Ne pas oublier les Chrétiens d’Orient

Chrétiens d'Orient

C’est à une passionnante et terrifiante table ronde que j’ai assisté, cet après-midi au CUM, sur l’avenir des Chrétiens d’Orient. Une communauté victime d’une véritable purification religieuse (le terme est du doyen Vallard de la Fac de Droit de Nice) dans une partie du monde arabo-musulman qui veut éradiquer toute forme d’altérité (la politologue Myriam Benraad).

Et si certains gardent un peu d’espoir : « il faut garder l’espérance malgré la désespérance » (professeur Joseph Yacoub), l’opinion générale était plutôt pessimiste quant à l’avenir de ces Chrétiens. Persécutés depuis 14 siècles, ils doivent désormais faire face aux intentions génocidaires de la secte raciste et intégriste Daesh.

Aussi, comment ne pas donner raison à Marek Halter lorsqu’il explique à son ami Yacoub que le monde à changé et que les Chrétiens d’Orient vont subir le même sort que les communautés juives en pays arabe : la mort ou l’exil…

Et comme nous n’avons pas su les défendre notre devoir sera donc de les accueillir pour qu’ils puissent sauver leur culture au sein d’une diaspora déjà forte en Amérique latine, aux USA ou en Australie. On leur doit bien ça.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Ne pas oublier les Chrétiens d’Orient

  1. bernard gaignier dit :

    Oui les chrétiens en Orient sont persécutés en fait maintenant avec le développement de l’islamisme. En Irak le premier ministre de Sadam Hussein était chrétien. En Syrie les chrétiens n’étaient pas persécutés avec Bachar El Assad. Tous les choix politiques de l’occident ont été de virer les dictateur laïcs…….

    • Laurent Weppe dit :

      Les Chrétiens n’étaient pas « persécutés » sous la dynastie Assad dans le sens où ils n’étaient pas plus mal traité que le plébéien moyen contraint de se casser le dos pour entretenir le confort matériel et le style de vie sybaritique de l’aristocratie du régime.

      Et je rappellerai que, premièrement, pour s’assurer leur loyauté, Bashar premier a employé un chantage immonde: « Soit vous me restez fidèle, soit j’envoie le Hezbollah dans vos communautés » -et très franchement quand j’entend des types me dire qu’un despote qui utilise le Hezbollah comme troupes de choc est un défenseur de la laïcité, j’hésite entre éclater de rire et leur hurler qu’ils sont des cons-, et deuxièmement, les troupes du régime parasitaire de Damas ont délibérément épargné Daesh lors de son ascension pour concentrer le tir sur les rebelles laïques, et ce dans le but flagrant de ne laisser au reste du monde qu’un choix entre une vieille dictature décadente et une jeune dictature émergente.

      C’est la corruption de ces dictateurs prétendument laïques* qui a offert aux intégristes l’opportunité d’émerger, et s’en aller les soutenir reviendrait à faire le genre de bourde que firent les USA au Sud Vietnam: défendre corps (60.000 soldats US tués) et biens (111 milliards en dollars de l’époque soit 560 milliards d’Euros actuels) une dictature qui ne survécu que 20 ans de plus grâce au soutien occidental et s’effondra quand même au bout du compte.

      *Mettre le clergé au pas ne suffit pas à faire de soi un laïque, j’irai même jusqu’à dire que le système syrien, qui contraignait les prêtres à servir de larbins au régime, pratiquait un mélange entre pouvoir politique et fait religieux intrinsèquement anti-laïque.

  2. bernard gaignier dit :

    T’as raison Laurent la situation est nettement meilleure maintenant…….

    • Laurent Weppe dit :

      C’est là l’excuse classique de toute les vieilles dynasties décadentes: Robespierre est pire que nous! (les Bourbons), On massacrait pas autant que Staline! (les Romanov), Mao a affamé le peuple davantage que nous! (les Qing), le police secrète de Khomeini est encore plus sanguinaire que la notre (les Pahlavi).

      Ce que tous ces grands adeptes du « c’est encore pire maintenant » omettent toujours de dire, c’est que ce sont eux qui ont pavé la voie qui a mené tous ces tyrans au pouvoir, en alimentant la colère du peuple par leur corruption et leur autocratie, et en éliminant systématiquement et en priorité tous les réformistes capables de mieux diriger leurs pays.

      Cette caricature résume d’ailleurs parfaitement, non seulement la situation en Syrie, mais le faux dilemne que les despotes de tout poil tentent d’imposer au monde quand leur régime vacille.

  3. Emmanuel dit :

    C’est à se demander si l’histoire sert de leçon !

  4. bernard gaignier dit :

    Laurent peux tu admettre que l’on ne soit pas d’accord avec toi sans traiter ceux qui ont l’audace d’émettre un avis contraire à toi comme des demeurés…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s