Un « débat » pour pas grand-chose…

plateau

Un débat télévisé sur les régionales en PACA entre les têtes de liste, c’était forcément alléchant. Une heure et demie plus tard, c’est la déception qui domine. En réalité, il faudra un jour admettre que le format du débat télévisé n’est absolument pas adapté à la pédagogie démocratique.

Nous avons eu droit à un amphigouri de questions trop générales et de réponses évasives, d’affirmations péremptoires pour initiés et de petites phrases préparées à l’avance. La présence de quatre personnalités aux objectifs de communication différents condamne à l’avance le débat à être une succession de duels d’autant plus inaudibles qu’ils sont à géométrie variable. Surtout devant des téléspectateurs qui ne connaissent rien des véritables compétences régionales.

À ce jeu, Christophe Castaner n’a pas démérité. Sophie Camard non plus. Ils ont essayé de faire passer des messages d’autant plus difficiles à distiller qu’ils n’étaient pas démagogiques. Ayant un déficit de notoriété, l’émission a au moins servi à les faire mieux connaître.

La télé c’est bien pour le foot, Miss France et Koh-Lanta… mais pas vraiment pour ces soi-disant débats finalement démobilisateurs.

Christophe Castaner

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique locale, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Un « débat » pour pas grand-chose…

  1. Georges Cruzalèbes dit :

    Tout a fait d’accord avec cette analyse.

  2. Jean-Raymond Vinciguerra dit :

    Ce que je pense de ce débat (que je me suis farci de bout en bout) :
    Les deux « z’animateurs » ont été au dessous de tout.
    Castaner et Camard ont effectivement « planté leur décor » calmement et sans agressivité.
    Je pense que c’est positif par rapport à l’attiude des deux autres ;
    Estrosi, toujours égal à lui-même défendant à l’antenne des positions contraires à ses discours traditionnels et confondant allègrement tous les niveaux de compétence (normal il n’en a pas).
    Quant à Le Pen : pie grièche, tentant de monopoliser la parole et parasitant la parole des autres de manière incessante sans que les z’animateurs fassent le moindre tentative pour la calmer.
    Et, surtout, les deux représentants de la majorité sortante ont tenu, je le répète, un discours calme, ils ont dit leurs différences (rares) sans s’affronter, ce qui est de bon augure pour l’entre deux tours, c’est l’information essentielle que je retiens de ce « débat ».

    • Complètement en phase avec ce commentaire. Le Pen a été insupportable : elle a passé son temps à interrompre tout le monde pour raconter des contre-vérités. Les animateurs ont été archi nuls (eux-mêmes interrompaient les invités qui n’avaient pas le temps d’exprimer leur opinion). Et en plus, les thèmes choisis étaient souvent abordés à travers le prisme des idées du FN. Vraiment pénible.

  3. Emmanuel dit :

    Eh oui la politique n’est pas un spectacle !

  4. Cosmos dit :

    Je vous rejoins également dans votre analyse.
    Je ne partage pas les idées de Castaner (il se dit « social-démocrate ») mais je dois reconnaître que le PS n’a pas le plus mauvais candidat (sur la forme j’entends) en sa personne. C’eût été autre chose avec Allemand s’il avait été désigné par les militants…
    Pour moi, Camard est la seule qui a tenté à chaque fois de recentrer le débat sur les préoccupations régionales quand il dérivait sur les sempiternelles antiennes de la droite et de l’extrême-droite (immigration, insécurité et consorts). Je l’ai trouvée convaincante et elle ne s’est pas démontée face à ces habitués des médias que sont Estrosi et Le Pen. Que les électeurs de gauche créent la surprise en la faisant passer devant la liste du PS et de ses affidés ! Ayons en tête ce qui s’est produit à Grenoble lors des dernières municipales !

  5. Francisca Zita dit :

    Bien résumé. Les post-analyses sur le plateau d’itélé de onvpsm avec Audrey Pulvar et les trop de nombreux invités n’apportaient pas plus de clarté non plus… Oui au moins le « show »(aussi verbe en anglais=montrer) a fait connaître Castaner….

  6. Sylvette Maurin dit :

    J’étais rue Biscarra, devant le grand écran, et je ne vois pas très bien ce qu’un public non averti a bien pu retenir de tout cela. Les « journalistes » n’ont absolument pas équilibré les temps de parole et n’ont pas modéré les échanges… C’était une espèce de foire d’empoigne où la demoiselle a fait son show, sans que son temps de parole soit un tant soit peu régulé et contrôlé… Castaner fut très digne ! Heureusement. Mais ce n’est pas ce genre de passage télévisé qui pourra induire les potentiels électeurs, et à aller voter, et à faire un choix, dans le bon sens…

  7. Jean-Raymond Vinciguerra dit :

    J’ai trouvé que Castaner et Camard avaient tiré leur épingle du jeu dans ce foutoir, mais c’est vrai qu’étant un peu « pro », j’ai le jugement vicié.

  8. Arty dit :

    Le « débat » sur le programme de tata qui a une nièce qui mange les enfants et qui n’aime pas « questions pour un champion » nous a bien fatigués !🙂
    Good luck Patrick !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s