Edith, on the road again

Edith Mottard

En ce dimanche, Edith, ma mère, gare tranquillement son Opel Meriva dans le parking de son immeuble. Elle vient en deux jours d’effectuer les 600 kilomètres qui séparent Valmorel, en Savoie, de Nice. Le même parcours qu’il y a deux semaines, mais en sens inverse : des routes de montagne, de l’autoroute et la route Napoléon.

Rien d’extraordinaire à cela me direz-vous. Certainement, si ce n’est que la dame qui voyage seule comme une grande a quand même quatre-vingt-sept ans et demi (la charmante tradition française du « et demi »…)

En fait, depuis son veuvage qui remonte à 1997, elle sillonne seule la France un peu dans tous les sens, que ce soit, comme ce mois d’août, pour rejoindre un club de vacances, pour les rendez-vous de son club de généalogie ou pour des raisons familiales.

Rouler, elle aime ça : il lui arrive même de se faire un petit Nice-St Raphaël aller-retour, officiellement « pour faire tourner le moteur », en réalité pour le plaisir de la conduite…

Plus généralement, elle aime voyager. Depuis 1997, elle a ainsi visité (toujours seule mais dans le cadre de voyages organisés) : les Açores, Malte, la Suisse, des grandes villes comme Berlin, Prague, Venise, Budapest, Helsinki, Barcelone… Elle a également fait de nombreuses croisières fluviales entre Saint-Pétersbourg et Moscou, Amsterdam et Strasbourg, sur le Guadalquivir en Espagne, le Douro au Portugal…

Son plus beau voyage ? Incontestablement celui où, sur un petit bateau, elle a suivi la côte norvégienne du Cap Nord à Bergen en s’arrêtant dans tous les villages inaccessibles par la route et que l’omnibus maritime ravitaillait. Elle garde un souvenir ébloui (c’est le cas de le dire) du soleil de minuit sur la côte silencieuse.

Son voyage le plus émouvant ? Evidemment New York, un certain 11 septembre 2001, où elle a vécu la tragédie en direct. Une tragédie qui aurait pu rejoindre, à deux jours près, son destin personnel, car l’organisation de son voyage avait prévu la visite des Tours.

On dit que les chiens ne font pas des chats. On peut alors aisément comprendre mon goût pour les voyages. Jusqu’à quatre-vingt-sept ans ? Pourquoi pas, même si pour cela il va falloir que je change mon Juke.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Edith, on the road again

  1. Patrick Walz dit :

    Edith, « la globetrotteuse » aurait elle des dispositions pour devenir « blogtrotteuse » tout comme son fils et sa belle file ? Fô voir… 😊

    • protat dit :

      bonjour édith, c’est nicole de tronchy je voie que tu aimes toujours les voyages,
      nous serons à partir du 15 février 2014 à antibes pour 15 jours,si tu est a la maison nous viendrons te dire bonjour,nous serons résidence olympe
      à bientôt de te voire bisous à toute la famille
      nicole et daniel

  2. alain annie millo goiran dit :

    bravo j’espere la meme chose pour vous (suite Alaska) super !!!

    Date: Sun, 25 Aug 2013 16:29:25 +0000 To: goiranmillo@hotmail.fr

  3. Claudio dit :

    Plusieurs points :
    – Bravo Edith. Chapeau Madame !
    – Je demandais a un ami l’autre jour : Crois-tu que c’est normal d’avoir une émotion forte à chaque fois que je vois une Opel Meriva ? Je suis amoureux, c’est sûr ; ça ne pourrait pas m’arriver avec une Ferrari. Il m’a conseillé d’aller consulter ;-(
    – Valmorel ? Station très familière, très très familière pour moi.
    – La Juke (qui ressemble d’ailleurs à l’Opel Mokka). Mais comment peut-on aimer ce genre de voitures, agressives et moches ?
    – Je n’aime pas les voyages.

  4. Cendrillon dit :

    Bravo Edith ! Je suis complétement bluffée ! C’est Magnifique !!! 🙂

  5. Sami dit :

    Ce que Patrick ne dit pas c est que pour payer ses voyages Edith a sa licence de taxi et qu elle sillonne la ville de nice de jour comme de nuit ! On arrête pas une dame qui aime conduire n est ce pas?

  6. penelope dit :

    je préfére « le fruit ne tombe pas loin de l’arbre !! »plutot que cette histoire de chient et de chat.
    mais sans aucun doute ,on a tous envie de ressembler a Edith !!

  7. Emmanuel dit :

    Bravo à Edith pour son courage et cette grande motivation à voyager. On attend maintenant le blog et les photos !
    Quant à la Juke il faut la remplacer par la Patmobile…..

  8. Emmanuel dit :

    Fallait revenir avec la Malibu !

  9. alaind dit :

    Peu après mi-octobre 1960, Edith et René, à l’instar de Melchior et Balthazar, apportent jusqu’à la maternité, cotonnades et sourires à un enfant qui bien plus tard, apporte ses commentaires sur ce blog sous le pseudo de Alaind! Je ne sais plus où sont passées les cotonnades, mais je confirme que les sourires sont toujours là! 🙂

  10. bernard gaignier dit :

    Edith tu es vraiment super. Je t’embrasse!!!!!

    • bernard gaignier dit :

      Patrick a aussi oublié de dire mais sans doute par jalousie qu’Edith me fait souvent l’honneur de sa présence à mes spectacles…..

  11. Mikhal B dit :

    bravo madame!

  12. Rachida dit :

    Chapeau bas à la petite maman

  13. Nazif dit :

    cette auto est renault 4 de l’annee 1974?

  14. non Nazif en 1974 c’était une Renault 5…tout va bien en Macédoine?

  15. Henri COTTALORDA dit :

    Je me souviens avoir fait le parcours SAINT ETIENNE DE TINEE -NICE au côté d’Edith qui conduisait , Non sans angoisse au début ( c’est le macho pavlovien qui parle ) mais peu à peu rassuré car non seulement Edith conduisait très bien et très vite … mais pouvait , comme d’habitude avec la même aisance et je soupçonne le même plaisir, me contre dire, systématiquement , dans la conversation vive que nous avions pendant les 90 Kms de la descente. A l’arrivée j’étais le seul épuisé … et je revois encore les sourires ironiques de Dominique et Patrick.

  16. bernard gaignier dit :

    90 kms à te supporter……..une nouvelle preuve de l’endurance d’Edith!!!!

  17. Le Mouton enragé dit :

    Joli billet… Qui donne envie d’en savoir plus sur la vie de cette grande petite dame. En plus, le bruit court que son fils écrit des histoires, alors qui sait? En tout cas, il tient là un beau sujet.

  18. bernard gaignier dit :

    Je confirme Mouton Enragé. D’ailleurs il a raconté l’histoire du voyage d’Edith à New York le 11 septembre dans le recueil « fragments de Nice »…et j’ai eu le grand plaisir de l’interpréter.

    • Le Mouton enragé dit :

      Bernard, puisqu’on en parle, il faut remettre ça et le plus tôt sera le mieux. D’abord, j’ai assisté à une interprétation des Fragments mais celui-ci n’y figurait pas. Ensuite, la représentation fut un grand moment de plaisir et je veux revenir! Alors ça vient ces dates? 😉

  19. bernard gaignier dit :

    Non, il figurait dans la première version qui avait une tonalité plus « lourde » et plus « politique ». Le ton que j’ai voulu donner à la dernière version m’a emmené à un autre choix de textes.
    Il n’y aura pas de fragments cette année (en tous cas avec moi……) mais il y aura une création à partir d’une nouvelle pièce au mois de mai 2014.
    Il parait que l’auteur est entrain de mettre la dernière main au texte, mais chuuuuut!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s