Le titre qui fait mal…

Au départ, il y a une action admirable (« Ville,vie,vacances ») initiée par l’Office municipal de la jeunesse de la petite commune de Drap. Il s’agit de faire travailler – par exemple pendant les vacances de la Toussaint – les jeunes (en particulier ceux d’un quartier populaire) : débroussaillage, élagage, rénovation de l’école… En échange l’Office leur offre le permis de conduire .

A l’arrivée, cela donne le titre de « Nice-Matin »: Travailler pour « dealer »son permis de conduire. Un titre qui connote, un titre qui stigmatise, un titre qui fait mal…

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le titre qui fait mal…

  1. Sami dit :

    Un titre qui fait mal et qui fait du mal ,car il stigmatise comme d hab , toujours une jeunesse qui ne demande qu a s en sortir de leur galère et d être des citoyens a part entière !

  2. Rémi de Nice dit :

    Surtout de la part d un journal qui a des ambitions « co- opératives »….

  3. parsus06 dit :

    il vous a fallut plusieurs décennies pour vous apercevoir que NM est un journal de droite voir plus parfois.
    lui c’est le journal de l’UMP, comme l’huma dans les années 50 et 60 , 70
    il lui arrive de parler de vous 4 ou 5 fois par an, d’où votre indulgence …..
    parsus06

  4. bernard gaignier dit :

    On peut dire que nice matin a fait une sortie de route…….

  5. Emmanuel dit :

    Un exemple qui montre que le vocabulaire a son importance. On n’emploie pas un mot pour un autre…..

  6. Dominique Dufour dit :

    New Deal?

  7. Sophie Mancel dit :

    En effet les mots blessent, mais que peut-on attendre d’autre de ce journal !

  8. Alice Merveilles dit :

    pour faire « jeune », on en oublie le vrai sens des mots…

  9. Article pertinent et courageux car les élus ont plutôt pour habitude de brosser la presse dans le sens du poil. Nice-Matin aurait pu tenter de se sortir de ses difficultés « par le haut », c’est à dire en privilégiant le fond sur la forme. Mais il a choisi de s’en sortir par le bas, avec des titres racoleurs, des faits divers surmédiatisés ou des articles de « locales » d’un inintérêt abyssal. Par exemple, toute une première page consacrée à un Biotois qu’une erreur du fisc a fait considérer comme mort dans les documents . Tu parles d’une affaire !
    Tout cela est très significatif d’un nivellement par le bas car la prétendue « grande presse » n’échappe pas à ce travers, sans parler de l’audiovisuel, diffuseur moutonnier d’une pensée unique à base de sensationnel. La presse devrait rendre intéressant ce qui est important or elle fait exactement le contraire, à savoir rendre important ce qu’elle considère comme intéressant ou plutôt « vendeur ». Et pour en revenir au quotidien local, ce n’est pas Tapie l’affairiste ou une coopérative « prolératienne » qui changera les choses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s