Forrest de 5 à 7 (1re partie)

Le Dôme, bd du Montparnasse

L’an dernier Forrest avait profité de son séjour parisien pour courir sur les traces… de Woody Allen (voir sur ce blog « Forest sur les pas de Woody le parisien » du 13 juillet 2013). Cette année, le projet gumpien était encore plus ambitieux puisqu’il s’agissait de suivre le parcours de l’héroïne du street movie d’Agnès Varda « Cléo de 5 à 7 » en temps réel, le 5 à 7 glissant du soir au petit matin.

Tout le monde se souvient de ce film de 1962 où Cléo (interprétation inoubliable de Corinne Marchand), jeune chanteuse frivole et fragile, déambule entre la rue de Rivoli et l’hôpital de la Salpêtrière en attendant le résultat d’un examen médical redouté.

C’est ainsi que, dès le premier matin de son séjour, Gump était dans les starting-blocks à cinq heures tapante place de Clichy, son quartier de résidence à Paris. Dans un premier temps, il fallait quand même faire plus de cinq kilomètres pour rejoindre du côté de la Bastille le début du périple.

Rue Guénégaud

Rue Guénégaud

Peu importe, « La vie donne raison à l’envie », se dit-il en se remémorant l’une des premières répliques du film. Et tout s’enchaîna : intersection Rivoli-Pont Neuf, rue Guénégaud (celle où Cléo, dans son taxi DS-ID, croise le monôme des étudiants des Beaux-Arts), rue Delambre, rue Huyghens. Et de se souvenir de sa rencontre avec son amant attitré : « Chaque fois tu dis : je n’ai qu’un moment… tu es l’amant du moment » ou de sa séance de répétition avec Michel Legrand, son compositeur-pianiste, « je t’aimantais, je te mentais… », « Et si tu viens trop tard, on m’aura mise en terre. Seule, laide et livide. Sans toi, sans toi, sans toi… ».

Rue Huyghens

Rue Huyghens

Devant le Dôme, boulevard Montparnasse, Gump se souvient de Cléo et de son angoisse à la terrasse de sa brasserie fétiche. Il se souvient aussi, détail pittoresque, de l’avaleur de grenouilles.

Mais surtout, il se rend compte que le programme de sa journée parisienne ne lui permet pas de dépasser les deux heures imparties et largement sous-évaluées (en fin de cours,e il y aura quand même 18 kilomètres au compteur). Il doit donc se résoudre à achever l’opération Cléo au cours d’un autre F.U.R. (voir sur ce blog « Au F.U.R. et à mesure », à partir du 10 janvier 2014).

À suivre…

Sur le Pont-Neuf

Sur le Pont-Neuf

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans sport, voyages, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Forrest de 5 à 7 (1re partie)

  1. Joli billet. Dans l’ambiance. Un selfie bien explicite au Pont-Neuf.

  2. Emmanuel dit :

    Ah bin on reste dans le cinéma….

  3. Valérie Expat From Nice dit :

    Pour Varda herself, il faudrait aller jusqu’à la rue Daguerre !

  4. penelope dit :

    quelle idée géniale …Forest a des jambes et aussi une tete !!yessssssssss

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s