François : vingt ans déjà…

François Mitterrand, Liévin 1994

Silhouette fragile au milieu de ses gardes du corps, légèrement voûté, la peau parcheminée, le visage creusé par la maladie, il marche à petits pas, un étrange sourire aux lèvres. Le sourire de celui qui aperçoit déjà l’autre rive.

La foule des gens simples, le peuple des corons, suspend son souffle. Le silence est irréel.

Un peu comme on jette une bouteille à la mer, Dominique l’interpelle : « Merci, Monsieur le Président, merci pour tout ce que vous avez fait ».

Un petit geste, l’esquisse d’un remerciement murmuré et le voilà déjà happé par le protocole des puissants.

Fin de règne, fin de vie, l’ambiance est presque religieuse. Je sais que je vois pour la dernière fois celui qui a accompagné tant d’années de ma vie militante et parfois même inspiré ma vie d’homme.

Fragments de Nice, Fragment n°15
Liévin, automne 1994

Publicités

A propos Patrick Mottard

Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Président du Parti Radical de Gauche 06 Délégué régional du Mouvement Radical/Social-Libéral
Cet article, publié dans histoire, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour François : vingt ans déjà…

  1. Patrick Allemand dit :

    Je ne me souviens pas que tu étais à Lievin. Il y a eu ce discours au balcon de la mairie. 45 mns sans aucune note. Impressionnant adieu aux militants socialistes.

  2. Marie Breteau dit :

    Il y a tout de même de trop nombreuses parts d’ombre chez l’homme qu’il me chagrinerait de retrouver chez vous

  3. Eugène Sassone dit :

    Le seul homme politique qui m’a fait rêver, le jour de sa 1ère élection j’ai pris une sacrée cuite.

  4. Valérie Mialy dit :

    Idem… à la Bastille !

  5. bernard gaignier dit :

    Il me semble connaitre ce texte.
    Je garde le souvenir de cette promenade qui nous a emmené de Chateau Chinon à la roche de Solutré……
    « Je suis le dernier des grands présidents. Après moi, il n’y aura plus que des financiers et des comptables ». Propos prêtés à François Mitterrand et que je partage……

  6. Pascal Vuotto dit :

    « La foule des gens simples, le peuple des corons, suspend son souffle. Le silence est irréel. »
    Merci

  7. Anik Angelozzi Kaigl dit :

    Merci!

  8. Lisa De Nice dit :

    Belle photo souvenir,merci Patrick.

  9. Sam Issa Nissa dit :

    Le souvenir que j’ai de son élection , c’est que mon Pere klaxonné le soir de cette victoire un peu éméché et ca s’est fini en soiree garde à vue et un retrait de permis pour six mois , du coup en tant que fils et jeune j ai maudis Mitterrand. Ou sinon je dois reconnaître que c’était un bon président

  10. Emmanuel dit :

    Tonton laisse pas béton !

  11. Les « parts d’ombre » de Mitterrand… Qui n’en a pas ? Et que savons-nous de « l’État profond », des forces, au grand jour ou dans l’ombre, avec lesquelles il faut bien composer au plus haut niveau de cet État, qui est loin de se réduire aux institutions telles que définies par la Constitution : pouvoirs privés économiques, organisations d’intérêts, maffias, pesanteurs, « mammouths » corporatistes, etc…? Être un « pur et dur » et ne jamais accéder au pouvoir (certains, l’extrême gauche, en ont fait leur fonds de commerce), naviguer à vue au gré des sondages, de la pensée unique médiatique et des sondages, ou essayer, malgré tout, de poser sa pierre ? Bien malin, ou bien fou, qui croit détenir la réponse. Entre Épinay et le 10 mai 81, Mitterrand a donné ce qui manque le plus au pays aujourd’hui : l’espoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s