Et à la fin, la meilleure c’est Binoche…

CANNES 2014 n°6

Sils Maria

Ce vendredi, les deux derniers films de la compétition nous ont permis de vérifier l’excellence de la sélection 2014 et le talent de Juliette Binoche.

Sils Maria, Olivier Assayas (France)

À dix-huit ans, Maria Enders (Juliette Binoche) a connu le succès au théâtre en incarnant Sigrid, jeune fille au charme trouble qui conduit au suicide Helena, sa patronne quadragénaire. Vingt ans plus tard, on lui propose de reprendre le rôle de la femme d’âge mûr.

Superbe réflexion sur le métier d’actrice et le temps qui passe dans des paysages suisses à couper le souffle (avec notamment le très poétique phénomène nuageux du Serpent de Maloja). Nostalgique et même révoltée, Maria, peut être inspirée par le lieu (nous sommes à Sils Maria, petit village des Grisons, où Nietzsche a séjourné…), acceptera ce rôle en forme d’éternel retour.

Une fois de plus, Juliette Binoche se révèle être la meilleure actrice d’un festival. Pas étonnant pour celle qui a déjà été primée à Cannes mais aussi à Berlin et à Venise sans oublier Oscar et César.

Léviathan, Andrew Zvyagintsev (Russie)

Kolia habite une petite ville au bord de la mer de Barents au nord de la Russie où il tient un garage avec sa femme et son fils. Le maire de la ville veut récupérer son terrain pour réaliser une opération immobilière au profit de la petite mafia locale dont il est le chef. Pour cela, il est prêt à utiliser tous les moyens pour briser la résistance de Kolia.

Dans des paysages crépusculaires, Léviathan est une plongée assez désespérante dans un monde de brutalité, de corruption et de laideur. Zvyagintsev fait une description au vitriol (et à la vodka : tous les personnages sans exception sont alcooliques…) d’une société russe post communiste… peut être pas si « post » que cela !

Et devant tant de désespérance, on se demande bien pourquoi il y a de si nombreux nationalistes dans cette Russie qui donne plutôt envie de fuir.

Le festival touche à sa fin, reste la cérémonie de clôture avec le palmarès. Une soirée que je vais aborder avec circonspection puisque Mommy, le favori pour la Palme, fait partie des trois films que je n’ai pas pu voir…

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans cinéma, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Et à la fin, la meilleure c’est Binoche…

  1. Thierry Tirbois dit :

    Juliette, Juliette…..

  2. Xavier Dhollande dit :

    …à la fin c’est les Allemands qui sont sensés gagner, mais là vu qu’ils n’ont pas envoyé de film…

  3. Emmanuel dit :

    et quels sont les deux autres Patrick ?

  4. Lara Dupree dit :

    Juliette Binoche, c’est talent vrai et étonnant …..même si le film russe me semble très intéressant a voir….encore merci Patrick pour le partage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s