Temps d’accueil éducatif : pour une solution juste et équitable

Patrick Allemand a raison quand il considère que payer 150 euros par an et par enfant pour les activités liées au temps d’accueil éducatif dès la rentrée est excessif surtout si on considère que la plupart des villes de la catégorie de Nice pratiquent la gratuité.

De son côté le maire et son adjoint Lauriano Azinheirinha n’ont pas tort quand ils font remarquer que le coût de de cette réforme (6,5 millions d’euros pour une année pleine) serait financé par une augmentation de la fiscalité s’il devait être intégralement pris en charge par la municipalité. Ce qui dans le contexte actuel n’est pas tout à fait souhaitable.
Par conséquent la solution qui peut faire l’unanimité serait d’attribuer la gratuité ou de fortes réductions sous condition de ressources. Cette solution serait techniquement et démocratiquement plus acceptable que les aides accordées au coup par coup par la caisse des écoles, aides qui relèvent plus de la charité que de la solidarité.

Ainsi on sortirait de cette polémique par le haut en combinant efficacité économique et justice sociale.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique locale, Société, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Temps d’accueil éducatif : pour une solution juste et équitable

  1. Olivier dit :

    Au risque que les riches, petit à petit, quitte à payer aillent payer dans des écoles privées pour rester entre eux et voilà un coin de plus enfoncé dans le projet d’une école laïque et républicaine (on n’ose plus dise gratuite), creuset de l’apprentissage de la vie collective et du respect mutuel. Projet qui est déjà bien mal en point. Oui je sais bla bla bla, mais à force de pragmatisme on dérive, on dérive, jusqu’où?

    • Olivier, il n’y a aucun pragmatisme dans ce que je propose. Il s’agit de l’expression d’une politique sociale (à rapprocher de la progressivité de l’impôt).

  2. Emmanuel dit :

    Ah l’Ecole primaire n’est donc plus gratuite à Nice ? Payer pour des activités sur le temps scolaire à la place de matières fondamentales, quelle drôle d’idée !

  3. Anne-Catherine Bertino dit :

    J’ai inscrit mes enfants pour les activités sans savoir ce qui va être proposer. Comme il fallait répondre avant la rentrée, j’ai signifié que je me réservais le droit de changer d’avis en fonction des activités proposées. J’ai 2 enfants alors à 15 euros par mois pour chacun j’arrive à 30 euros chaque mois soit 300 euros sur l’année. Certes c’est pas énorme énorme, mais ce budget ne sera pas, pour moi, mis ailleurs. Nous verrons à la rentrée si les activités proposées sont de qualité!

  4. Francisca Zita dit :

    Desolée ma question de base serait : pourquoi ne pas abolir cette réforme? (tous les autres parents que jai questionné sont tjrs contre! ) Ecole le mercredi matin en plus, chamboulera toutes les activités extra scolaires (sports, culture) et .. sinon, puisqu’on est plus là et que la cantine ainsi que l’étude surveillé après 16:30 fonctionnaient aussi selon les ressources, le créneau 15:45 16:30 (et mercr 11:30 12:30 à 4 euros par mois, donc 19 euros le total) devraient effectivement adopter le même système et cela de preférence pour toute la France .. tout cela me laisse perplexe

  5. Lara Dupree dit :

    Tout a fait d’accord avec Patrick et Francisca quant aux ressources adaptees

  6. David Nakache dit :

    Et pour obtenir cette solution juste et équitable : signez la pétition ! https://www.change.org/…/christian-estrosi-maire-de…

  7. David ce n’est pas tout à fait la même chose…

  8. Etienne Tanré dit :

    Chacun doit se débrouiller dans sa ville ou quelques idéalistes pensent encore que l’école devrait être gratuite partout en France, avec une « qualité » comparable, etc. ?

  9. David Nakache dit :

    Patrick, il me semble que le coût de cette réforme n’est pas intégralement pris en charge par les municipalités puisqu’elles perçoivent directement une aide de l’Etat et de la CAF.
    De plus, si réellement le « temps d’accueil éducatif » mis en place par la ville de Nice est bien « éducatif » et relève de l’éducation, je rejoins l’argument avancé par Etienne : la gratuité de l’éducation est un principe d’égalité sur lequel nous ne devons pas revenir (et je pense que le gouvernement a eu bien tort d’ouvrir la boîte de pandore).
    Il y a également des familles nombreuses appartenant aux « classes moyennes » qui, si elles ne pourraient bénéficier de la gratuité ou de réduction accordées aux plus précaires auraient bien du mal à s’acquitter d’une telle somme…
    Mais ce qui est le plus marquant reste l’énorme écart entre la participation demandée aux Niçois et celles demandées aux habitants des autres villes. Comment expliquer que la Ville de Nice ait besoin d’un tel effort des parents d’élèves, surtout si elle est en aussi bonne santé financière que le Maire veut nous le faire croire ?

  10. Rim Abid dit :

    Si je peux me permettre, en plus du prix que je trouve élevé, je me pose également la question: que peut-on faire de constructif pour les enfants dans un laps de temps de 45min en sachant que certains d’entre eux devront faire avant un trajet en bus? Pour les remettre dans l’ambiance du temps d’accueil éducatif…c’est pas gagné.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s