2e tour : le cautère sur la jambe de bois

Réflexion furtive du jour d’après.

La décision de Solférino et de Cambadelis de retirer les listes de gauche en PACA et dans le Nord ne fait pas l’unanimité chez les électeurs de gauche. Les commentaires qui se bousculent sur ce blog en témoignent. Je peux révéler qu’hier soir à Marseille chez mes colistiers l’oukaze a été mal reçu.

Probablement parce qu’une majorité d’entre nous a le sentiment que le front républicain qui a eu sa légitimité n’a plus aujourd’hui que l’efficacité d’une cautère sur une jambe de bois.

En effet, dimanche en PACA par exemple, de deux choses l’une.

Ou la droite finit par l’emporter et ce sera un peu reculer pour mieux sauter compte tenu des déclarations de Nicolas Sarkozy qui persiste et signe en galopant derrière la démagogie de l’extrême droite tout en faisant de la gauche républicaine sa cible principale.

Ou, catastrophe prévisible, le FN l’emporte et du coup légitime son discours « anti-système »dans la perspective des présidentielles.

Moralité : quel que soit le résultat de dimanche, nous nous retrouverons avec une certitude et une probabilité.

  • La certitude, c’est l’obsolescence définitive du front républicain.
  • La probabilité, c’est le FN se substituant au parti des « Républicains » sur la partie droite de la scène politique nationale, à la manière de l’extrême droite italienne se logeant dans les ruines de la démocratie chrétienne.

Seuls remèdes possibles : un sursaut d’une droite enfin républicaine qui romprait définitivement avec les ambiguïtés chiraquiennes (le traumatisme des lendemains de 2002 est encore très présent chez les électeurs de gauche) et l’idéologie crypto-FN de Sarkozy-Buisson et une gauche qui, là aussi à l’italienne (PCI-PDS-PD), assumerait sa mutation idéologique pour renouveler son offre politique.

Entretemps (un temps court), il va falloir voter dimanche. Chacun le fera en conscience mais avec le sentiment de vivre la fin d’une époque.

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans élections régionales 2015, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

35 commentaires pour 2e tour : le cautère sur la jambe de bois

  1. Sylvie dit :

    « un sursaut d’une droite enfin républicaine qui romprait définitivement avec les ambiguïtés chiraquiennes et l’idéologie crypto-FN de Sarkozy-Buisson et une gauche qui assumerait sa mutation idéologique pour renouveler son offre politique », c’est ce que j’espère de tous mes vœux. Il y a beaucoup d’humanistes et de progressistes chez les Républicains et leurs électeurs qui sont très proches d’hommes de gauche. Ce qu’on attend de nos politiques, c’est avant tout d’être des « honnêtes hommes ». Je pense que c’est la corruption financière et morale de nos politiques qui a fait monter le FN si haut.

  2. Sylvette Maurin dit :

     » Vivre la fin d’une époque « , ce n’est pas obligatoirement une mauvaise chose….. Si nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir, toutes et tous, pour qu’elle soit bonne pour toutes et tous, justement…

  3. Michel SJ dit :

    « Supportons » Estrosi 5 ans avant de voter pour une vraie personnalité d’une gauche qui renaîtra de ses cendres. Après la pluie, le beau temps. Mais ne laissons pas diriger notre région par le FN, ce serait l’overdose.

    • sylvette mariotti dit :

      Monsieur Estrosi ne sera pas capable de gérer la région PACA son programme est irréalisable ce n est pas pour cela que je voterai FN dommage que le PS se soit retirer dans notre région

  4. Angèle Cubadda-Pagani dit :

    Question sans réponse pour moi…

  5. sylvette mariotti dit :

    j ignore comment je voterai car l idée de savoir Monsieur Estrosi à la tête de la région PACA
    m est insupportable vu la façon dont il gére la ville de Nice , et bien sûr le FN n est pas la solution
    aussi vote blanc ou abstention ‘mais à qui cela profiterai? triste triste tout cela

  6. Patrick Walz dit :

    En fait en PACA (désolé, il parait qu’on a pas le droit de dire PACA ?) le choix est :
    L’original ou le clone ?
    Comment il dit « l’autre » ? Ni Ni !!!
    Pas idiot en fait ! Ou devrais-je dire PACAp ?

  7. Emmanuel dit :

    A l’italienne, d’accord mais je ne sais toujours pas quoi faire dimanche prochain ! En tout cas la division à gauche fut mortelle, il y a certainement des alliances à repenser !

    • Cosmos dit :

      Même avec une union (artificielle au possible tant les désaccords sont patents), la liste de M. Castaner n’aurait pas battu celle de M. Estrosi. Par conséquent, M. Cambadélis aurait tout de même décidé de faire retirer sa liste, puisque ladite liste eût été également troisième. Il y aurait eu double cocufiage.

      Je passe du coq à l’âne, mais suis-je le seul à être surpris du score de M. Governatori ? Peu présent dans les médias, et pourtant il fait un score fort intéressant. Est-ce un affidé de M. Estrosi ?

  8. bernard gaignier dit :

    C’est vrai cosmos les désaccords sont énormes… Une question pourquoi devant tant de désaccords les représentants de la « vraie » gauche sont ils restés dans la majorité à la région jusqu’à ces élections, pourquoi ces mêmes forces fusionnent elles avec des sociotraitres (pour mémoire c’était une expression des staliniens, dont il reste quelques traces au front de gauche, dans les années 50 ) dans d’autres régions…
    Le PS est loin d’avoir brillé c’est vrai; c’est sur que pour le front de gauche et les écolos c’est un grand succès.

  9. Tatiana dit :

    Je m’étais jurée après 2002 que jamais plus je ne voterai « contre » ou par dépit et le vote blanc me semblait la seule alternative possible si la situation se reproduisait. Mais là je ne sais pas, je ne sais plus. Ma conscience sera de toute façon torturée quel que soit le choix que je ferai dimanche, seule dans mon isoloir.

  10. bernard gaignier dit :

    Sur le fond, je refuse maintenant le front républicain. Sarkozy m’a convaincu, donc samedi malgré mes préférences pour le rosé ce sera blanc.

  11. Delphine dit :

    Un bulletin blanc sans état d’âme. Un autre geste est inenvisageable : idéologiquement, physiologiquement, neurologiquement, logiquement.

  12. Roger Wilm dit :

    pas de front républicain dimanche je ne vais pas voter je suis Sarkozy !

  13. Emmanuel dit :

    Et la Gauche à Nice ? Il est peut être venu le temps du renouveau ! Qui pour l’incarner ?

  14. Valle dit :

    Si je comprends bien la France ne peut être gouverner que par la gauche…ad vitam. Et la seule cible à abattre c’est Sarko. Pourquoi les gens votent ils FN ? On s’en fout .

    • bernard gaignier dit :

      Pourquoi vote t’on sciemment pour un parti raciste et xénophobe si on ne l’est pas soi même. Marre des pseudo justifications.

  15. Anne Majri dit :

    Moi j’assume. J’irai voter républicain. Nous avons eu une lourde responsabilité dans le passé d’avoir donné le pouvoir au maréchal. Je ne le donnerai pas à la Maréchal.

  16. Marie-Paule Dimet dit :

    Je vous suis tous les deux avec amitié et je pense que le retrait du candidat de gauche dans votre région est une erreur. Le FN semble avoir toutes les chances de l’emporter malgré tout et la gauche sera absente pour informer et dénoncer… Et cela fait jubiler Marine Le Pen…

  17. Philippe Boure Malarelli dit :

    Le front républicain ?
    1- pour faire un front républicain il faut que tous les partis dits républicains l’acceptent voire le désire. Or aujourd’hui la droite le dénonce.
    2- si le FN n’est pas un parti républicain il faut l’interdire. Or il participe aux élections politiques, dirige des villes, et quand leurs élus sont battus, ils quittent leur poste.

    Dans ces conditions, et dans le cadre d’une élection proportionnelle, la règle est que la plus grande majorité dès sensibilités politiques soit représentée dans l’hémicycle. Ce n’est pas une question de poste mais de représentativité.

    Quand le lis les commentaires de Patrick Allemand, quand je vois les analyses des responsables socialistes, je me dis que le FN a de beaux jours devant lui !

  18. Cedric Gilles dit :

    Patrick tu me connais bien je me suis engagé au PS grâce et avec toi à l’âge de 16 ans. Nous n’avons certes pas pris les mêmes chemins mais une chose que tu m’as apprise est que l’on ne transige pas avec l’extrême droite. Et « grâce » à la décision du BN du PS (parti que par ailleurs je ne regrette pas d’avoir quitté) nous avons au second tour un candidat de droite extrême contre une candidate d’extrême droite. Dimanche je vais donc accomplir mon devoir de citoyen en me déplaçant pour voter… blanc.

  19. Patrick Walz dit :

    Blanc bonnet et bonnet blanc pour une certaine droite et une droite certaine !
    Blanc, est une belle couleur…
    🦃 de la farce

  20. Marie-Ange Balducchi dit :

    Pouvoir enfin voter pour un programme, voire pour une personnalité relève bien, à présent, d’une utopie…sauf pour les électeurs du Front National…
    Il est grand temps de déverrouiller le système, pour laisser passer les idées et les hommes de valeur, car tous les scrutins à venir ne serviront plus, pour les démocrates, qu’à « faire barrage à ».
    A ce jeu là, pour nombre d’entre eux ce sera élection piège à con….

  21. Sandra Sandra dit :

    Franchement que les Niçois ont voté stratégiquement FN pour soi disant montrer leur colère face à ESTROSI où en faite tous cela pour faire sortir le candidat du PS Mr CASTANER qui lui à été obliger de se retirer face à une tel menace pour ne pas mettre en situation de danger le département des bouche du Rhône. Pour moi c’est une stratégie scandaleuse et honteuse. Nice est un village à coté de MARSEILLE et j’espère que Mr ESTROSI ne mettra pas le souk dans une ville qui est en plein développement industriel, économique et touristique

  22. Philippe Coll dit :

    Nice est un village à côté de Marseille ? Si l’on parle du nombre de mort par balles, certainement oui… C’est dingue cette tendance de penser que la Région = Marseille, au lieu que c’est l’une des plus grande de France avec 6 départements…

  23. Il faut tout faire pour empêcher que le FN gagne une Région et préparer l’échéance de 2017. Depuis très longtemps je me bats à gauche ( sans succès) pour une solution à l’italienne ( mais tenant compte des réalités françaises). Je demeure optimiste et j’ai l’intuition que 2016 sera l’année de ces bouleversements, à nous de trouver le moyen de nous éviter le passage par l’extrême droite.

    • Clotilde dit :

      Je dirai juste: merci Henri.
      Sinon je ne sais pas si j’ai mon mot à dire parce que je ne participe plus aux campagnes depuis longtemps, mais je suis extrêmement peinée de constater ce courant dominant du vote blanc, et du coup d’en voir certains en arriver à presque s’excuser de ne pas faire le même choix dimanche prochain, comme si la solution de croire encore au « front républicain » (idée bafouée par l’autre camp, bla bla oui je sais) était la solution honteuse.
      Moi pour dimanche, je « n’assume » pas de voter Estrosi, je le revendique, même si je ne l’aime pas du tout, parce que non ce n’est pas choisir entre la peste et le choléra. C’est, si vous voulez, choisir entre la peste et une bonne grippe qui vous met KO plusieurs mois. Je fais la différence, et je préfère la grippe tant qu’à faire.

    • Luc Martinez dit :

      cher Henri, on joue ce jeu-là depuis 20 ans exactement… et ils reviennent chaque fois avec 5 à 10 % de plus au coup d’après… On est à 42% et la prochaine fois c’est la présidentielle…

  24. Pierre Assus dit :

    Le front républicain n’est pas mort, certes certains à droite comme Sarkozy n’en font pas partie mais il y a d’autres personnalités à droite qui sont moins ambigues. Il faut tout faire pour faire front avec eux contre l’extreme droite montante. Certes, 28% c’est beaucoup, mais nous sommes certainement plus nombreux à leur etre opposés. il faut simplement ne plus hésiter à nous coaliser. De toutes les façons, face à la crise économique et la crise terroriste, un gouvernement d’union nationale des démocrates s’impose. A moins que l’on préfère les querelles de chapelles…

    • À part les archaïques purs et durs auto-proclamés, beaucoup de Français souhaitent en effet, une coalition « bi-partisane » (ce qui est infiniment plus facile à dire qu’à faire compte-tenu des des moeurs persistantes de la classe politique et des égoïsmes arrivistes) et ne veulent absolument pas d’un duel Sarko/Hollande en 2017, mais on n’y échappera pas et Hollande fait tout pour se retrouver en face de Marine. On se demande même si, parallèlement à de grandes manoeuvres en coulisse ( i.e. dans des organismes trans-partisans, des « amicales » par exemple ) entre la droite classique et Valls, ce dernier n’a pas instrumentalisé le FN pour se débarrasser de la vieille garde du PS, Aubry et Cie.

  25. Pierre Assus dit :

    Il faut résister et la montée du FN ne sera pas irrésistible. Cela dépend de nous! Jeter l’éponge, c’est ce que proposent les adversaires du retrait et les partisans de l’abstention ou du vote blanc, est irresponsable!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s