Voeux aux Palmiers : opus 2015 (1re partie)

Patrick Mottard et Dominique Boy-Mottard Ce fut cette année encore au restaurant « Les Palmiers » une belle soirée avec de très nombreux participants venus d’horizons divers : un public attentif, bienveillant et chaleureux. Une soirée pleine d’émotion où, avec Dominique, nous avons évoqué les événements tragiques de ce début d’année, mais aussi notre espoir et notre confiance en la République (Cf. en annexe, la première partie de mon discours).

Mottard-Corboli

Une soirée où j’ai eu l’honneur, au nom du Ministre, d’honorer de la médaille de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative mon ami Gérard Corboli.

Une soirée mémorable puisque après les Palmiers, je me suis faufilé par une porte dérobée dans la salle du Théâtre de l’Eau Vive pour assister à la fin de la première de ma nouvelle pièce, La Dame de Carras : histoires fantastiques. Mais ceci est une autre histoire.

Théâtre

Discours (1re partie)

À mon tour, avec Joëlle Vacca, ma fidèle et efficace suppléante, de vous remercier d’être venus si nombreux pour cette présentation de vœux qui se veut, chaque année, une sorte de compte-rendu de mandat.

Une année comme les autres, car je suis un élu qui tient, par-dessus tout, au respect des mandats que les électeurs nous confient.

Conseiller général, je le suis du jour de mon élection jusqu’au début officiel de la campagne électorale de l’élection suivante, c’est-à-dire, en général, quinze jours avant celle-ci.

Il serait bien sûr hypocrite de nier qu’une échéance importante se profile à l’horizon, une échéance sur laquelle, avec Dominique, avec Joëlle, avec mon ami José Boetto, nous nous exprimerons bientôt. Mais nous n’y sommes pas encore et en tout cas, pas aujourd’hui.

Patrick MottardPour revenir sur les derniers événements, je partage plutôt deux fois qu’une ce qui vient d’être dit par la conseillère municipale. J’avoue d’ailleurs être fier, en tant que Président de Gauche Autrement, mais aussi comme membre du Parti radical – bonjour Jean-Christophe – de savoir que notre représentante a nourri à sa place le débat interne qui a fait que, lundi dernier, son groupe a eu un comportement exemplaire.

En ce qui concerne ces dramatiques événements, sur le fond, je dois dire que je suis tout sauf surpris. Il y a deux ans, à la demande du Président du Conseil général, j’avais mené, avec l’aide précieuse de Sami Cheniti, dont on connaît l’expertise sur ces questions, une enquête sur la Prévention spécialisée qui nous avait conduits à faire le tour des quartiers en difficulté de notre département en rencontrant les associations, les enseignants et les forces de sécurité. Ces forces de sécurité auxquelles enfin, depuis quelques semaines, la Nation rend l’hommage qu’elles méritent. Ce que nous avions constaté déjà à l’époque, nous avait effrayés, avec une montée en puissance de l’intégrisme islamique sur fond de trafics divers et variés.

Aussi, en cette fin de janvier 2015, un mois qui restera à tout jamais marqué dans notre histoire d’une pierre rouge, je ne formulerai qu’un vœu : que les drames que nous venons de vivre fassent renoncer les républicains – qu’ils soient de gauche ou de droite – à une posture angélique qui n’est plus de mise.

Angélisme de gauche : ce n’est pas parce qu’il est régulièrement dénoncé par la droite qu’il n’existe pas. Il est bien réel. Trop souvent, la gauche a pratiqué la politique de l’autruche pour ne pas affoler sa boussole idéologique. Aujourd’hui, nous le savons, c’était une erreur. Et je prends bien sûr ma part dans cette lourde erreur.

Il y a aussi l’angélisme de l’extrême gauche, encore plus dangereux parce que sa pratique d’une sophistique bien à elle peut aller, combinée à sa détestation des Etats-Unis et du sionisme, jusqu’au flirt idéologique avec l’ennemi via les théories sur le relativisme culturel.

Mais il y a – et on en parle moins – l’angélisme de droite qui consiste à se dédouaner vis-à-vis de son électorat par des discours sécuritaires parfois d’une grande violence, tout en achetant la paix sociale dans les quartiers. Ce paradoxe nous avait particulièrement choqué avec Sami. Ici, on laisse un foyer radical s’installer, contre l’avis de la population, au cœur d’une cité HLM pour (sic) « ne pas faire de vagues avant les élections ». Là, on valorise des individus ou des associations appartenant plus ou moins directement à des mouvances radicales, subventionnant leurs activités.

Je ne parle évidemment pas de l’extrême droite car son projet de civilisation est, au final, au moins aussi antihumaniste et antisémite que celui de l’intégrisme islamique. Le fils et petit-fils de déporté que je suis n’a pas la mémoire courte.

Cela dit, nous l’avons tous compris à la suite du drame de Charlie et de l’Hyper Cacher, républicains de gauche et de droite doivent se réveiller si on veut lutter efficacement contre ce fléau. Comme le disait l’ancien directeur de Charlie Hebdo, Philippe Val : « la rouille de la lâcheté ne doit pas ronger le fer de nos principes ».

Mais je suis optimiste, car après l’horreur, le soulèvement populaire du 11 janvier – à Nice, ce fut le 10 : quelle fierté d’avoir porté la banderole « Je suis Charlie » à la tête de 25 000 manifestants – ce soulèvement populaire a fait la démonstration que nous avons collectivement compris que l’idéal républicain est une belle et noble cause qui mérite d’être défendue, qui mérite qu’on se batte pour elle. Et puisqu’il y a une guerre à gagner, nous la gagnerons.

Nice-Matin 25/01/2015

Nice-Matin 25/01/2015

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans 5e canton, politique locale, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Voeux aux Palmiers : opus 2015 (1re partie)

  1. Sylvie Mancel dit :

    Un très beau discours que je viens de lire et une expertise lucide de notre politique aujourd’hui qui montre, que l’on soit de gauche ou de droite, que nous appartenons avant tout à une même nation qui a voté les droits de l’homme alors que la terreur régnait dans notre pays et qui a fait imprimer sur les frontispices des mairies  » Liberté, Égalité, Fraternité « , pour qu’on n’oublie pas que nous sommes dans une démocratie, que l’on y vit libre, avec les mêmes droits et le respect de tous.

  2. Lara Dupree dit :

    Malheureusement raté a raison de santé ……

  3. Ping : Voeux aux Palmiers : opus 2015 (2e partie) | Le blog de Patrick Mottard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s