Le printemps du Bosphore ?

manifestants arrivant sur la place taksim le 1er juin

Ce qui se passe place Taksim à Istanbul est de la plus grande importance. Dans les années 2000, je me souviens avoir eu un rendez-vous sur cette place qui n’est certes pas un joyau architectural mais dont mes interlocuteurs stambouliotes m’avaient expliqué le rôle symbolique. Elle est en effet la représentation du Kémalisme et de cette laïcité turque si exigeante et si particulière en terre d’islam avec notamment le centre culturel Ataturk.

Que le pouvoir islamo-conservateur actuel ait voulu y bâtir à la fois une mosquée et un centre commercial n’est pas une erreur mais un aveu. Du coup la révolte des jeunes et des étudiants contre le pouvoir autoritaire d’Erdogan et du Parti de la Justice ( ! ) a été relayé par de nombreux manifestants laïcs dans le pays.

Ce jeune mouvement monte en puissance mais il est encore fragile. Pour cela il faut le soutenir sur les réseaux sociaux car la presse locale est muselée… c’est en tout cas la demande de mes étudiants turcs.

Ayons conscience de l’importance de ce qui se passe : la mobilisation de Taksim fait voler en éclat – et ce sera valable pour tout le monde musulman – l’imposture de l’islamisme modéré.

Or, à terme, une Turquie qui reviendrait à ses fondamentaux laïcs et à une forme apaisée de démocratie serait à nouveau l’interface rêvée entre ces civilisations dont certains considèrent le choc comme inéluctable.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique internationale, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Le printemps du Bosphore ?

  1. Levent dit :

    En effet, ce mouvement avait commencé avec « Cumhuriyet Mitingleri » et le mecontement a été demontré lors des plusieurs evenements socials et sportifs comme les matches, concerts, rassemblements, ..etc, meme en présence de Tayyip ou de ses hommes. Pourtant eux, ces derniers, ils ont toujours fait semblant comme si rien n’etait et ont associé tout l’opposition à une, soi-disant, organisation illegal Ergenekon dont l’existence est fort douteux (Il y a centaines des journalistes et des militaires et des recteurs qui restent comme detenus dans les prisons depuis 4 ans par les tribunaux speciaux (!!)(özel yetkili mahkeme) sans avoir prouvé leur culpabilité, et sans les moindres serieux pieces à conviction). Sans entrer davantage en detail,pour resumer, Erdogan et son parti est un projet de USA pour promoter islam modéré et ultra capitaliste et leur devoir est garder les interets des EU. Effectivement, ces gens qui manifestent, revoltent contre ce role assigné par les EU via Erdogan visant degrader la laicité ainsi que les principes que Mustafa Kemal Atatürk avait designés lors d’etablissement du Republique.

  2. Claudio dit :

    « l’imposture de l’islamisme modéré ». Tu l’as dit. Et bien dit. (je suis pour ma part très réservé sur l’islam modéré aussi – mais c’est un autre sujet)
    Et tu n’oublies pas de conclure de façon optimiste. Ce serait beau. Ce n’est pas rien la Turquie !

  3. Levent dit :

    ..je me corrige..de LA Republique…fautes d’orth., il y en a bcp..il fallait pas vite ecrir..mais j’etais pressé…desolé..

  4. Emmanuel dit :

    Un extrémisme peut il être modéré ? Drôle d’oxymore ! L’islamisme modéré prospère sur le rejet du modèle occidental. Et pourtant la Turquie kémaliste s’est construite en partie sur le modèle européen, jusqu’à aller changer d’alphabet. A nous de ne pas les décevoir !
    Quid de la Turquie dans l’UE ?

  5. Françoise Lang dit :

    j’espère que le peuple turc va retrouver sa ‘ démocratie!

    • Laurent Weppe dit :

      La démocratie ils l’ont déjà:
      En 2002 ils ont élu un démagogue de droite avec 4 million et demi de voix d’avance sur son principal adversaire
      En 2007 ils ont réélu le même démagogue en lui doublant son avance
      en 2011 il a remporté à nouveau les élections avec 10 millions de voix d’avance.

      Les manifestations en cours ne sont pas une révolte contre une pseudo-républiques héréditaire comme ça a pu être le cas en Égypte, où le pouvoir était détesté depuis bien longtemps: là on a affaire à un peuple qui se réveille avec la gueule de bois après avoir porté au nues un populiste.

    • Levent dit :

      M. Laurent, vous avez bien analysé le demagogue populiste en tant qu’un français, chapeau…C’est pour cela qu’on se demande malheuresement souvent la question que l’ecrivain Aziz Nesin avait posé à l’epoque a propos de niveau de l’intelligence des gens turcs..

  6. L’islam n’a pas à être « modéré », plus ou moins au gré de ceux qui entendent en donner leur version qu’ils estiment, comme tout fanatique, la bonne et imposable à tous. Le terme de « modération » s’applique essentiellement à l’expression publique d’une opinion. Or la religion n’est pas du domaine du public, mais du privé. Chacun a droit à sa propre transcendance, des conceptions du monde peuvent s’organiser en « églises » ou autres organismes, mais ceux-ci n’ont pas à intervenir dans la sphère publique, autrement que comme constitutif d’un passé, d’une histoire, d’une culture. Cet élément constitutif (il serait idiot de nier que la part du christianisme dans la culture européenne – je rappelle qu’il est un des ancêtres du socialisme démocratique ) , est respectable (je suis pour ma part agnostique, mais je me découvre dans une église ou un temple et me déchausse dans une mosquée car je n’y suis pas chez moi. Et je n’accepte pas, en retour, qu’on me dise ce que je dois manger ou comment ma femme doit se vêtir). Mais cette organisation, avec sa hiérarchie, ses rites, ses adeptes, n’a pas de pertinence dans le débat politique aux sens noble et commun du terme, car toute religion, quelle qu’elle soit, n’est pas reconnue comme constitutive de la République. Cette dernière est constituée non de communautés, mais d’individus libres et égaux en droit dans une République une et indivisible.
    Comme l’armée, la religion doit rester, politiquement du moins, « muette ». (La notion de « république islamiste » est donc contradictoire dans ses termes. On voit d’ailleurs qui s’en réclame, à savoir un clan maffieux qui instrumentalise la religion à son profit)
    Cela, c’est le socle de la république française. Ce n’est pas négociable, que l’interlocuteur se dise modéré ou non.
    (La différence entre un musulman et un islamiste, c’est que le musulman s’occupe de son rapport à Dieu alors que l’islamiste s’occupe du rapport de son voisin avec Dieu. Donc, le seuil de la modération – et/ou de l’extrémisme – est très simple à déterminer.
    En retrouvant la modernité que lui a donnée le Kémalisme, la Turquie pourra en effet, sans entrer dans l’Europe (Au regard de l’Histoire, les Turcs n’ont pas plus de légitimité à Istanbul que n’en ont les Anglais à Gibraltar), mais en en y étant étroitement associée, servir en effet de pont, à condition que sur la rive Européenne, on ne lâche rien de ce qui constitue notre identité d’Européens issus du Siècle des Lumières (notre civilisation donc), et que, sur l’autre rive, on instaure des régimes compatibles avec ce dialogue.
    Sinon, en effet, tôt ou tard, ce sera le choc et l’on sait quelles sont les conséquences de l’ esprit munichois.

  7. Berivan Coskun dit :

    je ne suis pas tout à fait d’accord avec « Elle est en effet la représentation du Kémalisme et de cette laïcité turque si exigeante et si particulière en terre d’islam avec notamment le centre culturel Ataturk. ». En effet, le plus grand exemple que je puisse donner est le dimanche ensanglanté de 69! L’affrontement gauche/droite qui a par fini par tuer 36 gauchistes! Donc non ce n’était pas le kemalisme qui était en jeu mais le socialisme(même si la gauche a une tendance très kemaliste aujourd’hui et un peu à cette époque aussi) cette révolte n’appartient pas aux kemalistes ni aux seuls patriotes turcs! Cette révolte est un ras le bol de tout un pays qui a connu la guerre, le sang, l’injustice et la répression jusqu’aujourd’hui. En tant que kurdo-turque arménienne je suis le symbol d’un pays qui peut se mêler les uns aux autres mais qui a été divisé jusqu’à maintenant par plusieurs facteurs: fascisme, kemalisme et l’Islam! Justement le but de cette révolte est de réunir ce peuple tant souffert de ses différences. On a une seule peur c’est que cette révolte n’aboutisse à rien ou au patriotisme fasciste par le biais de tous ces gens (une minorité pour le moment parmi les révoltants) qui crient au kemalisme, au patriotisme turc! Malheureusement la vraie gauche a disparu pour laisser aussi place à ce genre de mouvement proche de l’extrême droite… Enfin nous souhaitons marcher et aboutir, comme la rue piétonne qui suit cette place appelé avenue de l’Indépendance (istiklal caddesi en turc) à l’indépendance de ce peuple qui a besoin d’une paix profonde pour refermer toutes nos plaies…

    • Levent dit :

      Cela peut vous decevoir mais je ne crois pas du tout que tout ce gens qui criaient au kemalisme etait minorité, en effett j’ai l’impression que c’etait le contraire…Qu’on aime ou pas Mustafa Kemal, on ne peut pas nier que les insultes de Erdogan deux jours avant les revoltes (« deux ivrognes » vraisemblabement designant M. Kemal et İnönü) ainsi que l’attentat à Reyhanlı et just apres la visite de Erdogan aux EU sans aller à Reyhanlı, ont eu pour effet d’enflammer les manifestations..Dire le contraire et attribuer ces manifestations aux autres groupes se pourrait risquer etre manipulatrice..Par ailleurs, puisque les nationalists sont restés chez eux (Le leader de Parti Nationalist (MHP), a dit q’ils nallaient pas s’en meler et a ordonné à ses symphathisants rester chez eux, il n ya pas un risque significatif que cette revolte devienne une sorte de patriotisme fasciste, d’ailleurs c’est exactement pour cela ,c’est à dire contre un Erdogan de plus en plus fasciste, que ces jeunes ont revolté

  8. Pour, par exemple, avoir bien connu Hrant Dink, je suis bien sûr convaincu par ton commentaire : le nationalisme turc a souvent été impitoyable notamment avec les minorités, on ne doit pas l’oublier…

  9. Volkan Yumurtaci dit :
  10. bernard gaignier dit :

    Depuis longtemps je milite pour l’arrimage de la Turquie à l’Europe en pensant que toutes les positions prises contre la Turquie ne faisaient que renforcer le camp conservateur et islamique au détriment du camp laïque et progressiste. J’ai souvent dit qu’il ne fallait pas humilier ce pays.
    Aujourd’hui malheureusement le projet européen n’est plus majoritaire en Turquie.
    Forte d’une croissance économique impressionnante la Turquie avec Erdogan à sa tête se construit comme une puissance indépendante et dominante en Asie.
    Bien entendu j’ai la plus grande amitié pour les manifestants de la place Taksim. Mais ils doivent se sentir abandonnés définitivement par l’Europe.

    • Levent dit :

      Dire « j’ai la plus grande amitié pour les manifestants de la place Taksim » apres avoir flatté Erdogan, c’est d’abord tout simplement de ne pas avoir compris ces manifestations..D’ailleurs avec un smic environs 250 euros et un enorme ecart concernant les revenus entre les classes de la société, on se demande oû se trouve cette « croissance economique impressionnante » dans la société turque.. D’ailleurs c’est une fausse image que AKP et ses partenaires occidentales notamment les EU voulaient donner, pour que ce model de islamist modéré capitalist paraisse comme une reussite à suivre aux yeux des pays musulmans au moyent orient…En effet, ces sont les trés riches et les nouveau riches autour de AKP qui captent toutes les revenus du pays..Puisque la Turquie n’est pas entré dans la crise, cela ne veut pas dire qu’elle ne se trouve pas dans une situation delicate. Si la Turquie n’a pas encore plongé dans la crise, c’est tout d’abord grace aux etablissements de control des banques et de marché crées pendant l’epoque de cohalition avant Erdoğan..Erdoğan n’a rien fait que vendre le pays avec une ultra-capitalist ideologie, en privatisant tout, que ces soient les sociétés rentables,strategiques ou pas, en dessous de ses valeurs…

    • Laurent Weppe dit :

      « D’ailleurs avec un smic environs 250 euros et un enorme ecart concernant les revenus entre les classes de la société, on se demande oû se trouve cette « croissance economique impressionnante » dans la société turque »

      La croissance économique a bel et bien été impressionate… et elle est bel et bien allée dans les poches des plus riches: les revenus des 10% les plus riches y sont 14 fois supérieurs aux revenus des 10% les plus pauvre: le double de l’écart qui existe en France après 10 ans de sarkozysme

  11. Cem C dit :

    un petit temoignage a propos du parc gezi. deja j’ai pris des tres belles photos. le parc est un PARADIS. c’est comme dans le livre de Thomas More. de plus c’est hallucinant de voir le nombre de gens augmenter de plus en plus. la diversité des ethnies qui sont sur la place taksim est une des plus belles chose que j’ai vu dans ma vie. il y avait des islamistes, qui priaient, les kurdes qui chantaient, les lazes qui dansaient leurs horon (danse traditionel). aucun policier peut rentrer a taksim a cause des barricades (je vous enverrai les photos.) je sais que ça fait peur mais on dirait woodstock. personne ne fait du mal a un autre. on pourrait même parler d’un sysème de fraternité s’est installé. c’est très beau de voir tout ça monsieur .

  12. Eda K dit :

    Nous soutenons le mouvement, initié à Gezi Park dans le quartier de Taksim à Istanbul contre un projet d’aménagement urbain qui allait porter atteinte à l’identité de la ville et détruire des arbres centenaires, qui maintenant est devenu un véritable soulèvement du peuple contre un gouvernement autoritariste.

    Nous voulons saluer la résistance pacifique du peuple turc contre une police déchaînée utilisant la force de manière démesurée et bafouant les droits des citoyens.

    Pour cela, nous vous attendons tous le samedi 8 juin à 14h00 place Masséna au niveau de la fontaine à Nice.

  13. Ping : Aujourd’hui, Taksim c’était aussi sur la place Masséna | Le blog de Patrick Mottard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s