Une bonne nouvelle pour nos vieux

logocgPendant des années, avec Dominique (voir sur son blog, ses interventions au CG en date, notamment, du 19/12/2005, du 25/06/2007, du 20/03/2008 en vidéo, du 18/12/2009 et du 28/06/2010), nous n’avons cessé de plaider, au sein du Conseil général, pour un rééquilibrage des implantations de maisons de retraites à des tarifs abordables entre la zone littorale et le haut ou moyen pays, peu peuplé mais très avantagé en la matière.

Nous avons ainsi prêché très longtemps dans le désert. Aussi, ce fut pour moi une bonne surprise de voir ce matin en Commission Permanente du Conseil général, le Président Ciotti prôner à son tour une meilleure distribution en tenant compte de l’implantation de la population.

Depuis des années, les élus ruraux mettent en avant sur cette question les nécessités de l’aménagement du territoire et de l’emploi dans leurs communes désertifiées. En effet, ils ont utilisé nos vieux comme une valeur d’ajustement économique. Quelle terrible erreur ! Combien de drames se sont joués à l’ombre de cette fausse bonne idée ?

Comme conseiller général d’un canton urbain très peuplé, j’ai été témoin de nombreuses histoires personnelles plus douloureuses les unes que les autres. Les familles, bien souvent, ont délaissé leur ancien en raison de l’éloignement de la maison de retraite. Pas toutes, mais beaucoup. d’ailleurs, je ne suis pas le seul à faire ce constat : ce matin, le maire de Puget-Théniers (où se trouve un EHPAD) a courageusement reconnu la misère morale qu’engendre l’éloignement et l’isolement.

Sans parler de la séparation des couples âgés. Paul, un nonagénaire qui fréquentait ma permanence, se plaignait beaucoup de ne plus voir sa femme qu’un week-end sur deux car il devait pour ce faire prendre le bus jusqu’à Saint-Etienne-de-Tinée où elle était hébergée dans un établissement médicalisé.

Ce changement de cap du Conseil général et de son Président est donc porteur d’espoir pour tous nos anciens. D’ailleurs, face à certaines critiques d’élus ruraux (de gauche d’ailleurs !), je lui ai apporté mon soutien le plus ferme. En ajoutant que l’argument de l’emploi était non seulement moralement condamnable en l’espèce mais également erroné. Les travaux proposés par ces établissements étant pénibles et faiblement rémunérés, ce sont souvent des étrangers qui sont embauchés (d’Europe de l’Est par exemple) plutôt que des locaux.

Bref, ce matin ce n’était rien qu’une petite CP, mais elle m’a chauffé le cœur…

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans Conseil général des Alpes-Maritimes, politique locale, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Une bonne nouvelle pour nos vieux

  1. Gerard Bony dit :

    Bravo Patrick , pas de ronds de jambes inutiles , un vieux affublé du terme de sénior reste un ancien digne de respect sauf erreur , tout comme la technicienne de surface reste une femme de ménage méritant pareil respect , mais devant faire toujours plus pour le même salaire avec cette qualification ronflante ! L’ère du partage du savoir et de la richesse créé est arrive a grands pas n’en déplaise à certains nantis défendant bêtement leurs privilèges !

  2. Emmanuel dit :

    Un véritable problème dans un pays qui vieillit. C’est avec la façon dont elle traite les anciens que l’on mesure les avancés d’une société !

  3. Monique Barelli dit :

    Je me réjouis de cette bonne nouvelle..! Nous sommes tous concernés…A Albatros 06 nous sommes bien placés pour voir le désarroi des personnes âgées en Ehpad qui sont souvent trop éloignées de leur famille..

  4. Bernard Gaignier dit :

    Meilleurs vieux………..

  5. alaind dit :

    Les équations de l’âge et du chômage devraient avoir des solutions visant à garder les gens chez eux, le plus longtemps possible.

  6. Le Mouton Enragé dit :

    100 fois oui à ce billet! Bravo! Pas de clivage gauche-droite indécent et stérile pour le soutien à nos anciens! Sans eux, quelle société peut-elle perdurer? Il est vital de tout faire pour qu’ils puissent rester près de nous: ils sont indispensables… et irremplaçables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s