La BO du voyage

CD

Les musiques et chansons que l’on associe à un voyage ne sont pas de simples agréments mais une partie du tout.

Cette année, la chanson-générique ne pouvait être autre que « Je reviendrai à Montréal» de Robert Charlebois (voir le billet de Dominique) non seulement pour son rôle titre mais parce que : « J’ai besoin de cette lumière descendue droit du Labrador».

Et c’est précisément pour cette traversée du Labrador que trois musiques de films nous ont accompagnés. Des films qui évoquent l’Amérique, les grands espaces et le Voyage.

Ainsi «Easy rider» de Peter Fonda avec Jimi Hendrix dont nous avions croisé la dernière demeure dans un cimetière de Seattle lors d’un précédent voyage. Et bien sûr, l’incontournable «Born to be wild» (Steppenwolf, groupe canadien).

Également «Arizona dream» d’Emir Kusturica avec la musique folk balkanique joyeusement déjantée de Goran Bregovic et la voix à la sonorité si particulière d’Iggy Pop.

Enfin, et je serais tenté de dire surtout, «Into the wild» de Sean Penn avec les compositions d’Eddy Vedder. La déchirante mélodie Guaranteed avait été le symbole de notre voyage en Alaska il y a deux ans. Cette année, c’est la totalité des chansons du film qui nous accompagne. Dans les paysages de fin du monde du Labrador (ou du début… nous avons sur le sujet un débat sans fin avec ma coéquipière !) entre Port Hope Simpson et Labrador City en passant par Goose Bay, comment ne pas succomber à l’émotion que provoquent une musique et des paroles si fidèles à cette belle et désespérante histoire ?

Pour rendre hommage au héros de «Into the wild», quelques photos de ce Nord qui fut à la fois son horizon et sa perte.

«I know all the rules
but the rules did not know me»

RivièremarécagesRefletfleurs

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans voyages, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour La BO du voyage

  1. Delphine dit :

    Atmosphère de fin ou de début du monde ? Certaines images font penser aux paysages de Terminus radieux d’Antoine Volodine. Des paysages de steppes immenses, de taïga, ravagés par des catastrophes nucléaires, irradiés. Ou encore à l’atmosphère du roman La Route de Cormac Mc Carthy, apocalyptique. Mais les délicates fleurs roses nous offrent une autre note. Un autre finistère (finis terrae), tout simplement.

  2. Patrick.walz dit :

    Born To be wild…
    Pas le sentiment premier que donne la vision de DBM « sous filet »… 😉

  3. Emmanuel dit :

    La musique comme une madeleine sonore !

  4. marco moravia dit :

    Billet mélodieux!
    Une normalité exquisite, musique sur mesure pour chaque combinaison de km et paysage…
    Juste une chose. Eh bien, une période que JimI(!) Hendrix a fait bien plus qu’agrémenter les longs trajets aller retour à mon travail de nuit..On lui doit bien de bien écrire son prénom 😁

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s