Ségolène, Valls et les pleurnicheurs

Les habitués de ce blog savent que je ne suis assurément pas un partisan de Ségolène Royal, loin de là. Pourtant, depuis la claque de La Rochelle, je trouve que la dame a pris de la hauteur et que ses interventions sont assez pertinentes. Aussi, son interview dans le cadre de l’amission de LCP « Questions d’info » m’a ravi. Au moins sur deux points :

– Sur l’affaire Leonarda, elle « appelle les uns et les autres à se calmer » en qualifiant Valls de « ministre compétent » et en rappelant que « les valeurs de gauche, c’est aussi le respect de la loi », et que manifestement « l’enquête le montrera, la loi a été respectée, puisque tous les recours que cette famille pouvait adresser à la justice ont été épuisés ». Aucun socialiste ne peut contester sa conclusion quand elle défend « le principe de la reconduite aux frontières quand il se fait dans le respect de la loi ».

– Sur la cacophonie gouvernementale, elle se désole de voir « pleurnicher » les ministres. « Ils ont la chance d’être ministres. Ils ont la chance de diriger un magnifique pays qui est la France, ils ont la chance d’avoir des responsabilités, donc ils n’ont que des devoirs.»

En ces temps d’irresponsabilité et d’immaturité, voilà une parole forte qui ne peut que vivifier le débat politique. Et même si cela ne suffit pas pour faire de moi un Ségolâtre convaincu, ça fait du bien.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique nationale, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Ségolène, Valls et les pleurnicheurs

  1. Claudio dit :

    On ne peut qu’être d’accord avec ce que tu cites de la dame. Mais qu’aurait-elle dit à un autre poste ? Pas sûr qu’elle n’aurait pas pleurnicher et à haute voix.

  2. Louis-Paul dit :

    « l’affaire Leonarda » voilà donc comment on nomme la triste histoire d’une gamine qui avait envie d’aller à l’école? Cela est bien triste, ne grandit pas les valeurs dites « de gauche » et à titre personnel, s’il y a un discours que j’ai trouvé sortie du lot ce jour, ce n’est pas celui de Ségolène mais celui de Vincent Peillon!

    • Laurent Weppe dit :

      Le problème est que si la loi est mauvaise, le gouvernement a quand même l’obligation de la faire appliquer. C’est l’une des raisons pour lesquelles les lois démagos de Sarko furent si nuisibles: il est toujours plus facile de faire une loi que de la détricoter et même si son initiateur renvoyé dans ses pénates, le poids de son héritage peut se fait sentir longtemps après la fin de sa carrière.

  3. Henri COTTALORDA dit :

    Comme le dit Jean-Pierre CHEVENEMENT  » Nous vivons sous la dictature de l’émotion  » je crois qu’il faut en effet raison garder.
    Il y a  » L’affaire Léonarda  » et là je partage plutôt le point de vue de Louis-Paul,
    Enseignant je suis favorable à la sanctuarisation de l’Ecole ( sauf instrumentalisation ) j’attends les résultats de l’enquête, je n’exclue pas une erreur, une bavure, une provocation…et je suis pour une solution humaniste.
    Mais il y a aussi une  » affaire VALLS » qui me paraît être très intéressante pour mesurer où nous en sommes.
    Je vous conseille de relire l’ensemble des interventions de droite et de gauche.
    Celles de droite ne sont pas surprenantes.
    Celles de gauche sont révélatrices sur les objectifs des uns et des autres. J’ai l’impression que pour les Gauchistes, le PG ( Mélenchon), les Verts : il faut avoir la peau de VALLS. Le PC aussi aimerait bien se faire VALLS. Plus surprenant, il semble que cette « affaire » a libéré la parole de certains au PS et qu’ils en profitent pour affaiblir VALLS.
    Personnellement, Je continue à penser que VALLS fait son travail de Ministre, que sa mission est difficile , délicate et qu’il l’assume avec courage, détermination et efficacité.
    Je souhaite que HOLLANDE lui renouvelle sa confiance afin qu’il puisse poursuivre son effort.

  4. PEREZ Paquito dit :

    J’ai publié sur ma page Facebook un tract du PS qui disait exactement le contraire de ce qu’il fait aujourd’hui au pouvoir. Vous piétinez les valeurs de gauche (solidarité, fraternité, internationalisme) et vous faîtes, comme Sarkozy, le lit du pétainisme ordinaire.

    • Qui a supprimé dès mai 2012 la « circulaire Guéant » qui limitait la possibilité pour les étudiants étrangers ayant fait leurs études en France de travailler dans notre pays à l’issue de leur cursus ? Valls

      Qui a supprimé le « délit de solidarité » donnant ainsi satisfaction aus associations d’aides aux sans papiers en septembre 2012 ? Valls

      Qui a limité le placement en rétention des familles avec enfants devant être expulsées aux personnes n’ayant pas respeté leur assignation à résidence ou ne s’étant pas présentées à l’embarquement en cas d’expulsion ? Valls

      Qui a décidé en décembre 2012 de transférer l’aide au retour des Roms sur des projets d’insertion en Roumanie et en Bulgarie ? Valls

      Qui a décidé de ne plus avoir d’objectifs chiffrés de reconduites à la frontière pour juger de l’action des préfets ? Valls

      Il faut être particulièrement malhonnête pour considérer qu’il s’agit là de la même politique que Sarkozy. Avoir un peu plus de mesure dans les critiques que l’on formule les rend plus efficace. À trop vouloir caricaturer, on perd toute crédibilité.

  5. parsus dit :

    comment pouvez vous écrire tous ce que je viens de lire…
    vous vous considérez comme des hommes de gauche des humanistes,
    comment pouvez vous défendre l’indéfendable
    en effet comment accepter que cette gamine est été extirpée du bus par la gendarmerie devant tous les autres enfants de sa classe.
    je ne l’accepte pas il y avait d’ autres solutions plus humanistes.
    oui il faut réguler le flux migratoires mais pas avec ce type de méthodes.
    ce matin sur France inter un jeune de 17 ans mis dans un avion alors qu’il était scolarisé dans un lycée professionnel et qu’il devait passer son CAP en fin d’année scolaire.
    c’est les mêmes méthodes que la droite et vous applaudissez.
    oui je considère que le ministre de l’intérieur est plus un homme de droite que de gauche.
    il est le digne représentant de la sociale démocratie.
    vous parlez d’une loi , cela est faux cette expulsion a été faite sur une simple circulaire établi sous le gouvernement hollande qui a durci la circulaire Sarko de 2005.
    ne soyez pas étonné du score du FN dans toutes les prochaines élections a venir.
    j’ai honte d’être un homme de gauche.
    parsus

    • Claudio dit :

      Mais cher Parsus, ce qui fait monter le FN, c’est le discours pseudo-humaniste répandu chez les « bons-esprits » de gauche et que vous semblez défendre.

    • Laurent Weppe dit :

      Ce qui fait monter le FN, ce ne sont pas les discours: ce qui fait monter le FN, c’est le cynisme: la certitude que les bastions de passes-droits et de privilèges héréditaires de la haute société sont imprenables et que quitte à être les larbins d’aristocrates corrompus et népotiques autant l’être de ceux qui promettent un accès préférentiel aux miettes de leurs banquets.

    • Parsus, vous dites n’importe quoi. Cette jeune fille de 15 ans n’a pas été extirpée du bus devant ses camarades par les gendarmes. Après un coup de fil passé à l’accompagnatrice, elle est descendue du bus avec elle et elles ont attendu à l’extérieur l’arrivée des gendarmes avec lesquels elle est ensuite partie. Ça n’enlève peut-être rien au fond du problème, mais sur la forme on est très loin de ce que certains veulent faire croire.

  6. Louis-Paul dit :

    Je me permets de verser ce lien au débat, cela me semble intéressant de le lire:
    http://www.rue89.com/2013/10/17/deputee-ps-est-temps-parler-politique-migratoire-246684

  7. Cendrillon dit :

    Quand j’étais toute petite, je m’intéressais déjà à la politique. Je pensais que la Gauche était la Maman, et la Droite le Papa, et longtemps j’ai pensé comme ça. Aujourd’hui, je ne sais plus qui est le Papa, et qui est la Maman, il y a une crise dans cette famille, entre autres à cause de leur fille que je déteste. Une ado vulgaire et déchainée qui rabaisse leur niveau, elle s’appelle Marine… Comment ce couple respectable a-t-il pu mettre au monde un monstre pareil ?

  8. Emmanuel dit :

    Mais moi j’en étais resté à l’affaire Léonardo ! Quoi j’ai dis une bêtise ?

  9. Emmanuel dit :

    Pour une fois que moi aussi je suis d’accord avec Ségolène, ça se fête !

  10. Louis-Paul dit :

    « le discours pseudo-humaniste répandu chez les « bons-esprits » de gauche « . Que voilà de belles phrases, de belles envolées, de beaux effets de style! Cela ne m’étais pas adressé mais je préfère ce discours-là au discours pseudo-libérai répandu chez les « bons-esprits » qui n’ont plus grand chose de gauche. (Je ne vise personne en particulier, je constate).

  11. Emmanuel dit :

    Merci Dominique pour ces mises au point très utiles.

  12. bernard gaignier dit :

    Pour ma part sans être un segoleniste fervent, j’ai souvent trouvé qu’elle disait des choses interessantes; et là je signe aussi des 2 mains.
    Certes je suis aussi d’accord avec Henri et qu’il vaut mieux « sanctuariser » l’école.
    Il y a plusieurs dizaines de milliers d’expulsion et pensez vous que le ministre de l’intérieur les suive une par une?
    La solution prise par le préfet de ce département n’était probablement la plus opportune; mais effectuée dans le cadre de la loi, et donc il ne pouvait être désavoué par le ministre.
    Sauf à penser que la France doive ..et puisse accueillir toute la misère du monde…
    Cela dit les « songe creux » qui pensent gagner des points en jouant leur petite partition scient avec conscience la branche sur laquelle ils sont assis .
    Ce gouvernement meurt non pas de sa politique mais de ses incessantes divisions.
    Le front de gauche et les verts se groupusculisent et le PS se déchire.
    L’avenir est radieux.

    • Laurent Weppe dit :

      « Sauf à penser que la France doive ..et puisse accueillir toute la misère du monde… »

      Cette expression n’en finit pas de me gonfler: le PIB de l’UE représente le quart du PIB mondial, et ce ne sont que les richesses produites: si on y ajoute l’énormissime quantités de richesses accumulées, notre petite péninsule d’Asie Occidentale dort sur un tiers des richesses de l’Humanité, si ce n’est plus. Nous sommes très loin d’accueillir « notre part » de la misère du monde. En 2008 seulement, 20 millions de personnes furent contraintes à la migration à cause du réchauffement global que Nous avons initié et alimenté: le jour où chaque année verra au moins cinq millions de nouveau réfugiés faire le siège du Bosphore, de Gibraltar et de Lampeduza, on pourra commencer à se plaindre.

    • bernard gaignier dit :

      Certes Laurent, mais la France n’est pas l’Europe…..et est donc loin de représenter le 1/4 du PIB.

    • Laurent Weppe dit :

      La France n’est pas l’Europe, mais comme le reste de cette dernière, elle est très loin de recevoir la misère du monde au prorata de sa richesse.

    • bernard gaignier dit :

      Je pense qu’un pays a le droit de maîtriser son immigration et qu’on ne peut pas accueillir tout le monde et que la France prend largement sa part dans cet accueil.

      Tu peux penser le contraire!

  13. Louis-Paul dit :

    L’édito de Joffrin:
    « Tout doit être pris en compte dans l’affaire Leonarda. Il n’y a pas d’un côté le méchant Valls et, de l’autre, les gentils Kosovars. »
    http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20131018.OBS1736/leonarda-oui-le-sanctuaire-existe-mais-oui-il-faut-des-regles.html

  14. alaind dit :

    Le terme « sanctuariser » est incompatible avec les valeurs de la République, la laïcité, et l’esprit de ce qui peut se considérer à gauche. Empreints de clivages lubrifiés à la philanthropie, chacun pense défendre quoi? La Vérité avec un grand V ou le salut de son âme?
    L’école est l’école, l’enfance est l’enfance, la loi est la loi. Chaque adulte prend ses responsabilités, pour lui, sa famille, ses enfants, et ceci devant la loi.
    A force de clivages et de sanctuarisations, enduits de non vérités, nous marchons sur la tête.
    Il ne convient pas d’instrumentaliser la pitié, l’altruisme, pour remplir des urnes de bulletins favorables, mais d’avancer vers l’avenir avec ou sans la Politique!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s