Omertà sur le Tour de France

peloton tour de france 2010

Peloton sur le Tour de de France 2010, photo l’Express

L’accélération de Christopher Froome, mardi, dans la montée de La Pierre-Saint Martin était tout simplement surnaturelle. Mis en orbite par son équipe d’extra-terrestres Sky, la victoire de l’Anglais a laissé tous les observateurs perplexes. La comparaison avec Amstrong est si évidente que le spectre du dopage plane à nouveau (!) sur le Tour de France.

Mais il y a fort à parier que rien ne se passera et que le transparent et survitaminé britannique triomphera sur les Champs-Élysées dans dix jours.

En effet, le diffuseur (France Télévision) n’a pas intérêt à faire de vagues pour ne pas casser sa machine à audimat. De plus, son consultant vedette Laurent Jalabert, ancien coureur, appartenait à l’équipe Once au centre de tous les scandales de dopages des années 2000.

Les adversaires directs de Froome ne diront rien non plus. Contador a été déclassé du Tour 2010 qu’il avait gagné. Nibali fait partie de l’équipe kazakhe Astana que l’UCI voulait suspendre en début d’année pour cinq contrôles positifs et qui est dirigée par Vinokourov ex-dopé notoire. Quintana, lui, a comme capitaine de route un certain Valverde impliqué dans le scandale Puerto et un temps suspendu. On comprend donc que l’omertà sera respectée.

Quant aux autres équipes, elles ne diront rien pour ne pas être blacklistées par les Sky et ainsi pouvoir gagner quelques accessits (Froome va d’ailleurs éviter de renouveler son « exploit » par discrétion et laisser gagner les sans grades de son choix).

Devant un tel constat, on peut se demander si ceux qui préconisent d’autoriser le dopage n’ont pas raison car il est inutile d’interdire ce qu’on ne peut contrôler (les tricheurs ont toujours une longueur d’avance). C’est un pas que je ne franchirai pas : la détection d’un cancer des testicules (le même qu’Amstrong…) sur le coureur Ivan Basso qui avait été en son temps suspendu lui aussi pour dopage démontre qu’il y a là un problème de santé publique devant lequel on ne peut pas baisser les bras.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans sport, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Omertà sur le Tour de France

  1. C’est quand même une des premières fois où l’on parle de dopage pendant le tour. En général pendant le tour on ne parle que des exploits et après le tour du dopage…..avant que le vainqueur ne soit déclassé. Même Gerard Holz y a fait une allusion c’est vous dire….

  2. Emmanuel dit :

    Ce n’est plus le Tour de France mais le tour défonce !
    Moi je m’en moque car cela fait bien longtemps que je ne regarde plus que le paysage avec les commentaires du petit nouveau Eric Fotorino qui remplace avec difficultés Polo la Science !

  3. Delphine dit :

    Et oui, je n’y connais rien au vélo, mais je peux tenter un commentaire stylistique….
    Le billet commence de manière conventionnelle et les info (les 5W) sont ramassées en une seule phrase. On ne perd pas de temps ! D’ailleurs, dès la seconde phrase, c’est la surprise totale. Le lecteur a à peine pris le virage que débouche,sans prévenir, une magnifique anacoluthe, capable de faire sortir de route ce même lecteur, qui attend le nom avec lequel s’accorde le participe « mis en orbite » et ne trouve que le « féminin » la victoire…. C’est que Froome est passé tellement vite qu’il a gagné avant que le spectateur ait vu un quelconque combat…. Épique le cyclisme ? Encore un mythe…

  4. C’est bien pour cette raison que je ne regarde plus le tour depuis des années.A l heure actuelle quel est le sport nickel chrome? Je me le demande..

  5. Anacoluthe ça rime avec quelque chose mais j’ai oublié quoi

  6. JOSÉ dit :

    Quoi ? Il y aurait du dopage dans le cyclisme ? Les coureurs seraient-ils dopés à ‘insu de leur plein gré ?

  7. Laurent Weppe dit :

    Il y a onze ans de cela, des ouvriers venu faire des travaux chez moi m’ont demandé s’ils pouvaient regarder le Tour de France pendant leur pause. Je leur ai dit bien sûr, et leur ai allumé la télé. C’était le jour de l’étape du Vercors, qui finissait à Villard de Lans.

    Quand ils m’ont demandé pourquoi je ne restais pas regarder avec eux l’étape, je leur ai répondu:
    « Villard, c’est là où j’ai appris à skier, et je connais bien la région: la vitesse sur la route filmée est limitée à 50 pour les voitures »
    j’ai pointé le doigt vers l’écran où les statistiques de l’étape, la distance parcouru, etc… étaient affichés et j’ai fini:
    « Il est marqué là que le peloton viens de faire 28 kilomètres en 30 minutes: le tour de France, je commencerai à le regarder le jour où le peloton ne sera plus en excès vitesse dans l’ascension des cols »

    C’est Armstrong qui gagna l’étape ce jour là.

  8. parsus06 dit :

    je signe des deux mains se billet .
    Eric Fotorino je le trouve pas mal .
    ce que j’aimerai avoir a ma disposition c’est petit bouton pour couper le sifflet Thierry Adam qui est insupportable dans sa façon de commenté.
    parsus06

  9. OK Parsus et en plus il passe toujours la brosse Adam …Fotorino c’est la classe ! merci Delphine grâce à toi je vais me prendre pour Blondin…

  10. Antoine Vissuzaine dit :

    Hélas….

  11. Valerie Mialy dit :

    Mais c’est peut-être le vélo qui est dopé avec un petit moteur branché sur des capteurs solaires, eux-mêmes planqués dans ses lunettes ?

  12. Il passe la brosse Adam
    Faire des jeux de mots aussi nul franchement je suis déçu

  13. Adam oh! et tombe la neige !!!

  14. marco moravia dit :

    Une omertà pas bien étanche..si on ajoute à cela les réponses rose bonbon du Président Hollande aujourd’hui quant au dopage…
    (Jolie hypocrisie les scandalisés lorsque Armstrong a couru avec des amateurs pour une bonne cause. )
    Si on légalisait le dopage cela ajouterait une rubrique et deux Tours parallèls en plus, tant que les coureurs « clean » donneraient des prestations toujours spectaculaires… Puis les « dopés » seraient mesurés selon substance dans toutes leurs variétés selon meilleur sprinteurs et grimpeurs et ensuite comparés aux coureurs cleans……

  15. À de rares exceptions près,TOUS les sportifs de haut niveau dans les sports exigeant un effort intensif, violent ou prolongé (je ne parle donc pas des tireurs à la carabine à plomb ou des joueurs de curling) prennent des « substances », et ce bien avant de passer professionnel. Cela n’empêche pas certains d’appeler à organiser les Jeux Olympiques en France. Cela fera travailler les managers et « consultants » sportifs, les hôteliers, les boîtes de com, les journaleux et les prostituées. Ils se connaissent bien….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s