Retour à Tunis

Patrick Mottard, TunisÀ l’occasion d’une mission politico-universitaire, me voilà de retour à Tunis, cette autre ville des prodiges (n’est-ce pas Sami ?) que j’ai visitée jadis dans une autre vie à l’aube des années 70.

Lors de ma première promenade (l’équivalent de la première gorgée de bière), j’ai constaté un peu étourdi que, malgré le bruit et la fureur de l’histoire déversés sur la capitale tunisienne ces dernières années, rien n’a changé.

Et c’est comme si, faisant l’impasse sur les soldats en armes et les barrières de protection, mes souvenirs lointains reprenaient force et vigueur au contact de cette réalité.

La fausse rigueur du boulevard Bourguiba, le tumulte ordonné et joyeux de la médina, le capharnaüm architectural mélangeant pépites art déco et horreur bétonnée, les virevoltants vendeurs de jasmin, les vestiges coloniaux (ah ! la rue de Marseille), la gentillesse souriante des passants, la grande liberté des jeunes femmes (cette dernière remarque étant aujourd’hui plus une information qu’une constatation).

Bref, « mon Tunis » était là, bien à sa place. Un constat qui, paradoxalement, suscite plus d’optimisme (trop ?) que de nostalgie.

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique internationale, université-recherche, voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Retour à Tunis

  1. Emmanuel dit :

    Il y a plein d’espoir dans cette Tunisie la !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s