Les galeries qui épatent

 

Exposition Frédéric Nakache

Exposition Frédéric Nakache

Les galeries d’art contemporains sont nombreuses à Nice. Bien implantées ou éphémères, elles démontrent une certaine vitalité des acteurs culturels privés de notre cité. En cette fin de semaine, j’ai ainsi visité deux lieux que je ne connaissais pas encore.

Galerie Depardieu (extérieur)La nouvelle galerie de Christian Depardieu, nichée dans l’ancien passage Gioffredo (devenu rue du Docteur Guidoni), est un espace à la fois spacieux et élégant avec des fenêtres sur rue qui donnent le sentiment étrange de capter des compositions picturales à l’insu des passants quand on est à l’intérieur, à celui des visiteurs quand on est à l’extérieur. L’expo du jour est en fait un medley d’œuvres d’artistes qui ont fait les beaux jours et la réputation de la galerie Depardieu du boulevard Risso : Jean-Pierre Giovanelli et ses mystérieuses burqas flottantes, Sylvana Lorentz et ses sulfureux auto-nus, Frédérique Nalbadian… À voir jusqu’au 16 mai.

22 rue de DijonLa galerie « Le 22 » au même numéro de la rue de Dijon au cœur du 5e canton historique est un espace relativement intime qui suscite la rencontre et l’échange. Il est dirigé avec discrétion et sollicitude par Carine Michell (une de mes anciennes étudiantes). On y présente jusqu’au 31 mai l’exposition Baiser cannibale du photographe Frédéric Nakache, qui se trouve lui aussi être un de mes anciens étudiants. Des œuvres qui étonnent par la densité de leur matière et intriguent par leur ironique ponctuation d’objets rappelant la mort.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans culture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les galeries qui épatent

  1. Merci pour l’info Patrick, il y a effectivement un nombre incroyable de galeries sur Nice (inversement proportionnel à l’intérêt de Cri-Cri pour la culture dans cette ville ?), et je ne connaissais pas celles-là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s