Mrs Ples veut son homo naledi

To be or not to be

Il y a une vingtaine d’années nous avons découvert, près de Johannesburg, le « berceau de l’humanité » un vaste site préhistorique inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. C’est ainsi qu’à Sterkfontein nous avons fait connaissance avec le crâne de Mrs Ples, l’équivalent sud-africain de Lucy. Impressionné par la dame, je l’ai ramenée à Nice (un moulage, bien sûr !) Depuis, elle trône en majesté sur mon bureau me permettant chaque matin un to be or not to be fort utile pour relativiser la rudesse de la journée qui s’annonce.

Or, depuis quelques jours, notre grande intimité me permet d’identifier, au-delà de son apparente immobilité, des signes de fébrilité. Voire d’excitation.

L’explication de cette étrange attitude, je l’ai eue dans la presse. Une équipe de chercheurs internationaux a trouvé, dans une grotte quasiment inaccessible du « berceau de l’humanité », à quelques kilomètres de Sterkfontein, le plus grand échantillon de fossiles hominidés jamais exhumés en Afrique. Il s’agit des restes d’une quinzaine d’individus auxquels on a donné le doux nom d’homo naledi (« étoile » en sesotho). Parmi eux, il y a certainement quelques beaux hommes dont on dit qu’ils ont un corps très élancé (et un cerveau de la taille d’une orange… on ne peut pas tout avoir !)

Depuis, Mrs Ples, tout émoustillée, a des envies de retour. Et cela avec d’autant plus de concupiscence que la coquine – qui a quand même 2,05 millions d’années – a compris qu’avec seulement 2 millions d’années les homo naledi étaient de jeunes hommes.

Bref, vous comprendrez que pour sauver mes to be or not to be du matin, j’ai dû promettre à Mrs Ples que très vite nous irons passer nos vacances en Afrique du Sud… Tant mieux : c’est chouette, l’Afrique du Sud !

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans histoire, voyages, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Mrs Ples veut son homo naledi

  1. Claudio Orlando dit :

    J’adore ce ton d’écriture. Sinon, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au « Fantôme » de Brassens (« Venez, dis-je en prenant sa main,
    Que je vous montre le chemin,
    Que je vous reconduise at home »)

  2. Alain Denis dit :

     » un cerveau de la taille d’une orange » c’est certainement nos ancêtres alors

  3. parsus06 dit :

     » fort utile pour relativiser la rudesse de la journée qui s’annonce. » ?????
    parsus06

  4. Sabrina Sa dit :

    Titre d’une prochaine nouvelle ? To be or not to be, that’s Mrs’s Ples question !

  5. Dominique Dufour dit :

    A l’ISEM, c’est l’homo economicus.

  6. Anik Angelozzi Kaigl dit :

    Coquette la coquine … C’est pour quand l’Afrique du Sud?

  7. Dominique Boy-Mottard dit :

    Un retour peut-être dans deux ou trois ans. Il y a l’Australie d’abord

  8. Jean-Jacques Mai dit :

    Merci Patrick. Un article du Monde complète ton érudit propos : http://www.lemonde.fr/…/homo-neladi-un-mysterieux…

    « Homo Naledi », une découverte qui laisse perplexe
    LEMONDE.FR

  9. Claude Grange dit :

    Depuis 3 jours de me dis : Huuuumm ! J’ai déjà croisé ce visage… mais où ?????

  10. Sylvie dit :

    Vous faites comme les chartreux… un crâne sur le bureau pour ne pas oublier qu’on est mortel…

  11. Gertina van der Merwe dit :

    Ha Patrick tiome to visit South Africa then you can personnally met Naledi and Mrs Ples or actually Mr Ples.

  12. Nous avons un très bon souvenir de ton hospitalité…alors pourquoi pas?

  13. Sophie Mancel dit :

    To be or not to be, that the question !

  14. Françoise Dos Santos dit :

    c’est ta nouvelle amie ?

  15. Laurent Weppe dit :

    Quelques précisions:

    la taille du cerveau de ces individus est similaire à celle des australopithèques, mais la forme du crâne, du pied et de la main sont beaucoup plus proches de celles de l’Homo Erectus

    De plus, compte tenu des efforts nécessaires pour placer les ossements là où ils ont été retrouvé (au fond d’une caverne, derrière deux boyaux larges de 20 et 25 centimètres), il est assez probable que la grotte soit en fait une sépulture, et donc le signe d’un comportement social plus proche de l’homme moderne que de l’australopithèque.

    Comme les fossiles n’ont pas encore été daté ni leur ADN séquencé, on ne peut pas encore dire si les dépouilles trouvées sont vielles de 2 voire 2,5 million d’années… ou sont le résultat d’une tribu d’Homo Erectus s’étant retrouvée isolée de ses semblables il y a 300.000 ans et ayant vu leur volume encéphalique diminuer pour cause de consanguinité exacerbée, auquel cas, peut-être faudra-t-il les rebaptiser Homo Habsburguis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s