Tartuffe s’affranchit…

Bernard-Orgon et Didier-Tartuffe

Bernard-Orgon et Didier-Tartuffe

Ce n’est qu’hier soir que j’ai enfin pu assister à la deuxième création de la toute nouvelle compagnie théâtrale de mes amis Bernard Gaignier et Didier Veschi, « Le petit théâtre des affranchis ». En effet, après une Cantatrice chauve de belle facture (voir sur ce blog, « Avec les affranchis, l’absurde est drôle »), c’était au tour de Tartuffe d’être à la fête au Théâtre de l’Eau vive.

Sans rien céder à l’amitié qui me lie à une bonne partie de la distribution et même de la technique (c’est Richard Martinez qui était à la régie), je dois dire que j’ai trouvé le spectacle magnifique.

La mise en scène sobre et efficace utilise au mieux la géographie si particulière du petit théâtre du boulevard Carabacel. L’interprétation, quant à elle, était à la fois excellente et d’une grande homogénéité.

Du coup, cette pièce de Molière un peu longuette, avec un certain nombre de tunnels en alexandrins (Bravo Cléante ! Pas facile ce rôle de raisonneur insupportable !), était devenue punchy grâce aux affranchis. Assurément du grand art !

Cela dit, j’attends avec encore plus d’impatience la troisième création de la troupe de Bernard et Didier. Les 8, 9, 10, 11, 15, 16, 17 et 18 mai, ce sera 1er mai, Place Maurice Thorez (voir mon précédent billet sur ce blog). On peut même déjà réserver sur BilletRéduc !

la troupe

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans littérature-théâtre, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Tartuffe s’affranchit…

  1. Ma pièce de théâtre préférée de MOLIERE :
     » Des âmes comme nous brûlent d’un feu discret
    et ce n’est point pêcher que pêcher en secret »

  2. Emmanuel dit :

    Bravo aux acteurs et à leur metteur en scène ainsi qu’à la régie, lumineuse !. Une heure 50 tout en vers bravo Molière, c’est certainement ça les grands hommes, les immortels ! Même en vers, et pas contre tout, ce texte garde toute sa fraicheur et sa pertinence.
    Quelle beauté la langue quand elle est si riche et si complexe. Yo !,

  3. bernard gaignier dit :

    Merci de ces commentaires qui sont autant d’encouragement à transformer l’essai……Rendez vous au mois de mai pour la prochaine…..passer de Molière à Mottard…..quel parcours!!!!

    • tblangero dit :

      Le point commun entre les 2 , c’est qu’ils sont honnêtes hommes. Molière est outre un grand écrivain , un grand psycho-sociologue et moraliste. A travers son oeuvre il a délivré une critique intégrale de la société de son époque. Il est d’une actualité toujours aussi grande. Sa langue est la plus belle qui soit. Il ne vieillit pas.

  4. Le Mouton Enragé dit :

    Grmpf. Voilà bien une pièce que j’aurais adoré aller voir et j’ai encore emmêlé les dates.
    Lecture et photos font encore plus enrager de l’avoir ratée 😦
    Bon, plus qu’à bêler à la mort en attendant la prochaine…

  5. bernard gaignier dit :

    Va falloir attendre le 8 Mai jour de la première de premier mai

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s