Le 11 novembre avec Henri Barbusse

Et tandis que nous nous apprêtons à rejoindre les autres , pour recommencer la guerre, le ciel noir, bouché d’orage, s’ouvre doucement au dessus de nos têtes. Entre deux masses de nuées ténébreuses, un éclair tranquille en sort, et cette ligne de lumière, si resserrée, si endeuillée, si pauvre, qu’elle a l’air pensante, apporte tout de même la preuve que le soleil existe.

Henri Barbusse   Le feu (1915)

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le 11 novembre avec Henri Barbusse

  1. Emmanuel dit :

    Mémoire et Histoire…

  2. Sami Cheniti dit :

    Je te la pique

  3. Fabienne Riganelli dit :

    une façon si poétique de voir le verre à demi plein ! j’aime

  4. Le Mouton enragé dit :

    Merci de nous rappeler que ce n’est pas juste un jour férié, qui plus est avec l’infinie discrétion et la grande modestie d’un auteur s’effaçant devant un admirable confrère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s