Ray : les promoteurs ne doivent pas aménager

Patrick Mottard, France 3 28:08:13

En affirmant que le projet d’aménagement des terrains du Ray libérés par le transfert du stade dans la Plaine du Var sera financé par le privé, le maire de Nice a fait son « coming out » sur un dossier où jusqu’à présent il avançait masqué.

Il faut être clair : à Nice, le privé, ce sont les promoteurs immobiliers. Leur donner les clés de l’aménagement du quartier c’est être certain de les voir faire le contraire de ce qui est souhaité par la population asphyxiée par la surdensification de Nice Nord.

Celle-ci (comités de quartiers, conseils de quartiers, simples citoyens dans le cadre du débat sur le PLU…) a toujours affirmé vouloir respirer en demandant des équipements sportifs et de loisirs de proximité, des espaces verts et des services publics.

Si le projet du maire se réalise, ce sont des programmes immobiliers qui occuperont la place.

Il faut donc plus que jamais se mobiliser pour empêcher cela. La détermination du conseiller général du 5e canton (qui est aussi celle de Dominique Boy Mottard, conseillère générale du 7e canton voisin jusqu’en 2011) est forte depuis des années sur ce dossier. Elle se trouve renforcée à la lumière de ces derniers développements.

Patrick Mottard interviewé par France 3

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans 5e canton, politique locale, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Ray : les promoteurs ne doivent pas aménager

  1. Emmanuel dit :

    Je crois qu’il y a des élections municipales bientot ! Les électeurs du 5ème canton ont de la mémoire et se souviendront des promesses non tenues.

  2. Gérard Bony dit :

    Bon courage dans votre lutte accompagnant les habitants soucieux de sauvegarder ces espaces verts , de loisirs et de détente en refusant davantage de béton , détermination et union sont souvent source de victoire …

  3. Christian Boure dit :

    Patrick, tu t’attendais à quoi ? Escrosi va tricoter son bas de laine. Il veut être le chevalier blanc, mais son armure est en carton et lui en papier maché.

  4. Christelle Vernet dit :

    Les projets sont déjà bien ficelés et bien pensés. Les promoteurs déjà bien connus. Rien ne nous empêche de se battre jusqu’au bout.

  5. Laureen Genthon dit :

    N’hésitez pas à fournir des informations et/ou commentaires sur cette page : https://www.facebook.com/AvenirDuRay

  6. Sylvain Falcou dit :

    C’est pas bien gai tout ça.

  7. Cendrillon dit :

    Après les schtroumpfs, « Les Indestructibles » ? 😉 🙂

  8. Marie-Neige dit :

    il n’y a pire menteur que les promoteurs et les hommes politiques! d’ailleurs qui se ressemble, s’assemble!!!!!

  9. Thierry Jan dit :

    pourquoi ne pas faire au Ray un terrain de jumping. On pourrait ainsi y faire des manifestations hippiques comme il y en avait jadis au Château. Ce terrain pourrait également servir pour les sports de pelouse (cricket, base-ball, etc… Ce serait mieux que le béton et les promoteurs. Faisons comme pour la gare du sud, une mobilisation de tous, ne cédons pas,

  10. Iris Davaine dit :

    Après recherches, il est semble-t-il possible d’attaquer devant le Tribunal administratif la délibération qui va autoriser le déclassement de l’ouvrage domaine public en domaine privé ou encore attaquer devant le Tribunal administratif de Nice la délibération qui va autoriser Monsieur le Maire à vendre les parcelles du domaine privé à des promoteurs privés. On peut aussi attaquer pour non respect du droit de la commande publique tout acte de cession de terrain qui supporterait des sujétions d’intérêt général (travaux) et aussi la convention PUP (projet urbain partenarial) et enfin les permis de construire sollicités.

  11. Iris nous n’en sommes pas encore là…pour le moment il faut et il faudra se mobiliser pour imposer la solution des riverains,les exemples du 42bis et du tram sur la prom montrent que ce type de mobilisation peut être payant même en dehors des périodes électorales…

  12. Emmanuel Doveri dit :

    Pétition… Comme cela s’est passé pour le Boulevard Napoléon III , le boulevard qui n’existe pas. Les riverains ne voulaient pas d’une voie rapide bis. Au vu du nombre de pétitionnaires, le maire Peyrat y a réfléchi à deux fois.

  13. oui Emmanuel comme je l’ai dit à Iris les exemples sont nombreux y compris le plus fameux:les 4 ans de combat pour la Gare du Sud avant que j’obtienne le classement!

  14. soler martine dit :

    je suis tout a fait d accord pour faire du ray un espace de sport car a nice cela manque et surtout que dans le quartier il n y a pas grand choses pour les enfants et ados merci

  15. Ping : Ray : France 3 témoin de la surdité municipale | Le blog de Patrick Mottard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s