L’anti-Nobel de la Paix au gouvernement tunisien

Malek Jaziri et Amir Weintraub

Le tennisman tunisien Malek Jaziri (169e mondial) n’a pas pu jouer son quart de finale au tournoi challenger de Tachkent (pas vraiment Wimbledon !) en Ouzbékistan contre l’Israélien Amir Weintraub (196e mondial). À son corps défendant, il a été obligé de déclarer forfait sur ordre du Ministre des Sports du gouvernement islamiste de son pays car son adversaire était israélien. Détail navrant : les deux joueurs se connaissent bien puisqu’ils jouent ensemble le championnat de France dans la même équipe : l’AAS Sarcelles.

Incroyable diktat d’un gouvernement aux abois qui, en jouant sur la supposée fibre «panarabisante» du peuple tunisien, espère faire oublier ses dérives intégristes.

L’acceptation de règles communes et le rapprochement entre peuples politiquement divisés étant l’une des dernières et rares valeurs ajoutées du sport de compétition moderne, on ne peut que juger avec sévérité cette initiative du gouvernement Ennhadha (voir le blog de Dominique : « Faouzia, Rajè et les autres… »).

Celui-ci, en effet, n’hésite pas à jouer avec le feu pour mieux imposer son idéologie. Espérons qu’à instar du peuple égyptien, les Tunisiens se débarrasseront bien vite de ces dirigeants qui ont kidnappé l’esprit de la Révolution de Jasmin.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique internationale, sport, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour L’anti-Nobel de la Paix au gouvernement tunisien

  1. Emmanuel dit :

    En effet pas très fair play tout cela ! La seule bonne nouvelle c’est d’apprendre que l’on joue au tennis en Ouzbekistan ! Allez Roger on ne t’oublie pas !

  2. Christian Boure dit :

    Jeu, set et match. Printemps arabe 6 Démocratie 0. A vouloir faire le bonheur des autres malgré eux on arrive à ces paradoxes.

  3. Patrick Walz dit :

    Lorsque la bêtise se mêle de politique…

  4. Circonstances aggravantes : ils sont copains .Le tunisien avait proposé la candidature de l’israelien dans son club français…et l’israelien a invité le tunisien à son mariage en Israel ! Donc nous attendons avec impatience la condamnation de la Fédération par ce gouvernement si « innocent »!

  5. Cendrillon dit :

    C’est le gouvernement « Haine et Nada » pour le futur ?!

  6. Laurent Weppe dit :

    Espérons qu’à instar du peuple égyptien, les Tunisiens se débarrasseront bien vite de ces dirigeants qui ont kidnappé l’esprit de la Révolution de Jasmin.

    Les deux principaux partis laïques sont en avance de plus de 13 points sur Ennahda (qui est devenu très impopulaire en dehors de son noyau dur, bien que la population reste à ce jour pour d’évidentes raisons plus hostile à l’égard du clan Ben Ali qu’à l’égard d’Ennahda) selon les derniers sondages, et les élections sont pour très bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s