Pourtant ils n’étaient pas nés à Nice…

Plaque commémorative du 2 bd de Cessole

« De toute façon, il n’était pas né à Nice » : tel est le propos d’une fleuriste du cours Saleya à propos de l’éviction de Benoît Kandel par le maire de Nice ( selon Nice Matin du jour).

À cette dame et à tous ceux qui pensent comme elle, je veux faire ici une petite démonstration. Le 28, comme tous les ans, la municipalité a organisé (une belle idée…) un circuit de la mémoire pour commémorer la Libération de Nice et saluer la mémoire des 32 héros morts pour que notre ville se libère des Allemands.

C’est ainsi qu’en compagnie des adjoints et de mon ami Gérard Corboli (Secrétaire général du comité national de la Résistance et de la Déportation 06), j’ai déposé des gerbes en quelques lieux du 5e canton pour honorer les résistants tombés dans mon quartier.

Or si on prend la liste des 32 combattants, on ne trouve que 12 niçois (Eugène Alentchenko, Jean-Marc Ballestra, Fortuné Barralis, Jean-Marc Bobichon, Raymond Carmine, Marius Fantino, Joseph Giuge, Jean Gordolon, Auguste Gouirand, Basile Rossi, Roger Simon, Verdun Vial) et 2 originaires du Comté (Paul Vallaghe de Menton et Antoine Genouillac de Contes).

Par contre une majorité vient de l’extérieur. D’un peu partout en France : Jean Henri Authement (Créteil), Antoine Codaccioni (Bilia,Corse), Raymond Albin (Pignans,Var), Auguste Bogniot (Draguignan), Roger Boyer (l’homme du Square, Basses Alpes), Lucien Chervin (Paris), Emile Krieger (Moselle ), Antoine Suarez(Bordeaux), Jean Girone (Vaucluse).

Et n’en déplaise à cette dame et aux tenants purs et durs de l’identité nationale, 10 étaient nés à l’étranger : 6 en Italie (Auguste Arnaudo, Jean Badino, Vincent Boscarolo, Sauveur Bernardo, Venance Cantergiani, Michel Ravera ), 1 en Espagne (Jean Morales), 1 en Belgique (Alphonse Cornil) et 1 en Turquie ( Arisdakesse Arzoumanian).

Ainsi 20 de ces 32 héros ont sacrifié leur vie pour Nice. Pourtant, « ils n’étaient pas nés à Nice »…

Carrefour du 28 août (passage à niveau)

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans coups de gueule, histoire, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

29 commentaires pour Pourtant ils n’étaient pas nés à Nice…

  1. Claudio dit :

    « Quelle bande de .ons ! » disait Prévert.
    Ajoutons que Ferrat s’adressant à Boris Vian chantait : « Tu vois rien n’a vraiment changé depuis que tu nous a quittés »
    La crasse est épaisse.
    (Bah oui, ça m’arrive de me fâcher)

  2. Emmanuel dit :

    Un passage de l’affiche rouge me vient à l’esprit : « Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
    Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
    Vingt et trois qui criaient  » la France » en s’abattant « 

  3. Le Mouton Enragé dit :

    « C´est pas un lieu commun celui de leur naissance
    Ils plaignent de tout cœur les pauvres malchanceux
    Les petits maladroits qui n´eurent pas la présence
    La présence d´esprit de voir le jour chez eux
    Quand sonne le tocsin sur leur bonheur précaire
    Contre les étrangers tous plus ou moins barbares
    Ils sortent de leur trou pour mourir à la guerre
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
    Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part »

    La Ballade des gens qui sont nés quelque part

  4. Cendrillon dit :

    Et si tous ceux qui ne sont pas nés à Nice et qui vivent à Nice se cassaient ailleurs ?!!! ça ferait un sacré grand vide dans les rues niçoises… Il ne resterait presque que des fleuristes et des marchands de fruits et légumes sur les marchés…
    Heureusement pour Nice qu’ils sont là les « étrangers » !
    AÏE AÏE AÏE ! Que fada !!!

  5. Chantal Maimon dit :

    Comme c’est bien dit, beaucoup pensent que leurs villes leurs appartient. Non, mesdames, messieurs la France, nos villes appartiennent à tous et nous devrions un peu plus lire la définition du mot « PARTAGE »

  6. René Poésy dit :

    beau rappel en effet que d’aucuns qui s’affirment plus « niçois que socialistes » doivent méditer…

  7. Sylvette Maurin dit :

     » La Terre Promise est sous tes pieds  » ! Cela commence à devenir pénible cette affaire de « sol », de « naissance », de ceci, de cela ! Quelle étriquée vision du monde !

  8. Claude Prevost dit :

    Ces imbéciles heureux qui sont nés quelque part chantait Brassens !

  9. Dgé of Biot dit :

    Ce 28 août-là, cinquante F.T.P. et soixante M.O.I. partiront à l’attaque, soutenus par un millier de « Milices patriotiques”, avec le soutien probable des gardiens de la paix, la neutralité de la gendarmerie et la force incalculable que représente le patriotisme du peuple.
    Cette M.O.I., Main d’Oeuvre Immigrée, terme un peu barbare, était composée de juifs, polonais et d’europe centrale, d’italiens ayant fui le fascisme, de syndicalistes étrangers. Oui, ces étrangers, au péril de leur vie ont défendu Nice et la France.

    Voir
    http://www.musee-resistance-azureenne.com/nice-28-aout-1944-linsurection-racontee-par-les-insurges.html

  10. jean dit :

    En meme temps , ce sont les propos d’une fleuriste … je ne comprend pas que l’on donne autant d’importance à la parole de gens qui n’ont pas forcément les capacités de comprendre le sens de leurs paroles.

  11. parsus dit :

    je suis d’accord avec les propos de jean, il y a beaucoup plus important que cela et que le vie du 5eme canton même si vous en êtes l’élu et du cinéma.
    les retraites le pouvoir d’achat la possible attaque de l’armée française en Syrie la réformeTaubira
    voila monsieur Mottard des sujets ou en voudrait vous lire de temps en temps vous êtes un politique je crois, même si vous n’en avez pas fait votre métier.
    quand au commentaire injurieux du dénommé Gary C je ne crois pas que cela fasse beaucoup avancé les choses.
    en précisent a se Monsieur que le destinataire pourrait se retourner contre lui pour injure publique.
    je crois Monsieur Mottard que vous devriez vous désolidarisez de se commentaire .
    parsus06

    • Je vais même supprimer ce commentaire, parsus. Pour le reste, j’estime que cette question est importante (je ne parle pas des problèmes du 1er adjoint avec le maire). Et comme je lisais ce commentaire de la fleuriste aujourd’hui alors que j’avais participé aux journées du 28 août sur la libération de Nice deux jours plus tôt, il m’a franchement beaucoup agacé.

  12. parsus dit :

    quand a l’affaire Estrosy kandel vous me faite doucement rigolé …
    voulez vous que je vous rappel quelque histoire et propos de la rue biscarra .
    et des maires PS qui ont débarqué leurs premier adjoint en france.
    laissez donc l’UMP et son organe de presse NM laver leur linge sale en famille.

  13. bernard gaignier dit :

    Je me suis toujours demandé pourquoi on peut être fier d’être né quelque part!
    Je comprends que l’on puisse être heureux, admiratif par rapport à un passé.
    Mais on ne peut être fier que d’une action ou d’une pensée. S’ il y a bien un domaine ou nous sommes d’une passivité totale c’est dans le fait d’être né quelque part.

  14. Cendrillon dit :

    Je suis d’accord avec Bernard, c’est très curieux…
    Mais bon, on va dire que ce n’est rien… faut laisser dire, Nice est une ville à part, et on est obligé de l’aimer ! 😉

  15. C.V dit :

    C’est normal, nous sommes gavés de « nissartitude », pire que des oies, à en dégueuler la socca et la tourte aux blettes, et tout ce qui tourne autour

  16. Annette dit :

    Honteux !

  17. Gilbert dit :

    J espère n avoir jamais acheté des fleurs à son stand … C honteux de s exprimer de la sorte … L humanité disparaîtra bon débarras !!!!

  18. Jean Marc Genet dit :

    J’ai aussi lu cette perle dans le « Nice-Matin » du jour, version en ligne…

  19. parsus dit :

    sur le fond Monsieur Mottard je suis très souvent d’accord avec vous et se que vous écrivez, mais c’est plus fort que moi j’adore titiller les élus, et vous en particulier parce que je vous aime bien.
    mais pas au point d’utiliser la brosse reluire en permanence comme certain sur se blog.
    alors qu’allez vous faire pour les prochaines municipales ?????
    bonne journée
    parsus06

  20. Olivier dit :

    (…) Aussi laisserai-je, maintenant, la parole à mon ami Luis Régo, qui poussa, naguère, ici même, le plus troublant des cris d’alarme : « Les chiffres sont accablants : il y a de plus en plus d’étrangers dans le monde. »
    Pierre Desproges
    [ Les Réquisitoires du Tribunal des Flagrants Délires – Tome 1 – Seuil-France-Inter – 11-2003 ]

  21. Bien vu, Patrick !
    Etre né quelque part, pour celui qui est né, c’est toujours un hasard… (air connu)
    Remerciement au passage au non-niçois fraîchement débarqué qui a si bien soutenu la cause des parias du skate et autres riders à la mauvaise réputation. Pour ma part, je suis d’origine basque, bretonne, belge et espagnole et ma deuxième patrie est malgache. Mais puisque j’habite Nice, je suis niçois. Dieu que la vie est simple…

  22. Anne Marie Kounga dit :

    Heureusement que la bêtise ne tue pas…

  23. Et oui Parsus « Qui aime bien…etc… etc… »

  24. Rachida dit :

    C’est beau de le rappeler…

  25. Ping : Le 70e été de la Mémoire niçoise | Le blog de Patrick Mottard

  26. Ping : 1500 billets… Marignan n’est pas loin | Le blog de Patrick Mottard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s