Un spécialiste des médias tacle la presse

Dominique WoltonDominique Wolton est un spécialiste reconnu des médias. Il est, pour cette raison, directeur de l’Institut des sciences de la communication du CNRS. Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il avait pensé des questions posées lors de la dernière conférence de presse de « cet homme extrêmement calme, pédagogique, sans effets oratoires » (ce sont ses mots) qu’est François Hollande, il a répondu :

« Ce n’est pas du niveau. Tant sur le privé que sur la politique. Plein de petites questions pièges pour essayer de le coincer, voir s’il n’a pas menti, s’il ne se contredit pas. La stratégie de la suspicion et du doute, c’est ce qui se passe depuis qu’il est élu. Cet homme n’est pas respecté par les médias. Comme il n’est pas cassant, vulgaire ou violent, ils en rajoutent. »

Certes, tous les journalistes ne sont pas à mettre dans le même panier, mais il est vrai que face à un homme politique cassant, vulgaire ou violent, beaucoup se sont montrés dans le passé – et parfois un passé récent – moins courageux.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique nationale, Société, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Un spécialiste des médias tacle la presse

  1. Henri COTTALORDA dit :

    J’aime.

  2. Laurent Weppe dit :

    mais il est vrai que face à un homme politique cassant, vulgaire ou violent, beaucoup se sont montrés dans le passé – et parfois un passé récent – moins courageux.

    C’est là le point le plus important: que la presse « pousse » un politique à se contredire et l’oblige à s’écarter de son script, c’est somme toute leur job; mais quand des journalistes ne le font qu’aux politiques qui se retiennent d’être odieux, ils font preuve d’une couardise incompatible avec leur profession.

  3. Cendrillon dit :

    C’est vrai qu’il nous manque le côté « grandiose » du journalisme…. le pli est pris par manque de choix probablement, ils aiment la polémique et l’entretiennent puisqu’ils ont une « drôle » de boutique à tenir, ceux sont les seuls « commerçants » qui voient leur chiffre d’affaires baissé quand ils vendent de la qualité plan-plan… 😉
    Et c’est au public de réagir aussi, quand on voit tout ce monde qui se jette sur un magazine people, je me pose des questions… c’est FOU !!!

  4. Emmanuel dit :

    Plutot d’accord avec cette analyse !

  5. clemares dit :

    voir le ligne de Cynthia Fleury sur le courage en démocratie.
    Nous avons peur face à la brutalité, y compris orale. journalistes compris car nous n’aimons pas être agréssés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s