Travel anecdote (10) : micmac à Vic (1re partie)

 

New York

New York, 1978

Ce n’est pas le moindre charme des voyages : ils transforment en épopée ce qui à Nice aurait allongé la liste des emmerdements ordinaires.

Prenons par exemple le chapitre des enlèvements de véhicules pour stationnement illicite. Dans votre ville, la chose est désagréable. Ailleurs, elle se grave dans le marbre de nos souvenirs de Marco Polo à la sauce Hertz ou Avis.

Il faut dire que j’ai commencé fort. C’est à New York que j’ai subi mon premier enlèvement. Arrivé de nuit à JFK Airport, j’hérite d’une superbe mais opulente Chrysler Le Baron à conduite automatique. Le trajet pour rejoindre l’hôtel au centre de Manhattan fut plutôt éprouvant pour celui qui, tout en découvrant ce type de conduite, devait traverser le Bronx et Brooklyn. Arrivée à destination sur la 10e Avenue, je me gare avec soulagement le long du trottoir, God bless America, il y avait des places partout. Hélas, le lendemain matin, la belle berline vert bouteille avait disparu. Dans ce New York que Giuliani n’avait pas encore assaini, nous pensons à un vol. Ce n’est qu’après une petite enquête que nous comprenons que, dans Big Apple, on ne gare pas sa voiture sur la chaussée. Du coup, il me fallut entreprendre un long périple dans la ville inconnue pour rejoindre au sud le quartier porto-ricain plutôt mal famé où sous l’autoroute côtière (Cf la célèbre poursuite de voitures dans French connection) se trouvait la fourrière. Après quelques borborygmes, un employé, sympathique comme le Lee Van Cleef de la grande époque, consentit à me restituer le véhicule contre une poignée de dollars.

Lisbonne, 1996

Lisbonne, 1996

A Lisbonne aussi, quelques années plus tard, l’aventure fut rude. La soirée dans l’Alfama – fado et vino verde – avait été d’autant plus sympathique que c’était la dernière du séjour car nous devions prendre l’avion le lendemain à 7 heures. Hélas ! Notre Renault 11 de location n’était plus à l’emplacement où nous l’avions laissée. A minuit, dans la rue déserte, c’était la saudade assurée. Nous écartâmes l’hypothèse du vol – notre voiture de couleur grenat était vraiment moche – et passâmes quelques coups de fil qui nous permirent de localiser notre véhicule dans une lointaine banlieue. Après un long cheminement en taxi, nous arrivâmes à rejoindre celle-ci, morne et sordide à souhait. Mais le plus dur restait à faire : réveiller un gardien bougon puis négocier lui la restitution de la Renault avant l’ouverture officielle du bureau de la fourrière. Nous y laissâmes un petit matelas d’escudos mais épuisés, nous fûmes au rendez-vous avec l’avion de la TAP.

(À suivre)

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans Travel anecdotes, Uncategorized, voyages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Travel anecdote (10) : micmac à Vic (1re partie)

  1. Lucie Degorge dit :

    Vintage la photo !!!

  2. Lucie Degorge dit :

    Ahlalala les profs de droit sont simplement magiques!

  3. Luke Bua dit :

    Ce sont les emmerdes qui font les meilleurs souvenirs de voyage !

  4. Miro dit :

    Premier voyage aux USA, en décembre 1986, la Floride….terre promise et première boite auto, premier cruise control……ET OUI DEJA là-bas, dans une Chrysler Le Baron….. aussi. Souvenirs….souvenirs !!!!!!!!!!!!

  5. Emmanuel dit :

    Que signifie le titre ?

  6. Réponse ce soir avec la deuxième partie Manu !

  7. bernard gaignier dit :

    Si le but est de se faire enlever sa bagnole, pas la peine d’aller si loin……

  8. Ping : Travel anecdote (10) : micmac à Vic (2e partie) | Le blog de Patrick Mottard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s