils voulaient réduire le jardin existant et maintenant, non seulement ils le gardent mais en plus ils veulent en rajouter un ?????? Sans qu’aucun habitant n’ai été informé ou n’ai pu donné son avis. Et vous êtes tous d’accord là dessus. . Qu’est-ce à dire ?
    Ça aurait été sympa de me dire le bilan du « point que tu avais fait ».
    Pas facile à avaler.
    François

    • François, en tant que conseiller général, je n’ai toujours pas le détail du projet sur lequel le département n’a pas à se prononcer. Le vote s’est fait à la Métropole dont je ne fais pas partie. Donc je n’ai absolument rien voté. Il faudrait que tu t’adresses, si tu n’es pas satisfait de ce vote, aux élus municipaux (Patrick Allemand, Emmanuelle Gaziello…) qui ont dû avoir le dossier en main. D’autre part, le soir de la « victoire », j’ai eu le sentiment que tout le groupe (tu étais présent) était satisfait. Si ce n’est pas le cas, je vais voir ça avec le groupe du 42 bis.

    • François Cluzel dit :

      Bien reçu cette mise au point. C’est juste que j’attendais « …un point très, très vite. »

    • François Cluzel dit :

      Ce soir là, je n’avais pas de détails. J’avais juste un doute. Je n’allais pas gâcher la soirée pour un doute. Sûr qu’on est pas satisfaits, cour Bensa, on projette de nous raser.
      Merci pour ta réponse.

  18. Le grand déballage des patrimoines de nos ministres suscite des cris d’orfraie de certains élus qui ne supportent pas ce qu’ils considèrent comme une « atteinte intolérable à leur vie privée ».
    Or, lorsque vous et moi arrivons à la caisse du supermarché, nous montrons spontanément l’intérieur de nos sacs à la caissière sans attendre qu’un agent de la sécurité ne nous oblige à le faire… Une habitude qui s’est installée au fil du temps… Bien sur cela n’empêche pas la « démarque inconnue » terme désignant les vols à l’étalage… Mais cela dénote une attitude responsable, une sorte d’accord citoyen pour combattre la délinquance…
    En fait, à partir d’une nomination à un ministère ou d’une élection impliquant la prise de décisions impliquant de l’argent public, la transparence est maintenant indispensable. Après tout, les personnes qui ne souhaitent pas que l’on connaisse leur patrimoine privé ne sont pas obligés de se présenter à une élection ou d’accepter une nomination…
    Le défaut de cette mesure actuelle est qu’elle est prise en réaction à l’affaire Cahusac alors qu’il aurait été bien préférable, comme c’est le cas dans d’autres démocraties que tout cela soit mis sur la place publique dès la formation du gouvernement, après enquête sur chacun des ministres pressentis…
    Restons optimistes en espérant que la leçon servira à installer une habitude qui deviendra banale, tout comme le mariage pour tous le deviendra une fois en place…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s