Déchéance: en finir avec la polémique…

Que la déchéance de la nationalité soit une mesure symbolique sans efficacité réelle , tout le monde en est persuadé. Aucune mesure répressive ne peut intimider des terroristes islamistes qui ont fait du suicide le but ultime de leur »engagement ».

Mais nous sommes en guerre, l’émotion s’estompant, une partie de l’opinion publique semble l’avoir oublié. Or, dans cette guerre Daesh utilise le symbole comme arme de destruction massive de nos démocraties ( Choix des cibles, des lieux, des dates, des modes opératoires d’attentats ou d’exécutions). Dès lors je ne trouve pas choquant que la République utilise à son tour cette arme -là . Dans le respect de ses valeurs: celles d’un Etat de Droit.

Et au moment où le pays a besoin d’unité et de cohésion il serait peut être temps d’en finir avec les postures et cette vaine polémique…

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour Déchéance: en finir avec la polémique…

  1. Dominique Husken-Plasse dit :

    Merci Patrick un peu de bon sens !

  2. Claudio dit :

    Que les politiques utilisent le symbole ne doit étonner personne. Et c’est bien ce qu’on leur reproche.
    Au lieu de nous infantiliser, ils feraient mieux de parler à notre raison. Efficace ou pas efficace ? Productif ou pas productif ? Source de polémique ou pas ? Ils voudraient qu’on collabore et ils nous prennent pour des imbéciles.
    Utiliser le symbole, c’est manipuler en le disant. C’est incroyable ! Et après, on s’étonne du rejet des politiques.
    Seulement, il y a du cynisme à le défendre, Patrick.

  3. ah bon ! je ne m’estime pas cynique…ce qui s’est passé en janvier et en novembre dans la rue participait du symbole et je pense que c’était nécessaire mais on peut avoir un avis contraire !

  4. Alain Dupasquier dit :

    A vouloir chasser du champ politique toute mesure pouvant être attribuée à l’extrême droite celle ci risque fort de revenir au galop. Il faut arrêter l’angélisme et garder les pieds sur terre.

  5. David Nakache dit :

    On peut juger une disposition inopérante sans faire d’idéologie ou de polémique. Il s’agit de la sécurité de tous. Les frontières étanches sont un mythe. Que dira-t-on si un binational déchu et expulsé se fait sauter avec une ceinture d’explosifs au coeur de Paris ? « Oh quelle horreur, nous le détenions prisonnier, nous l’avons relaché pour l’expulser, et des dizaines de personnes sont mortes ! » Il peut coûter cher, ce symbole là…

  6. la même chose que pour un binational non déchu et non expulsé… la non efficacité de la mesure ne peut pas servir d’argument pour prouver sa dangerosité !

  7. Patrice Dal Molin dit :

    S’élever contre un projet qui ferait de tout binational un citoyen de deuxième catégorie ne relève en aucune manière de quelque angélisme que ce soit. Refuser la perspective d’une mesure tout à la fois discriminatoire, inutile et blessante pour l’ensemble des binationaux n’en relève pas davantage.

  8. la quasi totalité des binationaux ne seront pas blessés, seuls des terroristes condamnés par les tribunaux de la République seront concernés, je ne vois pas où est le problème…cela dit on est en train de faire ce que je pointais dans mon modeste billet …de la polémique inutile car sur le fond je suis persuadé que nous sommes d’accord !

    • Cosmos dit :

      N’est-il pas gênant d’un point de vue du droit, que des terroristes binationaux puissent être déchus de leur nationalité française tandis que les terroristes seulement français ne peuvent pas l’être (une personne ne pouvant être apatride) ? Là est le fond du problème selon moi.
      Il ne me semble pas incongru de penser que certains terroristes soient seulement français.

  9. Mazé Paule dit :

    Pas d’accord avec toi, ce n’est pas digne de la France et de ses valeurs, tout comme le parti socialiste à oublié les siennes ….c’est devenu du grand n’importe quoi…en tout cas je ne leur fait plus du tout confiance ….ce gouvernement s’enlise dans une multitude de dédisions pour faire plaisir à tout le monde, et si ils ont fait des choses biens on ne retient maintenant que le pire juste pour rester au pouvoir….. Maintenant c’est décidé je vote blanc .

    • Danielle Comte-Valette dit :

      Tout à fait d’accord avec toi. Mais je ne voterai jamais blanc, mais certainement « contre » le pire.

    • Dupasquier Jean-Paul dit :

      La France et ses valeurs ? 130 personnes tuées par des illuminés et on ne met sur le tapis que ce discours. Parlons en aux familles meurtries par ces attentats ; la déchéance de la nationalité est une réaction saine de la part de ce gouvernement et respectueuse du peuple français. Et c’est peu faire encore contre l’horreur présente et malheureusement à venir.

  10. bernard gaignier dit :

    En politique on a le droit aussi d’être habile. Il faut que la réforme constitutionnelle passe et pour cela il faut que la droite la vote pour avoir la majorité des 2/3. Leur enlever ce prétexte pour ne pas la voter n’est pas stupide. Par ailleurs la réforme est elle indigne de la France et de ses valeurs comme le dit Paule (ainsi que les inénarrables Melenchon et Duflot…)..je ne vois pas en quoi considérer que bannir de la nationalité française les individus coupables d’actes terroristes ceux qui ont la double nationalité est contraire à nos valeurs… Une solution simple pour celui qui craindrait de se sentir discriminé…renoncer à la double nationalité (et aux nombreux privilèges qui en découlent).

    • Val Expat From Nice dit :

      La double nationalité m’a toujours posé problème : comment peut-on avoir deux mères ? C’est hors sujet mais je le dis quand même …

  11. Mikhal Benchimol dit :

    Depuis hier, on entend un argument écœurant contre la prochaine réforme de la constitution: « on n’a pas vu ça depuis Vichy ».
    Je rappelle qu’il s’agit de déchoir de leur nationalité française des gens condamnés définitivement pour faits de terrorisme.
    Sous Vichy, c’était les juifs, pour « fait d’être juif « .
    Je trouve cette analogie scandaleuse, ça me donne envie de vomir!
    Alors quand ça vient de Cécile Duflot, je n’en suis pas surprise, mais quand j’entend des socialistes reprendre cet argument, je suis très très en colère!

  12. et oui Val c’est juste: si tu es binational et fort au foot tu peux choisir ton équipe nationale…c’est hors sujet mais on peut le dire …

  13. Jean-Paul Dupasquier dit :

    Bien d’accord avec toi Patrick, nous sommes en guerre et avec nos flonflons de fin d’année et notre Marseillaise au coin des lèvres on a un peu trop tendance à l’oublier. Toutes les mesures visant à compliquer les actions terroristes et mettre enfin sur leurs auteurs la bonne « étiquette », sont bonnes. Bien vouloir, comme JM Darmian, qualifier les actes de terrorisme de crime contre l’humanité et s’opposer, au point de démissionner du PS, à la déchéance de nationalité des auteurs de ces actes, manque certainement de lucidité.

  14. Anik Angelozzi Kaigl dit :

    Bravo Patrick
    Je suis également pour
    Les symboles ça compte aussi

  15. Sam Issa Nissa dit :

    Bravo Patrick ,
    Cette décision est plus qu un symbole !
    Le terrorisme a besoin d une réponse ferme de la part de l État !
    Certains de tes amis sur fb , qui pour la plupart sont dans le monde des Bisounours , devrait s inspirer objectivement de ton analyse , cela leur permettra d être un peu plus dans la réalité. La vraie celle de 2015, avec cette menace qui est bien réelle et dont nous devons apprendre à vivre avec …

  16. Testi dit :

    Vos  » billets » sont très souvent, pour ne pas dire toujours, frappés au coin du bon sens. Merci Monsieur Mottard !

  17. De nos jours Sam,il est difficile de ne pas être dans la réalité.
    Dans les grandes villes on a jamais vu autant de militaires,policiers armés,sans compter la fouille des sacs,et palpation pour les hommes.
    Si cette mesure peut permettre l’éradication des terroristes et bien quelle soit appliquée.

  18. Europe Terre dit :

    NOUS SOMMES EN GUERRE DITES VOUS ???? N’IMPORTE QUOI !!! « pas choquant que la République utilise à son tour cette arme -là » .??????
    ————
    Ainsi parce que une petite poignée de malfaisants nous emmerdent VOILA QUE LA FRANCE ENTIERE EST EN « GUERRE  » tout ça est de La strategie electoraliste pour diviser le peuple y en marre de ces jeux dangereux de politiciens irresponsables faut gagner la bataille des idées face au Fn avec des armes democratiques et pacifiques et si on gagne pas faut se plier devant le choix d peuple souverain

  19. Patrick.walz dit :

    Si la nationalité française est un plus, un plus réclamé et désiré par certains comment et pourquoi (à quel titre) la donner, la conserver à ceux qui rejette cette république et ses valeurs ?
    C’est un symbole fort que la république se doit de donner.
    Un symbole et uniquement un symbole car en effet, malheureusement, ces malades n’en on rien a « foutre »…

  20. Laurent Weppe dit :

    Seuls des terroristes condamnés par les tribunaux de la République seront concernés

    Comme seuls les complices des terroristes n’ont à se faire du soucis au sujet de l’état d’urgence, pas vrai? Il suffit juste de faire semblant de ne pas savoir que de multiples cas de bavures et d’abus ont été recensés, frappant souvent des personnes n’ayant rien à voir avec l’organisation totalitaire.

    Un beau jour, on se réveillera pour découvrir qu’un magistrat d’extrême-droite a déchu la totalité de la famille étendue d’un terroriste au nom de la répression d’une « complicité » non démontrée.
    Ou que via un juge complaisant, le pouvoir a lancé une procédure de déchéance de la nationalité d’un opposant trop populaire qui aura la malchance d’être binational (un « truc » similaire à celui qu’avait employé Laurent Gbagbo en 1995 pour truquer les élections en court-circuitant Alassanne Ouattara).
    Ou qu’un politicien véreux mais haut placé veut aller plus loin est bannir unilatéralement des responsabilités politiques les binationaux… Sauf qu’en fait ce beau jour là n’est plus à prédire puisqu’il est arrivé avant-hier avec Mariani.

    ***

    Je trouve cette analogie scandaleuse.

    La différence entre aujourd’hui et Vichy, c’est que sous Vichy la mesure avait été instaurée par une autocratie qui voyait en cette dernière un outil utile pour asservir le peuple, alors qu’aujourd’hui, elle est mise sur la table par des types qui s’imaginent être assez malins pour manipuler ceux qui veulent restaurer cette autocratie.
    Les idiots utiles, ce sont toujours ceux qui se sont pris pour de sublimes stratèges et se sont imaginés capables de domestiquer les extrémistes: ils ont toujours échoué, et ils sont tous -sans exception- devenus la risée des générations suivantes.

    Alors on peut simuler l’outrage, faire semblant d’être scandalisé tant que l’on voudra, l’analogie est Vraie, et sera unanimement reconnue comme telle par la prochaine génération d’historiens.

    ***

    je ne vois pas en quoi considérer que bannir de la nationalité française les individus coupables d’actes terroristes ceux qui ont la double nationalité est contraire à nos valeurs

    Parce que la France assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion -extrait Article Premier de la Constitution de la République Français pour ceux qui se demandent d’où je le sort-.
    La vérité, c’est que retirer de force la nationalité française à un citoyen est déjà non seulement contraire à « nos » valeurs (qui visiblement ne sont pas si unanimement partagées que cela) mais en plus anticonstitutionnel: si on peut retirer la nationalité française à certains citoyens mais pas à d’autres qui commettraient des actes similaires (on peut bannir de France certains membres de Daesh, alors que les terroristes de l’OAS ont pu rester) alors la loi telle qu’elle existe viole la Constitution.
    Si les Nations occidentales étaient cohérentes avec elles mêmes, elles auraient amendé la Convention de l’ONU de 1961 sur la réduction des cas d’apatridie et à jamais proscrit le retrait contraint et forcé de nationalité dans tous les cas de figure.
    Simplement, par peur de prêter le flan aux démagogues qui se sont proclamés Seuls Véritables Patriotes Authentiques™, les élites: le conseil constitutionnel, l’exécutif, les élus parlementaires et locaux, la bureaucratie, la magistrature, le commentariat professionnel ainsi qu’une bonne partie de la classe militante fond semblant de ne pas se rendre compte de la contradiction et de l’illégalité flagrante de cette mesure.
    En mentant systématiquement, la classe dirigeante et ses relais ont érigé ce vestige puant de l’âge du bronze au rang de cheval cornu d’eunuque chinois.

  21. ALB dit :

    C’est une mesure symbolique qui a certes ses limites dans l’efficacité, comme toutes mesures, et en particulier sécuritaires. Il faut savoir qu’un binational a la possibilité « de se déchoir lui même  » de la nationalité qui « l’encombre »… C’est donc à la base du principe qu’il y a un paradoxe. Comme le disait Valérie : « comment peut on avoir 2 nationalités ? ». Il faudrait peut-être imposer un choix dès le départ à ceux qui souhaitent devenir français. J’ignore comment cela se passe dans les autres pays, mais une réforme dans ce sens clarifierait les objectifs. Ça serait le verso de « l’immigration choisie ». C’est un peu facile de faire le choix délibéré de se naturaliser français uniquement pour « des papiers » et des avantages sociaux, ensuite narguer cette appartenance dans son identité par un rejet exprimé par une arrogance abjecte. Et par dessus tout valoriser la nationalité (ou l’identité) d’origine par des attitudes de provocations…. Redonner du sens aux valeurs républicaines atténuerait ces dérives. Je ne trouve donc pas que cette mesure soit contraire à ces valeurs. Elle vient justement les mettre en lumière ! Elle contient une part pédagogique. Il faudrait juste que les politiques présentent leurs propositions en toute objectivité, sans haine, sans peur et sans complexe, avec justesse et pondération. Arrêtons de penser « qu’indiquer un chemin harmonieux soit extrémiste » et la comparaison avec Vichy n’a pas lieu d’être. Les juifs ont été opprimés et continuent à être persécutés alors que les islamistes eux, cherchent à détruire le monde entier avec toutes ses avancées chèrement acquises par les efforts de l’occident (auxquelles les juifs ont contribué). Ce n’est donc vraiment pas comparable. Nous sommes dans un schéma contextuel inversé. C’est par la fermeté et la clarté sans ambiguïté qu’on pourra se défendre. Et j’ajoute que cette réforme (comme toute action visant une prise de conscience vis à vis de ce phénomène de fracture un peu long à exprimer ici) serait un beau cadeau d’intégration pour les musulmans honnêtes (éloignés des islamistes) qui sont les premières victimes de ces horribles terreurs de régression.

  22. Emmanuel dit :

    Aucune tolérance pour les ennemis de la démocratie ! Et pourquoi pas la déchéance de nationalité pour ceux qui crachent sur la France ?

  23. 1° : Certains ont bien peu confiance dans nos institutions, nos corps constitués, notre appareil judiciaire et en gros la vigilance démocratique de notre population.
    2° : Le terroriste, par nature, se met en dehors de la nation.
    3° : Ceux qui ont des états d’âme sur cette question qui touchera une infime partie des « Français bi nationaux » (dont je suis, mais je n’ai aucun projet terroriste ou criminel) devraient aussi s’inquiéter des manifestations bien plus graves et quotidiennes et pérennes de manquements à l’Etat de Droit ( Crime organisé, népotisme, clientélisme, corruption, dérives sectaires, esclavagisme, violences, etc, etc, etc, ) surtout quand ils habitent le sud de la France.

  24. Je suis 100 % d’accord avec Emmanuel : pas de liberté pour les ennemis de la Liberté !

  25. Les analogies histotico-anachroniques, les références amalgamiques, les si…. etc, tout cela relève de la bouillie trotskysante et de la posture « Plus à gauche et plus politiquement correct que mo, tu meures. » Cela me rappelle les mecs du PC qui portaient les valises du FLN mais ont été les complices des massa

  26. des massacres de Staline et Cie.

  27. Cosmos dit :

    D’après moi, le problème n’est pas la déchéance en elle-même, mais le fait que les personnes n’ayant qu’une seule nationalité sont de facto exclues du dispositif puisque l’on ne peut rendre une personne apatride.
    Par conséquent, elle crée bien une injustice (même si les personnes visées ne méritent pas quelque apitoiement que ce soit de notre part) entre les personnes n’ayant qu’une nationalité et celles en ayant deux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s