Les 350 étudiants d’InfoCom et la télé (2)

Quels enseignements tirer de cette étude ?

– Sur les 350 étudiants, une quarantaine n’ont pas répondu, la plupart en affirmant une sorte de défiance vis-à-vis de la télévision : « Je ne regarde pas la télé », « Ça ne m’intéresse pas », « Je n’ai pas la télé »… Depuis les origines, il y a toujours eu une minorité « aristocratique » pour refuser le média TV considéré comme vulgaire et vain. À l’évidence ce courant existe toujours dans les nouvelles générations.

– 2013 marque la montée en puissance des chaînes de la TNT. Ont ainsi été citées six émissions de NRJ12, cinq de W9, quatre de D8 et de NT1, deux de TMC, une de Direct 11, une de LCP et une de L’équipe. On relève par ailleurs trois émissions dans le top 20 : TPMP en première position, Enquête d’action, 12e et Tellement vrai, 13e (respectivement sur D8, W9 et NRJ12)

– Deux émissions seulement peuvent être considérées comme générationnelles : Touche pas à mon poste de l’omniprésent Cyril Hanouna (aussi sur Europe 1 le matin…) et Le grand journal repris en main par Antoine De Caunes (à cette dernière émission, on peut ajouter Le petit journal et Les Guignols qui font partis d’un tout…), soit quatre-vingt-treize fidèles contre cent dix sept. Il faut toutefois relativiser l’affrontement : si les deux émissions passent aux mêmes horaires, elles appartiennent toutes les deux à des chaînes du groupe Canal Plus.

– La télévision reste pour les étudiants le média privilégié de l’information (ils lisent peu la presse écrite et n’écoutent que les radios musicales). Il est surprenant de constater la popularité du bon vieux JT du soir (celui de TF1 est 3e, celui de France 2 est 5e et le 19.45 de M6, 9e).Quant aux émissions de reportages-enquêtes plus ou moins sérieux (certains sont « people »), ils sont littéralement plébiscités : pas moins de dix dans le top 20 : Capital, Enquête exclusive, 50 minutes inside, Enquête d’action, 90’ enquête, 7 à 8, Envoyé spécial, Tellement vrai, 100 % magazine, Zone interdite. Avec les JT, ça fait treize émissions d’information dans le top 20 !
La chaîne d’information continue BFM a par ailleurs été citée par une trentaine d’étudiants. Elle est paraît-il recommandée dans les lycées par les profs d’éco… En tout cas, elle distance ses rivales I-Télé et LCI, jamais citées dans l’enquête, un camouflet pour Canal Plus et TF1.

– La téléréalité chute d’une année sur l’autre un peu comme si trop de téléréalité tuait la téléréalité. Si une cinquantaine d’accros la mentionnent, c’est à travers… vingt émissions différentes. Du coup, seul Secret story est dans les vingt premiers… de justesse !

– Les séries sont appréciées, mais la multiplication des chaînes a dilué leur diffusion : cinquante étudiants ont cité vingt-cinq séries différentes. En pôle position, les répétitifs Experts, le malicieux Mentalist et le génial Breaking bad (Arte).

– Les jeux ne séduisent pas les jeunes. Un seul dans le top 20 : Les douze coups de midi (TF1).

– Le service public est plutôt boudé par les L1. Seules France 2 (avec son JT, On est pas couché et Envoyé spécial) et Arte, cité par une grosse vingtaine de fans, tirent leur épingles du jeu. France 3, par exemple, n’est cité que cinq fois (trois fois pour son JT et deux fois pour Plus belle la vie). Ainsi le passage de TPMP du service public (France 4) à D8 (C+) est tout un symbole.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans Société, université-recherche, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Les 350 étudiants d’InfoCom et la télé (2)

  1. Horaile dit :

    TPMP, Enquête d’action, et Tellement vrai dans le top 20. Merci pour cette enrichissante sélection (et je ne cite pas la suite). Cette minorité qui ne regarde pas la télé que vous qualifiez d »aristocratique » se consacre peut-être plus à être « connectée ». Sur internet on choisit, on ne subit pas. Peut être là non pas une question de classe comme vous le suggérez, mais plutôt de génération. Oui, les fondements de « ce courant » ont bel et bien évolué, mais peut être effectivement seulement pour une minorité.

  2. Horaile c’est tout l’amphi qui est connecté…et ce qui m’a frappé c’est que les non réponses pour la radio et la presse écrite, elles, n’étaient jamais justifiées donc jamais revendiquées…

  3. Valérie Expat From Nice dit :

    Très intéressant !
    Nous sommes loin de ce temps où, en fac de Droit, l’on nous recommandait la lecture quotidienne du Monde. Je me revois, découpant tous les articles susceptibles d’augmenter mes connaissances du fonctionnement de notre Constitution, etc. Le Monde était la référence absolue ! (cela a bien changé…)
    Concernant les émissions de reportages-enquêtes, que « Envoyé Spécial » côtoie « 50 minutes Inside » et « Tellement vrai » (dont la « vérité » serait, aux dernières nouvelles, particulièrement bidouillée par les producteurs) est assez étonnant. Autant dire si que la télé-réalité, dans son expression première, semble amorcer sa chute, elle a encore de beaux jours sous la forme de ces pseudo enquêtes.
    Rassurée tout de même de constater qu’il y a des amateurs d’Arte même s’il sont très minoritaires. Quant à la 5 qui, pourtant, propose de magnifiques reportages, elle est cruellement oubliée.
    Je ne vais pas me lancer dans l’assommant et acide commentaire de la vieille schnoque qui prétend qu’on était mieux avant…
    Mon constat : étudiant ou pas, c’est toujours le plus lourd, le plus pulsionnel, le plus sensationnel qui l’emporte. L’objectivité, le souci de la vérité sont des accessoires rasoir !
    Inquiétant tout de même de la part d’étudiants.
    A Horaile qui dit que « Sur internet on choisit, on ne subit pas », en est-il si sûr ?
    Appuyer sur une commande de télé ou cliquer sur des liens, cela revient au même. Internet n’est en aucun cas un gage d’information sure, vérifiée pour qui n’est pas sur un qui-vive intellectuel permanent (avec Hoaxbuster pour ami intime et deux ou trois autres bons réflexes). Tout y circule avec un amplificateur classe D ! Et là aussi, ce qui retient l’attention la plupart du temps, ce sont les vérités tronquées et/ou la désinformation qui mènent direct à ces légendes dites « urbaines » dont il est quasiment impossible de se défaire ! Dire que sur Internet, on ne subit pas me paraît à ce titre bien exagéré…

  4. Claudio dit :

    Commenter ça, c’est risquer de passer pour un vieux chnoque, comme dit Valérie ou un fin connaisseur d’une télé de m…, ou, dernière hypothèse, un hypocrite, fin connaisseur d’une télé de m… qui n’ose pas le dire et se la joue « aristocrate ». C’est de la triple contrainte.
    Mais quand t’as commencé, faut y aller !
    Je rejoins plutôt Valérie pour l’essentiel. La télé réalité n’a plus besoin d’émissions dédiées, la télé, c’est de la « télé-réalité » en grande partie. Oui, se dire que ce sont « des étudiants », c’est un peu démoralisant ; ça doit être quoi ailleurs ?
    Le service public, hors Arte selon moi, est devenu catastrophique aussi, à force de singer le reste. Même France 5 fait du divertissement et du sensationnel. Faut être fin pour bien choisir ses programmes.
    Pour ma part, je ne suis fidèle (presque) qu’à deux émissions : C dans l’air (France 5) et « Le dessous des cartes » (Arte). Et je regrette la fin de « Borgen » (Arte), la seule série que j’ai suivi. Sinon, je me demande pourquoi je m’obstine à regarder Pujadas… peut-être pour pouvoir râler sur la décadence du journalisme. Et j’avoue des intrusions dans « Le Grand Journal », mais là c’est juste pour l’intelligence de la Miss Meteo.
    Pour revenir au commentaire de Valérie, je suis plutôt de ceux qui pensent comme Horaile que « Sur internet on choisit, on ne subit pas », parce que le « qui-vive intellectuel » est à la portée de celui qui s’en donne les moyens… mais je suis un naïf professionnel et revendiqué.

    • Valérie Expat From Nice dit :

      Claudio, tu dis :  » le « qui-vive intellectuel » est à la portée de celui qui s’en donne les moyens… » Sauf que les moyens manquent à beaucoup compte tenu de tout ce que j’entends et lis ! Paradoxal quand même…

  5. bernard gaignier dit :

    Je rejoins Valerie dans son commentaire avec une pensée émue pour l’étudiant(e) qui découpait « le monde ».
    Pour ma part je suis vraiment très très vieux. Mon vecteur principal d’info est France inter….
    Quelle qualité par rapport au JT que je regarde de temps en temps, sur la 2 mais qui s’alourdit à la fois de reportages insipides et sans intérêt… Et puis je l’avoue..depuis que je suis à la retraite je regarde régulièrement questions pour un champion…afin de tester ma culture générale.
    Le soir j’essaie de trouver un film sur une chaîne cinéma (je regarde très rarement les séries) sauf les vendredi ou il y a rugby et le samedi ou il y a rugby et JWE…;Sauf bien sur quand je suis de sortie ou sur les planches.
    En deuxième partie de soirée j’aime bien écouter l’émission de Tadéi en semaine et on n’est pas couché de Ruquier le samedi soir.
    Mais mon meilleur compagnon de route de 6 h 30 à 20 h (à part la parenthèse Q P un C) demeure la radio où j’erre entre France inter, nostalgie, RTL 2 et radio classique.

  6. Valérie Expat From Nice dit :

    S’il faut dire… alors oui, encore et encore Arte (les docus, les films, les magazines), toutes les émissions politiques comme DPDA (pardon, des Paroles et des Actes avec Pujadas…hé oui…), C’Politique, C’dans l’air (que je supporte de moins en moins car toujours les mêmes consultés), LCP parfois ; abonnement à Mediapart et au Nouvel Obs, lecture en diagonale via internet du Monde, de Libé, du Point, du Huffpo, France Inter le matin en allant bosser, TSF Jazz au retour le soir !
    De temps en temps, je consulte le site de Acrimed, critique des médias, que je trouve assez intéressant.

  7. Le Mouton enragé dit :

    Aristo, aristo… C’est vite dit. Dans mon cas, c’est juste que ma télé est tombée en panne; que, vu qu’elle ne m’intéressait pas, j’ai toujours oublié de la faire réparer… Et que du coup, depuis maintenant plusieurs années, je n’en ai plus -enfin, en état de fonctionnement. Comme elle ne me manque pas, je n’y pense toujours pas… Et voilà!
    Ce qui ne m’empêche pas de me plonger dans le monde de perdition des séries tv quand on m’en donne envie (oui, il faut qu’on m’en donne envie puisque je ne peux les découvrir de moi-même).
    J’en profite ici pour rendre hommage à Dominique qui m’a fait découvrir l’excellent West Wing dans lequel je n’ai pas fini de me replonger avec délices… C’est que j’ai un ordi qui fonctionne très bien, lui!
    Est-ce que les aristos font ça? Je ne sais pas.

    AristoSheep
    (Pas mal, le jeu de mots avec cheap, hein! Non? Bon…)

    • Contente d’avoir pu faire partager ma passion pour West Wing. Et envieuse de ceux qui n’ont pas fini de la découvrir !

    • Cendrillon dit :

      @Mouton Je suis restée 3 ans sans télé ! par choix et ça ne m’a pas manqué, internet nous aide plus à rester « connectés » tranquillement avec « le monde »… La télé est plus angoissante je trouve…

  8. Cendrillon dit :

    Allo ! je cherche des vieux chnoques s’il vous plait, allo ! allo ? Ya quelqu’un ?

  9. Emmanuel dit :

    Je me souviens d’une phrase de Jean Luc Godard qui dit qu’au cinéma on lève les yeux et qu’avec la télévision, on les baisse. Tout est dit et vive la radio !

  10. Emmanuel dit :

    Ça fait plaisir d’avoir des nouvelles de mouton…..

  11. Il est vrai que tout cela est inquiétant de la part d’étudiants en infocom. Mais rassurez-vous je l’ai été et les professeurs nous ont bien formé au fur et à mesure. Ils continuent à nous encourager à lire le Monde, le Canard Enchaîné, le Monde Diplomatique, Courrier International et bien d’autres. Pour ma part, maintenant que j’ai fini ma licence infocom depuis presque 3 ans (je suis en M2 cinéma et audiovisuel), je continue à regarder le JT de France 2, DPDA, Mots croisés, ONPC, parfois C’ dans l’air, Grand Public, Ce soir (ou jamais !), certaines TV-réalités culinaires (en tant que passionné de cuisine) et parce que je ne suis pas tout seul : L’ombre d’un doute, Secrets d’histoire et le Grand tour. Voilà pour ce qui est des émissions. Je ne pense pas que France TV soit devenu catastrophique, certains programmes comme cités précédemment sont très bons, bien plus que sur les chaînes privées. Je lis Le Monde (abonné en tant qu’étudiant à Paris 1), Courrier International, Le Huff, Télérama, les Inrocks et Science et avenir. Je boycotte TF1, BFMTV et NRJ 12. Les autres chaînes je ne les regarde si et seulement si un film ou une série m’intéresse (études de cinéma obligent).
    Bref tout n’est pas perdu, ils ne sont qu’en L1… Laissons-leur le temps d’évoluer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s