COP 21 : la France a bien travaillé pour la planète

fabius-hollande

Quelles que soient les péripéties électorales hexagonales, ce deuxième week-end de décembre 2015 sera pour des décennies celui de l’accord historique de la COP 21 où 195 pays ont adopté un texte pour limiter le réchauffement climatique au niveau mondial. François Hollande a raison de dire « que le monde a écrit une nouvelle page de son histoire ». Au-delà des incertitudes et des insuffisances, il s’agit bel et bien d’un accord universel sur l’avenir de la planète.

Et, bien loin du french bashing, c’est la France qui est aujourd’hui saluée par le monde entier pour son implication décisive dans cette réussite. Ces félicitations vont bien sûr au Président Hollande qui – entre autres – a eu le courage de maintenir le sommet après les attentats quand Nicolas Sarkozy demandait son report. Elles vont avant tout à Laurent Fabius, le Président de la COP 21, qui est reconnu comme l’acteur principal de l’accord.
Et, comme je n’oublie pas que dans une vie antérieure je fus « fabiusien », cette reconnaissance tardive à un grand serviteur de l’Etat souvent ostracisé me va droit au cœur.

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique internationale, politique nationale, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour COP 21 : la France a bien travaillé pour la planète

  1. Patrick.walz dit :

    Heureux de ce dénouement très positif et plein d’espoir, d’esperence pour l’application et la réussite des décisions prisent… 🙄

  2. Emmanuel dit :

    Cela devrait passionner davantage que les Régionales ou la sextape de Valbuena, et pourtant non !

  3. alaind dit :

    C’est effectivement la victoire d’un espoir… A méditer sur la signification de ces termes, tout comme calculer une retraite sur une « espérance de vie », il n’y a pas tout à fait matière à exploser de joie, ou d’émotion. Il y a des choses humaines, tangibles, palpables, pouvant être résolues, que l’être humain ne réalise pas et ne progresse pas d’un pouce dans cette voie malgré les urgences, je pense à la famine et aux conflits, alors parier sur le pouvoir humain d’influer sur le fait que le ciel nous tombe sur la tête ou pas dans un avenir proche me ramène à la lecture de quelques tomes de mes préférés volumes d’Astérix et Obélix… Je suis aux premiers rangs de ce que l’on appelle le « développement durable » c’est à dire les gesticulations cognitives et techniques de la construction sensée être basse consommation. La phrase est politique, le terrain est tout autre, et se développe maintenant l’expertise pour mettre en adéquation ce qui a été réalisé, et l’objectif initial. Il y a de quoi… se remettre au charbon, dans tous les sens du terme. Cependant, c’est effectivement beau et émouvant de constater l’accord de près de 200 pays sur un texte, et ceci me, nous, ramène à la fameuse chanson « Imagine ». Espérons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s