Dans l’incendie de l’Union, un peu de notre mémoire…

IMG_0627

Nous étions encore de l’autre côté de l’Atlantique quand de nombreux habitants du quartier m’ont alerté par SMS : le mythique restaurant L’Union était en flammes ! Avec Internet, nous avons suivi pratiquement en temps réel la progression du sinistre et sa conclusion navrante.

C’est que L’Union représente beaucoup plus qu’une halte gastronomique incontournable. Ce n’est pas faire injure aux actuels propriétaires de dire que pour nous l’établissement s’identifie d’abord à la famille Menardo qui, après l’avoir imposé dans le paysage de la convivialité culinaire niçoise, l’a dirigé avec rigueur jusqu’il y a quelques années.

Elu en 1998 dans ce 5e canton, l’historique de Jean et Jacques Médecin qui avaient leurs habitudes à L’Union, j’ai tout de suite été adopté par la famille Menardo, d’abord comme représentant du quartier puis comme ami. Et cela en faisant fi des tendances politiques.

Nous y avons donc tenu quelques mémorables réunions publiques dont les photos ci-dessous ne sont que l’écho assourdi. En campagne électorale, l’intensité du travail baissait d’un cran après un bon repas sur la terrasse (« Il faut finir le plat » était la formule immuable du facétieux Marcel), mais c’était pour mieux repartir. Je pense même qu’on aurait pu demander le classement des « raviolis de la mémé » au patrimoine immatériel de l’ Unesco (!)

Plus récemment, le restaurant avait été choisi pour signer l’accord entre Gauche Autrement et le PS pour les cantonales de 2011… l’Union !

À l’évidence, il faut, pour des raisons économiques, sociales et patrimoniales, que l’Union renaisse au plus vite de ses cendres. Mais c’est quand même un peu de notre mémoire qui s’est envolée l’autre soir en fumée…

IMG_0050IMG_5256IMG_0617DSC02567

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans 5e canton, politique locale, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Dans l’incendie de l’Union, un peu de notre mémoire…

  1. Joêlle Vacca dit :

    J’étais d’astreinte …. Terrible

  2. Henri Cottalorda dit :

    Tu as raison Patrick il faut classer les  » Raviolis de la Mémé  » au patrimoine immatériel de l’UNESCO … et pourquoi pas aussi MARCEL.

  3. Xavier Dhollande dit :

    C’est pratiquement une cantine qui est partie en fumée… j’espère que l’affaire pourra reprendre le plus rapidement possible!

  4. Helyette Laborelli dit :

    Mon plat préféré à l Union..L’ aïoli..

  5. Sami dit :

    Les raviolis façon mémé me manque déjà !
    Triste pour les habitants du quartier car l union était un lieu de convivialité et un lieu mythique !😔

  6. Emmanuel dit :

    Et la salade de poulpe, c’était la meilleure de Nice ! A faire envie à Montalbano !

  7. Martine Bosio dit :

    J adore ce resto très bon et super sympa

  8. Marie Ciarlet dit :

    Cet endroit est toute mon enfance … mon grand-père (F. Toti) y avait ses habitudes !! que de souvenirs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s