La formule 1 et le carnaval

Le conseil municipal d’installation de vendredi dernier a permis de prendre connaissance de la liste des adjoints et de leurs délégations. L’absence d’un adjoint à la culture a incontestablement surpris.

Pas moins de cinq adjoints se partagent assez artificiellement des délégations culturelles. Compte tenu de leur personnalité, on peut imaginer que – quelles que soient leurs missions officielles – Jean-Marc Giaume et Jean-Luc Gaglio se disputeront le territoire surexploité politiquement de la culture nissarte, Gérard Baudoux se chargera des musées et de l’art contemporain, André Chauvet continuera à s’occuper de l’opéra. Quant à Robert Roux, il aura pour mission de promouvoir l’art dans la rue (et non l’art de la rue…).

Au total, un empilement sans aucune cohérence qui ne sera en aucun cas compensé par la volonté affichée par Christian Estrosi de gérer directement le dossier. Jacques Peyrat avait fait de même et ça ne fonctionne pas.

Ainsi, l’important budget culturel de la ville de Nice (il faut bien financer les nombreuses institutions de la 5e ville de France) se retrouve sans capitaine.

Pauvre culture niçoise qui a été, il faut bien le dire, la parente pauvre du débat municipal ! Aucun candidat n’a vraiment proposé une politique culturelle transversale et dynamique tournée vers les publics.

Nice continuera donc à végéter à l’ombre de ses grandes rivales de l’arc méditerranéen : Gênes, Marseille (toutes deux capitales européennes de la culture), Montpellier, Barcelone, Valence…

Pourtant, avec le TNN, le MAMAC, les musées Matisse et Chagall, le conservatoire, l’opéra, la cinémathèque, l’orchestre philharmonique, la BMVR, la villa Arson, l’ESRA, … la culture, à Nice, dispose d’une formule 1. Dommage qu’on l’utilise principalement pour tracter les chars du Carnaval…

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans culture, politique locale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La formule 1 et le carnaval

  1. Jean Montoya dit :

    Monsieur Estrosi, nouvel adjoint à la culture, permettra-t-il aux chaires de fonctionner à nouveau au CUM après les avoir escamotées en douceur, sans rien dire, et en les jetant aux oubliettes, sans même leur permettre d’avoir existé dans l’Histoire ?

  2. Assus Juttner dit :

    Rien de prévu pour des productions exportables …pas de grand festival .. Rien à la mesure de la ville et de ses habitants

  3. Valérie Expat From Nice dit :

    C’est bien dans le Monde que nous avons appris que l’actuel maire de Nice se rêvait en Ministre de la Culture ? 😦

  4. Emmanuel dit :

    Faire rimer culture avec voiture, fallait oser….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s