Assumer le passé, imaginer l’avenir

Patrick Mottard et Patrick Allemand

C’est à la Brasserie de L’Union, au cœur du 5e canton, que j’ai signé ce vendredi, au nom de Gauche Autrement, un accord avec le Parti Socialiste en vue des élections municipales et cantonales 2014-2015 sur Nice.

Comme je l’ai rappelé en introduction aux côtés de Patrick Allemand, assumer le passé ne doit pas nous empêcher d’imaginer l’avenir. Or, sans rassemblement de la gauche, l’avenir est plutôt sombre à Nice si on partage un certain nombre de valeurs républicaines et progressistes.

En effet, nous connaissons à peu près l’essentiel du contexte politique dans lequel ces élections vont se tenir.

– À droite, Christian Estrosi sera candidat pour l’UMP à sa réélection. Même si sa popularité en ville n’est pas au zénith, il sera, n’en doutons pas, au rendez-vous du second tour.
– À l’extrême droite, le FN, quelle que soit la tête de liste, est parti également pour y être. Cela est d’autant plus certain que les propos souvent outranciers du maire de Nice ne font que renforcer sa légitimité.
– À gauche, le PS a refusé la primaire et présentera donc sans surprise son Premier secrétaire fédéral. Mais le contexte national, la déclaration récente d’une liste du Front de gauche, des Verts en voie d’explosion et quelques dissidences font que sa présence au second tour dans des conditions satisfaisantes n’est pas assurée.
– Restent un certain nombre de personnalités de droite et de gauche, souvent de qualité, qui ne se reconnaissent pas dans ces trois listes, mais qui auront du mal à trouver homogénéité politique et convergences électorales.

À partir de là, le choix de Gauche Autrement était évident. Si l’on veut éviter de retrouver la situation catastrophique des années 1990 avec des deuxièmes tours d’élection entre la droite et l’extrême droite, il faut jouer la carte du rassemblement à gauche.

Encore fallait-il un accord équilibré. Il le sera. Les équipes de Gauche Autrement seront intégrées à la commission chargée d’élaborer le programme de la liste (des pistes ont été données en conférence de presse : les transports, le logement, la gouvernance, la culture…). Elles participeront aussi à la définition des axes d’une campagne que nous souhaitons pédagogique et digne.

Cinq membres de GA au moins figureront sur la liste et Dominique Boy-Mottard occupera une très symbolique deuxième place.

De surcroît, l’accord municipal est prolongé par un accord concernant les cantonales qui me permettra de bénéficier sur le 5e canton (redessiné) du soutien du PS, à charge bien sûr de réciprocité.

Il ne s’agissait donc pas ce matin de faire du passé table rase mais de se tourner résolument vers l’avenir en offrant aux Niçois (beaucoup nous le demandaient) un vrai choix pour ces élections municipales.

Si nous y parvenons – et la bonne ambiance qui présidait à la séquence de ce matin laisse à penser que ce sera le cas – nous nous souviendrons qu’en ce 4 octobre 2013, nous avons bien travaillé sous les arbres de la cour intérieure de L’Union, la bien nommée.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans Gauche Autrement, politique locale, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour Assumer le passé, imaginer l’avenir

  1. Ping : C’est parti… | Le blog de Dominique Boy Mottard

  2. Antoine dit :

    Sage décision, seule l’union donnera une chance (même petite à la gauche). Alors peut-être que mon vote ne sera pas si blanc que je l’imaginais…

  3. à l’UNION, il ne se passe que de belles et bonnes choses !!!

  4. Jean R. dit :

    Enfin ! Cela aurait dû être fait de meilleure manière et plus tôt, mais l’important est sans aucun doute le résultat. C’est quand les hommes et femmes politiques savent mettre les désaccords passés de côté pour servir le bien commun que la République grandit.

    La gauche niçoise a alors peut-être une chance de se reconstruire dans de bonnes conditions dans les prochaines années… c’est déjà en route !

  5. Cendrillon dit :

    C’est cool !!! Et suis vraiment heureuse que Dominique occupe la place n°2 sur cette liste !!!
    Bravo Dominiiiiiiiiique !!!! 🙂
    hé ! j’espère qu’il y aura des banderoles JWE… ! 😉

  6. Sami dit :

    Je salue cette initiative pour éviter un duel UMP FN !cependant je regrette vivement ( et je l ai en travers de la gorge encore)que le PS n ai pas fait le choix d organiser les primaires ouvertes pour choisir le meilleur candidat capable de lancer une réelle dynamique afin de faire gagner la gauche !
    Par contre je remarque également et j apprécie que Patrick Mottard a choisi l intérêt général que son propre intérêt !
    Il aurait pu avoir une place éligible , mais égal a lui même il ne l a pas souhaite pour lui éviter le cumul des mandats qu on ne cesse a gauche autrement de dénoncer .
    En ce qui concerne le choix de la tête de liste , je ne ferais aucun commentaire …

  7. bernard gaignier dit :

    En tous cas cet accord est surtout un hommage à Patrick et Dominique et à Gauche Autrement.
    Pendant 6 ans le collectif a pu continuer à exister et créer un véritable rapport de force sans être adossé à un parti.
    Nous avons été plusieurs à être exclus du PS et nous avons continuer à exister à peser sur la vie politique locale.
    Si Patrick Allemand était demandeur de cet accord c’est qu’il n’avait pas d’autre solution.
    Le secret de tout ça: les qualités évidentes de Patrick et Dominique et un grand sens de l’amitié et de la convivialité et donc du collectif qui nous a toujours unis autour de valeurs communes.

  8. Désolé, mais je n’associerai donc pas notre bon restaurant L’Union à autre chose que sa succulente Daube aux raviolis. Je me suis exprimé déjà sur mon blog sur cet accord. Patrick, tu as toute mon estime et tu restes la seule personnalité politique pour laquelle je souhaitais encore faire le déplacement. Oui, désolé mais j’ai fais le voeu de ne plus gaspiller mes bulletins avec des accros au pouvoir professionnels. Toutes obédiences confondues, avec ou sans vote utile. Malgré ma déception, je vous souhaite malgré tout bonne chance à toi et à Dominique. Un admirateur non-encarté…

  9. manuella dit :

    Sami je suis tout à fait d’accord avec toi. Mais de là à dire que la gauche se rassemble, c’est un bien grand mot. Le parti communiste vient de faire liste séparée, le PRG n’a pas encore signé d’accord, les Verts non plus. Il me semble qu’il y a des tensions au sein du PS lui même…
    Alors un premier pas vers la gauche c’est bien mais il aurait été autrement plus constructif si le pas avait été fait envers les têtes de partis politiques… Félicitation à Dominique cependant 😉
    Malheureusement, ça me laisse un goût amer et une illusion de rassemblement de la gauche tout ça.
    Est-ce que ce sera suffisant pour contrer Estrosi, seul l’avenir nous le dira mais sans vouloir être défaitiste, j’en doute.

  10. Emmanuel dit :

    L’union à gauche est la seule chance pour pouvoir espérer être au deuxième tour et…
    Chapeau à PM qui s’applique à lui même, et sans qu’on lui demande, le non cumul des mandats et surtout bonne chance à Dominique.
    Ils ont su rendre,avec d’autres, Gauche Autrement incontournable !

  11. JOSÉ dit :

    Il y a longtemps que les électeurs Niçois de Gauche attendait ce moment !
    Je suis extrêmement heureux de savoir que nous aurons une élue de « gauche autrement » (qui n’est pas un parti politique) en la personne de Dominique , qui a prouvé par son remarquable travail sur le 7ème canton que les Niçois ont eu raison de lui faire confiance.
    Patrick, en souhaitant ne pas apparaitre sur la liste, je reconnais bien en toi l’homme cohérent et fidèle à ses convictions, qui milite depuis longtemps contre le cumul des mandats.
    Merci à tous les deux. Nice à besoin d’élus intègres comme vous.
    Inutile de vous dire, que je suis dans les « starting blog » pour partir en campagne.
    ISSA NISSA et ISSA GAUCHE AUTREMENT

  12. jean pierre lamort dit :

    que de regrets d’avoir participé a la campagne municipale de 2008 pour aboutir a cela en 2013….
    j’entends encore les propos de tous dans l’ancienne permanence au début de la campagne et ensuite dans la nouvelle.
    les mots des SAMI, ANTOINE, BERNARD, EMMANUEL,ET DE TOUS LES AUTRES sur le 1er secrétaire du PS tout cela pour avoir fait parti des 48 membres du PS exclu quel gâchis.
    donc se qui n’était pas bon en 2008 le devient en 2013 nous sommes en plein dans la politique politicienne a ce que je vois.
    comment pouvez vous imaginez une seule seconde connaissant un peu la personnalité de Dominique que cela tienne avec le 1er secrétaire du PS même dans l’opposition.
    et je signe des deux mains le billet de STEPHANEROBINSON.
    JE NE FERAI PAS LA CAMPAGNE AVEC VOUS NI AVEC PERSONNE D’AUTRE.
    j’ai 68 ans j’ai commencer a m’intéresser a la politique j’avais 13 ans en 1958 en défilant de la nation a la république contre la prise de pouvoir de de gaulle.
    j’en ai marre d’avoir été pris pour une cruche pour une bille depuis tant d’année , je tire ma révérence
    JEAN PIERRE LAMORT.

  13. Patrick Walz dit :

    Sami est plein de bon sens ! Je partage entièrement et (bien que niçois récent) Mefie !
    J’espère ne pas avoir à plagier Scapin (pas lui, mais l’autre…) et penser « Mais que diable allait-il faire dans cette galère ? »

  14. Ségurano dit :

    Pour être franc, je vois d’un très mauvais œil cette union. Si j’ai bien compris, la tête de liste ne serait que Patrick Allemand. Comment peut-on faire confiance à cet individu? Roi de la magouille électorale en interne je n’ose pas imaginer la suite et je ne comprends pas pourquoi Monsieur Mottard peut faire alliance avec Allemand. Que quelqu’un m’éclaire….

  15. Luc Derai dit :

    Luc Derai tu es responsable pour deux dans cette affaire et c’est tout à ton honneur. car, vraiment, même si je suis socialiste, ces gens là…

  16. brasserie de l’union, le bistrot avec le jeu de boules, de mon enfance

  17. Henri COTTALORDA dit :

    Tu as raison Dominique :  » l’explication est dans ce billet « .
    Tu as raison Emmanuel, en deux mots, tu résumes la situation.
    Tu as raison Bernard de rappeler notre parcours.
    Tu as raison José et comme toi je suis sur les  » starting block ‘ pour partir en campagne.
    Je comprends les craintes de Sami et de tous les autres camarades.

    Venus de différents horizons, nous avons en commun, un certain nombre de valeurs humanistes que nous avons défendu tout au long de notre vie dans nos engagements associatifs, syndicaux ou politiques.

    Aujourd’hui la situation est grave, particulièrement à NICE, où si nous ne prenons pas nos responsabilités ces valeurs risquent de ne plus être représentées au deuxième tour et le choix pourrait alors se limiter entre une droite assumée et une extrême droite. Nous savons que cette fois les Elections Municipales vont avoir des conséquences nationales et contrairement à d’autres ( Front de gauche, PC, Verts …) nous ne pouvons pas, par démagogie, jouer la politique du pire. Nous avons conscience des difficultés et sommes prêts, avec détermination et vigilance, à les affronter. Nous avons le courage et l’expérience.

    En écrivant cette réponse m’est revenu en mémoire deux vers du magnifique poème d’ Aragon
     » La Rose et le Réséda » :

     » Quand les blés sont sous la grêle fou qui fait le délicat
    Fou qui songe à ses querelles au coeur du commun combat. »

    • Olivier dit :

      Je suis allé relire cette magnifique poésie, la voici car c’est dommage de n’en avoir qu’un « fragment »

      La Rose et le réséda
      Celui qui croyait au ciel
      Celui qui n’y croyait pas
      Tous deux adoraient la belle
      Prisonnière des soldats
      Lequel montait à l’échelle
      Et lequel guettait en bas
      Celui qui croyait au ciel
      Celui qui n’y croyait pas
      Qu’importe comment s’appelle
      Cette clarté sur leur pas
      Que l’un fut de la chapelle
      Et l’autre s’y dérobât
      Celui qui croyait au ciel
      Celui qui n’y croyait pas
      Tous les deux étaient fidèles
      Des lèvres du coeur des bras
      Et tous les deux disaient qu’elle
      Vive et qui vivra verra
      Celui qui croyait au ciel
      Celui qui n’y croyait pas
      Quand les blés sont sous la grêle
      Fou qui fait le délicat
      Fou qui songe à ses querelles
      Au coeur du commun combat
      Celui qui croyait au ciel
      Celui qui n’y croyait pas
      Du haut de la citadelle
      La sentinelle tira
      Par deux fois et l’un chancelle
      L’autre tombe qui mourra
      Celui qui croyait au ciel
      Celui qui n’y croyait pas
      Ils sont en prison Lequel
      A le plus triste grabat
      Lequel plus que l’autre gèle
      Lequel préfère les rats
      Celui qui croyait au ciel
      Celui qui n’y croyait pas
      Un rebelle est un rebelle
      Deux sanglots font un seul glas
      Et quand vient l’aube cruelle
      Passent de vie à trépas
      Celui qui croyait au ciel
      Celui qui n’y croyait pas
      Répétant le nom de celle
      Qu’aucun des deux ne trompa
      Et leur sang rouge ruisselle
      Même couleur même éclat
      Celui qui croyait au ciel
      Celui qui n’y croyait pas
      Il coule il coule il se mêle
      À la terre qu’il aima
      Pour qu’à la saison nouvelle
      Mûrisse un raisin muscat
      Celui qui croyait au ciel
      Celui qui n’y croyait pas
      L’un court et l’autre a des ailes
      De Bretagne ou du Jura
      Et framboise ou mirabelle
      Le grillon rechantera
      Dites flûte ou violoncelle
      Le double amour qui brûla
      L’alouette et l’hirondelle
      La rose et le réséda

  18. alaind dit :

    Et bien, c’est, ce sont, de bonnes nouvelles. Il est important de considérer, au delà des différences, au delà des paradoxes, une unité possible, cohérente. Et c’est ici un bel exemple prometteur. Et la photo inspire, et m’expire, comme un symbole :

    XXXII

    « Le Tao n’a pas de nom.
    Bien que son fond soit minuscule,
    le monde entier n’ose pas l’assujettir.

    Si les princes ou les seigneurs pouvaient adhérer au Tao
    tous les êtres du monde se soumettraient à eux.
    Le ciel et la terre s’uniraient
    pour faire descendre une douce rosée,
    les peuples sans contrainte aucune
    se pacifieraient d’eux même.

    Qui inaugure une institution en établit les diverses fonctions;

    Les fonctions une fois établies,
    il faut arrêter leur multiplication.
    Qui sait arrêter à temps cette multiplication
    peut conjurer toute catastrophe.

    Le Tao est à l’univers
    ce que les ruisseaux et les vallées sont au fleuve
    et à la mer. »

    Lao Tseu il y a 26 siècles.

  19. JOSÉ dit :

    Mon cher Jean Pierre,
    je peux comprendre ta déception d’aujourd’hui !
    L’injuste décision prise avant 2008, ne peut que laisser un goût amer !
    Toutefois rien ne peut empêcher les choses d’évoluer, et sans faire de la politique politicienne, il faut être pragmatique et savoir s’adapter.
    Malgré nos différences avec le PS et son leader, nous avons tout de même un grand nombre de valeurs communes, et, cette alliance (que les Niçois attendaient depuis longtemps) me parait naturelle et indispensable, pour faire face à cette droite dangereuse et arrogante.
    Rappelons toutefois que c’est le PS qui était demandeur, ce qui démontre clairement que Dominique et Patrick et Gauche Autrement , font partie du paysage Politique Niçois.
    Entre deux maux, choisissons le moindre et réjouissons à l’idée que Dominique sera élue.
    Enfin Jean Pierre, si quelqu’un nous a pris pour des cruches depuis 1958, je pense que c’est plutôt la droite.
    Baiéta

  20. bernard gaignier dit :

    Jean Pierre
    Je ne renie pas ce que j’ai pu dire sur le PS départemental et sa direction actuelle. Mais la situation n’est pas exactement la même.
    Grace au rapport de force que nous avons pu créer P Allemand était demandeur ce qui n’est pas rien. et nous pèserons sur la campagne….(cf mon précédent commentaire)
    Il y a 6 ans dans un contexte beaucoup plus favorable pour la gauche, nous avons fait de mémoire 6.5 % . Nous étions seuls…. donc c’était un beau score, mais bon….
    dans le contexte d’aujourd’hui était il possible de repartir seuls…??? et quelle conséquence par rapport au score du FN??
    Le Front de gauche va partir seul, les verts aussi probablement. Fallait il en rajouter??
    Je ne le pense pas.
    Fallait il partir avec un syndicat des mécontents (les mécontents de droite d’Estrosi et les mécontents de gauche d’Allemand) surement pas. Nous y aurions perdu nos valeurs.
    La présence de Dominique au deuxième rang est une bonne garantie pour nous que notre groupe et nos valeurs seront bien défendus.
    Par ailleurs je trouve bien que Patrick n’y soit pas….Il s’est souvent exprimé contre le cumul des mandats et il est logique avec lui même.
    Je me souviens du propos tenu à ce sujet par Montebourg quand il a été en situation de cumul après avoir été un grand pourfendeur du cumul des mandats…. »On peut être croyant mais pas pratiquant ». Pour une fois que nous avons un laïc croyant et pratiquant.

  21. Henri COTTALORDA dit :

    Jean-Pierre nous avons eu, toi et moi ( et tant d’autres), le même parcours de militant politique. j’ai 72 ans et comme toi j’ai commencé à m’intéresser à la politique dès mon plus jeune âge ma première campagne électorale date du 2 janvier 1956. J’étais à tes côtés en 2008 et non seulement je ne regrette rien mais je suis très fier de ce que nous avons fait. En 2008 nous étions exclus, en 2013 nous sommes reconnus incontournables. Sur ce sujet nous ne faisons pas du passé table rase, nous ne le soldons pas, nous prenons nos responsabilités dans une situation grave. Je te connais trop et je sais ce que tu as fait je suis certain que personne n’a pu, ne peut et ne pourra te prendre pour une bille. Tu es un homme qui dira comme Pablo NERUDA à la fin de sa biographie:  » J’avoue que j’ai vécu « . Quant à moi j’ai la conviction d’avoir fait ce que je voulais faire, d’avoir été un peu utile et j’ai envie de continuer à l’être. Je ne tire pas encore ma révérence. Je n’ai aucune amertume, aucun regret et je dis avec Aragon :  » Et s’il était à refaire je referais ce chemin… Je le ferai demain ».

  22. José, Henri, Bernard, rien à ajouter à vos commentaires tout est dit !

  23. Thierry Tirbois dit :

    Bonne campagne Patrick!

  24. ANTONIN dit :

    La pureté du cristal ne peu se trouver que dans une cristallerie. Certainement pas en politique, sauf à se cantonner à perpétuité dans le camp des perdants tout en faisant le lit permanent de la droite en et bientôt celui de l’extrême droite.
    Ce n’est pas ce que je souhaite.

    ANTONIN

    • L’on n’est certainement pas dans le camp des perdants en ne faisant pas le lit des carriéristes de la politique en rose ou en bleu. Bien au contraire. Las de ce jeu de dupes, et peu porté sur le cristal (trop suspect), je crois au contraire que la démocratie est gagnante chaque fois qu’elle ne culpabilise pas le non-votant du sempiternel épouvantail de la peste brune. Ma liberté de citoyen s’est depuis peu affranchie de ce type de rengaine éculée, très efficace pour renouveller les mêmes têtes aux mêmes postes. Cordialement.

  25. jean pierre lamort dit :

    le mot bille n’était pas a l’intention de Patrick mais de la politique en générale.

  26. Antonin dit :

    Ma liberté de citoyen à moi n’est pas de rester à la maison à boycotter les urnes les jours d’élections en espérant le grand soir.
    Chacun son truc quel que soit l’enjeu.
    Cordialement

    Antonin

    • Ne pas voter ce n’est pas boycotter les urnes : c’est un acte politique à part entière, malheureusement non reconnu par les gardiens assermentés de la démocratie. Aucune leçon de morale à recevoir de qui que ce soit sur le sujet, et certainement pas du PS bon teint et de ses secrétaires auto-proclamés. Et sinon, je n’attends pas plus le grand soir que je ne médite dans le cristal : fort heureusement, si la « société civile » fait globalement moins de bruit que les éléphants et autres ténors de la politique, les vrais acteurs du changement dans nos sociétés ce sont des gens qui n’ont aucun mandat à défendre. Je ne compte vraiment pas sur les politiques pour changer le monde, j’agis tel le colibri de la légende : en faisant ma part. Bonne soirée.

  27. annabelle dit :

    J’espère que vous garderez votre liberté de ton et de parole, je serai ravie de voter pour votre épouse dont je salue l’engagement ; bonne chance pour cette campagne ;

    cordialement

  28. Ping : La démarche de Gauche Autrement validée | Le blog de Patrick Mottard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s