Charb, l’islamophobie et Ikea

CharbDeux jours avant l’attentat de Charlie Hebdo, son directeur de la publication Charb finalisait le texte de son premier essai. Intitulé Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes, l’opuscule est désormais disponible en librairie.

En ces temps troublés que les événements de janvier ont tragiquement mis en évidence, il est en effet urgent de résister à la pensée unique qui est en train de prospérer autour du thème de l’islamophobie car ce mot laisse entendre qu’il est plus grave de détester l’islam, c’est-à-dire un courant de pensée – que chacun a le droit de critiquer comme n’importe quel autre courant de pensée – que les musulmans. Or, si critiquer une religion n’est pas un délit, discriminer quelqu’un en raison de son appartenance religieuse l’est incontestablement. « En ne considérant plus que l’islamophobie chez le raciste, on minimise le danger raciste ». Une pensée unique à laquelle les instances de la République (droite comme gauche, y compris localement…) cèdent souvent, trop souvent.

Vous l’avez compris, il faut lire ce réquisitoire implacable dans sa démonstration et humaniste dans sa philosophie. Avec, en prime, le célèbre et libérateur humour «Charlie». « Le problème ce n’est ni le Coran, ni la Bible (…) mais le fidèle qui lit le Coran ou la Bible comme on lit la notice de montage d’une étagère Ikea ».

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans littérature-théâtre, Société, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Charb, l’islamophobie et Ikea

  1. Emmanuel dit :

    Pace a l anima tua Charb !

  2. Sami dit :

    Tu as bien fait de préciser même localement 😏

  3. parsus dit :

    oui lisez CHARb c bon pour les neurones

  4. Comme déjà rappelé par ailleurs, le musulman est celui qui s’occupe de sa relation personnelle avec Dieu; l’islamiste est celui qui s’occupe de la relation de son voisin avec Dieu. Toute affirmation ostentatoire de sa religion est une agression in-to-lé-ra-ble, à commencer par nos législateurs et l’exécutif. Et en l’espèce, le moins que l’on puisse dire est qu’au lieu de vigilance, on a plutôt fait preuve de complaisance…

  5. Sylvie dit :

    Et que pensez-vous du terme d’islamofascisme ? Moi il me semble qu’il rend bien compte de la réalité. Mais j’aimerais avoir votre éclairage.

  6. Laurent Weppe dit :

    Or, si critiquer une religion n’est pas un délit, discriminer quelqu’un en raison de son appartenance religieuse l’est incontestablement.

    Sauf que… L’islamophobie, c’est exactement ça.

    Si le terme existe depuis les années 20, sa définition moderne vient de Grande Bretagne, où il fut en 1996 défini ainsi par la commission présidée par le géographe Gordon Conway:

    an outlook or world-view involving an unfounded dread and dislike of Muslims, which results in practices of exclusion and discrimination.

    Traduction:
    Manière de penser ou conception du monde impliquant une irrationnelle crainte et hostilité à l’égard des Musulmans, provoquant des comportements discriminatoires et d’exclusion

    Que le terme ai été détourné de son sens premier par des intégristes et des apologistes (ainsi que par certains régimes dominés par des aristocraties cléricales), c’est une chose, mais à l’origine (pas si ancienne: c’était il y a moins de 20 ans), il définissait bel et bien un comportement raciste, justifiant l’animosité et le désir de nuire par le déterminisme culturel et religieux. De l’antisémitisme 2.0 en somme.
    Et c’est cette définition qui reste celle retenue par les institutions internationales (ONU en tête) comme par la communauté scientifique.

    C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on peut affirmer sans hésiter que Charlie n’a jamais été islamophobe: sa rédaction n’a jamais exprimé autre chose que du dégoût à l’égard de ceux qui emploient le déterminisme culturel pour justifier leur intention d’aller pourrir la vie de leur voisins.

  7. Sylvie sur la signification générale pourquoi pas? mais historiquement c’est une sottise car les intégrismes musulmans n’ont rien de commun avec le fascisme si ce n’est leur anti – humanisme…

    • Laurent Weppe dit :

      On pourrait leur trouver quelques autres points communs: le fantasme de l’âge d’or perdu, l’attirance pour la figure de l’homme providentielle, l’étrange union de la misologie et de la fascination à l’égard des dernières technologies disponibles, une fétichisation à outrance des symboles, une adhésion jubilatoire à la politique du pire…

  8. Sylvie dit :

    Oui bien sûr. Merci pour la réponse.
    Ce que je trouve proche du fascisme c’est la volonté de l’Etat Islamique de vouloir éradiquer des populations à cause de leur croyance ou de leurs us et coutumes, en voulant imposer une seule forme de pensée et les mêmes règles de vie et obligations pour tous selon leur interprétation du Coran. Et les premiers visés sont les chrétiens et les juifs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s