Jean-Luc Kleinpeter

Jean-Luc Kleinpeter

Jean-Luc nous a quittés. Brusquement.

La permanence de Cyrille Besset était bien représentée cet après-midi au crématorium du Vallon de Roguez pour accompagner, avec Myriam, son épouse durant quarante-cinq ans, et son fils Camille, celui qui, en quelques années, s’était intégré si vite et si fort à notre petite communauté.

Dire que Jean-Luc incarnait la joie de vivre est presque réducteur. En fait, quel que soit le contexte ou l’ambiance, il savait créer autour de lui un climat de franche gaieté, légère et chaleureuse.

Pourtant, la vie n’avait pas épargné cet ancien cadre du BTP. Gravement accidenté, il était physiquement très handicapé, même si sa formidable volonté (qui était probablement une forme de pudeur) le faisait vivre comme tout le monde. Parfois même, pendant les campagnes électorales, plus que tout le monde…

Cet accident, il avait même réussi à le positiver, en en faisant le point de départ de son engagement associatif au sein de la FNATH (associations des accidentés de la vie) où, avec un incroyable dynamisme, il animait la section niçoise. Aménagement de locaux, manifestations, campagnes de prévention : il était partout à la fois trouvant même le temps de prendre comme stagiaire certains de nos étudiants.

À la permanence, cet épicurien était notre Monsieur « Beaujolais nouveau ». En effet, grâce à ses réseaux, il réussissait à se procurer chaque année des bouteilles du gouleyant breuvage quelques jours avant la mise en vente officielle. Il était aussi, avec l’ami Gérard Blaise, le grand organisateur des soirées de collage d’affiches. La dernière – pour les élections régionales – date de quelques semaines. Alors qu’avec d’autres copains nous avions, sur le coup de minuit, une furieuse envie de rentrer chez nous, il s’ingéniait à trouver de nouveaux panneaux et à prolonger ainsi la séance.

Avec Dominique et les amis de Gauche Autrement et du PRG, nous avons un double chagrin : celui de l’avoir perdu et celui – peut-être encore plus douloureux – de ne pas l’avoir connu plus tôt.

Cet après-midi, la cérémonie était ponctuée par des chansons de Johnny Hallyday, son artiste préféré : Le chanteur abandonné et, sur le magnifique texte de Michel Berger, Quelque chose de Tennessee.

Oui, « on a tous quelque chose en nous de Tennessee, le cœur en fièvre et le corps démoli, avec cette formidable envie de vivre (…), cette force qui nous pousse vers l’infini ».

Adieu Jean-Luc.

Jean-Luc Kleinpeter, M6Jean-Luc Kleinpeter, VernierJean-Luc Kleinpeter, FNATHJean-Luc Kleinpeter, Dominique et Patrick Mottard

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans Divers, Gauche Autrement, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Jean-Luc Kleinpeter

  1. Iwona Pieczyrak dit :

    Commentaires

    Je n’arrive toujours pas à réaliser qu’il nous a quittés…

  2. Emmanuel dit :

    Bel hommage à Jean Luc, un homme plein d’humanité et à l’optimisme contagieux ! Adieu l’ami repose en paix !

  3. Helyette Laborelli dit :

    Quelle tristesse,difficile à croire que nous ne pourrons plus rire,ni tracter ensemble.Gauche autrement à perdu un ami fidèle.

  4. Sam Issa Nissa dit :

    J adresse à Myriam et Camille mes condoléances et je suis triste de cette terrible nouvelle que je viens d’apprendre !

  5. Francoise Dos Santos dit :

    Rip à ce Monsieur

  6. Marie-Claude Leguillon dit :

    Avec vous les amis Radicaux.

  7. Francis Castejon dit :

    un sacré bonhomme ! Il va nous manquer !

  8. Emily M. Sananikone dit :

    Mon cher Jean-Luc, toujours souriant, toujours bourré d’énergie malgré sa jambe. Patrick a su dresser un portrait à la hauteur de ce grand monsieur. Ses éclats de rires vont manquer…

  9. bernard gaignier dit :

    je n’ai appris que trop tardivement cette triste nouvelle pour être présent à la cérémonie d’adieu.
    Patrick a raison nous nous sommes connus trop tard….et je viens d’apprendre que nous avions le même chanteur préféré. Est ce lui qui te transmettait cette énergie que tu avais.?
    Gauche autrement a perdu un ami;
    Lors d’une de mes dernières représentation théâtrale de fragments de Nice, je n’ai pas eu besoin d’attendre le retour de la lumière pour savoir que tu étais là tant ton rire m’a accompagné.
    Toutes mes amicales pensées à Myriam.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s