A propos des intempéries

La séquence météo qui a frappé la Côte d’Azur dans la nuit de samedi à dimanche a pris des allures de catastrophe avec d’importants dégâts et de nombreuses victimes.

Dans ce contexte que les voisins des sinistrés se soient mobilisés pour déblayer terrains, maisons et commerces, quoi de plus normal ?

Que les familles et amis aient offert gîte, couvert et réconfort à leurs proches, quoi de plus normal ?

Que chacun, à sa place, se soit efforcé de faciliter la vie professionnelle ou sociale des démunis (ce que j’ai fait par exemple pour quelques étudiants), quoi de plus normal ?

Que certains, ayant confondu catastrophe et vide grenier, aient distribué vêtements et mobilier au-delà même des besoins réels était peut être superflu mais pas anormal !

Mais faut-il que notre société ait sombré dans les profondeurs de l’individualisme pour que ces attitudes, qui traduisent naturellement le « vivre ensemble », soient considérées comme la traduction d’un extraordinaire élan de solidarité par la presse locale !

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour A propos des intempéries

  1. Laurent Weppe dit :

    C’est que la dernière fois que des victimes d’intempéries se sont fait connaître, on a entendu qu’il fallait leur tirer dessus ou les laisser mourir noyées.

  2. Annie Laure Mas dit :

    Merci de relever une fois encore l’évidence !

  3. Sylvie dit :

    oui, je pense bien comme vous.
    Mais ce qui m’a beaucoup étonnée c’est que les services publics ne se soient pas plus investis dans l’urgence. Pourquoi les pompiers, les gendarmes ou l’armée n’ont pas été envoyés immédiatement enlever la boue devant et dans les maisons, dégager les routes, soutenir les sinistrés ? Je n’ai pas été sur place, mais les images des médias montrent l’entraide entre voisins mais pas de pompiers ni de militaires auprès des populations. On dirait que chacun a du se débrouiller avec ses propres moyens et l’aide de ses voisins ou des associations. Pourquoi ? Avez-vous une réponse ? On a vu beaucoup les politiques, le président de la république, parler, constater mais qui a pris les pelles et les pioches ?
    J’ai été également étonnée que Marineland refuse toute aides de bénévoles, ils ont dit que seuls les salariés sont habilités à remettre le parc en état. Auraient-ils quelque chose à cacher ?…

  4. j’ai traversé les zones sinistrées tôt le matin et franchement un gros travail avait été fait sur les infrastructures …pour le reste il y avait probablement des priorités d’intérêt général ?

  5. Domi Sourzac dit :

    disons que c’est une piqûre de rappel car oui l’heure n’est malheureusement plus à cette « évidente » solidarité mais bien « à chacun sauve sa peau au quotidien »… j’ai bien dit malheureusement émoticône wink

  6. marco moravia dit :

    Normale…normale…oui!!…mais….il y aura toujours un groupe en occurrence les médias qui maheureusement exercent trop de pouvoirs en douce, qui déforment les normes à leur soupe.:((

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s