Stalinisme-intégrisme : les 5 nuances de la collaboration

Communisme stalinien et intégrisme islamiste, bien qu’appartenant à des époques différentes (des siècles ?), ont en commun une détestation radicale des valeurs de la République. Pourtant, celle-ci n’a pas eu ou n’a pas une ligne de défense très affirmée face à ses ennemis idéologiques et géopolitiques. (Et ce n’est pas le silence assourdissant des républicains de droite et de gauche à propos de la venue de Tariq Ramadan dans les Alpes-Maritimes qui me fera changer d’avis : à ce jour, seul le PRG a réagi).

Cette timidité dans la riposte est probablement due à l’esprit collaborationniste qui prospère dans notre pays depuis Vichy, que ce soit dans les années 1950-1970 face au stalinisme ou depuis 2001 face à l’intégrisme. Un état d’esprit qui s’appuie sur une typologie remarquablement identique à travers le temps. Ainsi, on peut distinguer :

– Le compagnon de route
Sans militer ouvertement, il met sa notoriété, sa prose et son savoir-faire au service de la cause tout en prenant soin de marquer une indépendance purement formelle. Des artistes et des intellectuels constituent souvent la base de cette catégorie.

– Le manipulé
Il défend sa propre cause mais se laisse convaincre que le camp d’en face est un allié. Sous le stalinisme, on le trouvait dans les milieux pacifistes. « Les pacifistes sont à l’Ouest, les missiles à l’Est », disait François Mitterrand. Aujourd’hui, face à l’intégrisme, ce sont certaines organisations antiracistes qui se font manipuler. Le pacte, dans un cas comme dans l’autre, est scellé sur la base d’un antiaméricanisme forcené (« Rigway la peste »). Les manipulés sont des militants pourtant expérimentés mais souvent influencés par l’extrême gauche.

– Le passif tendance « Stockholm »
C’est une catégorie « grand public » qui masque son inaction en se voilant la face et en estimant qu’on exagère beaucoup les méfaits du camp d’en face. Et, en bon adepte du syndrome de Stockholm, on finit par penser que « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ».

– Le passif tendance « Traversée de Paris »
À l’instar des clients peureux du café du film La Traversée de Paris qui se font copieusement invectiver par Jean Gabin, ils ont peur du camp d’en face. Mais pas question de bouger ou de résister car, pour vivre heureux et ne pas avoir d’ennuis, il vaut mieux vivre caché. Il s’agit aussi d’une catégorie « grand public ».

– L’opposant outrancier
Celui-ci caricature tellement le camp d’en face qu’il offre à celui-ci sur un plateau des arguments de contre-attaque inespérés. Du maccarthysme à « la soupe au porc », ce sont des militants de l’extrême qui constituent un vivier de choix pour les services secrets.

Du coup, sous l’effet de l’action de ces différentes composantes, l’esprit de collaboration nous conduit à ignorer ceux qui auraient constitué ou constitueraient les meilleurs alliés des valeurs de la République : hier, les peuples de l’Est, aujourd’hui l’immense majorité des musulmans non intégristes.

À méditer.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique internationale, politique nationale, Société, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Stalinisme-intégrisme : les 5 nuances de la collaboration

  1. Commentaires

    L’Union Soviétique « stalinienne » a « juste » libéré l’Europe du nazisme et a perdu des millions de morts durant la Seconde Guerre Mondiale. Vous faites d’étranges comparaison M. Mottard

  2. Ne pas oublier aussi le pacte germano-soviétique qui a donné la possibilité pour les nazis de gagner la première partie de la guerre , d’envahir nos pays et de systématiser la Shoah ! n’oublions pas non plus Kathyn, la famine programmée des ukrainiens, le complot des blouses blanches , la déportations des tatars…à coté de Staline, Daesh c’est encore de l’artisanat mais je vous l’accorde les « progrès » sont rapides !

  3. Staline a aussi « juste » torturé, persécuté et erradiqué de sa carte quelques 20 millions de personnes de son propre peuple trop menaçantes pour ses idéologies..

  4. Heureusement que ce n’est pas l’URSS qui a libéré la France, Elsa : on se serait retrouvé comme les malheureux peuples du Centre et de l’Est de l’Europe derrière le rideau de fer…

  5. « para poux » le seul remède pour éviter que les barbus soient contaminés par les gènes agressifs de la bète integriste

  6. bernard gaignier dit :

    Je suis toujours surpris par la domination « intellectuelle » de la gauche de la gauche sur les démocrates. Les communistes et les gauchos qui se sont tant trompés dans l’histoire (soumission au stalinisme des uns pendants des années, culte du maoîsme pour d’autres) continuent toujours à dispenser leur doxa avec l’arrogance des gens qui se sont trompés. Maintenant c’est le « syllogisme » en vogue….les intégristes sont les ennemis des Etats Unis, les Etats Unis sont nos ennemis donc les intégristes sont nos alliés (« objectifs » bien sur…)

  7. Emmanuel dit :

    Sartre contre Camus, le lyrisme et le romantisme révolutionnaires contre la réalité humaine, un vieux débat ! Pour moi c’est Camus !

  8. Il faut ajouter des voix à Gauche et non pas en enlever!

  9. Le fait de vaincre un ennemi qui a commis des atrocités ne vous exempt pas en retour de vos propres atrocités, tout comme le fait d’avoir été colonisé ne vous donne pas des droits et une sorte de créance ad vitam eternam sur le pays de votre ancien colonisateur, surtout quand on chosit d’aller y vivre. L’Histoire n’est pas un jeu de ping-pong moral. Quant à la « Gauche », c’est qui, c’est quoi ? Ceux qui s’en réclament, ceux qui se disent être la « vraie » ? Les partis qui se croient encore en 1936 ou en 1981 ? Les bobos de l’île de Ré ? La secte de Mélanchon ? Ceux qui votent pour ceux qui s’en réclament avant la prise de pouvoir et font le contraire de ce qu’ils ont promis après ? Ceux qui se figent dans des programmes électoraux que les faits rendent obsolètes ? Ceux qui soutiennent celle qui a pris le parti en truquant le scrutin et a quasiment livré sa région sinon au FN (de justesse) du moins à la Droite ? Celle des élus qui achètent par leur complaisance la paix sociale des banlieues assurée par l’économie souterraine de la drogue et du racket ?  » Ajouter des voix », pour maintenir le fond de commerce d’arrivistes prêts à toutes les compromissions et qui en bunkérisant leur position ou leur mandat ont réduit leur électorat à la portion congrue juste nécesssaire et suffisante pour se faire élire et se gaver ? Merci, j’ai déjà donné. « Tous pourris » , certainement pas. mais il y a du ménage à faire , en commençant devant sa porte.

  10. Sophie Mancel dit :

    En effet Patrick, penser que Tarik Ramadan est reçu à Carros le 19 mars m’attriste énormément. Est-on à ce point là aveugle? Attendons-nous qu’il soit trop tard pour nous lamenter ? À désespérer de l’âme humaine.

  11. Si le stalinisme avait sauvé l Europe… Elsa … ça se saurait. Le peuple russe a consenti d énormes sacrifices lors de ce qui est encore appelée la grande guerre patriotique en Russie. Mais avant les 6 millions de morts de la shoah, il y a eu 6 millions d ukrainiens exterminés par une famine provoquée par Staline. C était entré 1931 et 1932. Puis il y a eu environ 9 millions de morts avant 40…en Russie et dans les républiques soeurs. Puis 5 millions après 45. A cela il faut ajouter les millions de morts du au stalinisme en Chine… au Vietnam. ..au Cambodge… etc… Le stalinisme c est bien plus de morts que le nazisme et souvent les mêmes victimes. Dans ces concours funestes… Hitler n est pas pire que staline… il a juste commencé après et heureusement pas aussi longtemps et sur moins de peuples. Ce que l Europe doit… elle le doit aux russes et aux citoyens des républiques. .. pas au stalinisme.

  12. 100 % d’accord à la réserve près que le silence des « musulmans non intégristes » est lui aussi assourdissant….

  13. Claudio dit :

    Bien vu Patrick. Mais tu ne nous dis pas à quelle catégorie de collabos il convient d’associer « l’immense majorité des musulmans non intégristes »

  14. LN Palla dit :

    L’histoire ne pas oublier l’histoire rayée des livres de nos enfants pour rester politiquement correct ! Foutaise car elle nous retombe dessus régulièrement… merci à vous, amicalement, hélène du 5 de coeur…

  15. Jean-Marc Fonseca dit :

    Aux risques de déplaire :
    Suite à une amorce de débat sur la venue d’un des principaux propagandistes de la mouvance des Frères Musulmans, Tarik Ramadan, grand défenseur des libertés dont l’athéisme et l’apostat, pourfendeur des dogmes obscurantistes de l’islam sur l’égalité homme-femme, certains en viennent à se lancer des anathèmes. Le pas de libertés pour les ennemis de la liberté qui s’adressait à JM le Pen, à Faurisson, ou à Dieudonné se transforme en défense de la liberté d’expression dès qu’elle touche aux traditions de l’islam.
    On ’en vient pour se conforter dans des postures idéologiques qui n’ont pour but que de ne pas se couper à la fois d’une frange en déliquescence du gauchisme attardé, mais aussi pour préserver une certaine influence sur le mythe de larges masses islamisées du prolétariat à se jeter Céline contre Aragon, voire Peyrat comme suppôt du nazisme.
    Tout cela en deviendrait ridicule si cela ne tombait pas dans le nauséeux de la lassitude tant les arguments sont de la mauvaises fois qui consiste à faire porter le poids de l’opprobre par l’autres.
    Mais, il vrai que s’accrocher à des oripeaux en décompositions des idéologies du passé évite de se poser des questions sur sa propre culpabilité .
    Alors moi, je vais être franc, oui j’ai honte dans ma jeunesse d’avoir fait un bout de chemin avec les staliniens, en l’occurrence les marxistes léninistes prochinois, oui , j’éprouve du remord d’avoir soutenu en les prenant pour des libérateurs les Khmers Rouges. D’avoir comme un con, crié dans la rue Marx Engels Lénine Staline Mao et d’avoir fait l’apologie de la Dictature du Prolétariat comme d’autre font encore l’apologie de la terreur de Robespierre. Un film m’avait ouvert les yeux, sans doute, vous n’en avez pas de souvenir ; c’était Lacombe Lucien, le jour ou j’ai compris que moi aussi, j’aurais pu être un Lacombe Lucien (Rouge).
    Alors, il y a des parties de l’œuvre de Ferdinand Céline dans « Voyage au bout de la nuit » que j’aime, et comme pour certaines œuvres de Victor Hugo, j’en oublie ses engagements politiques et son culte de Napoléon. Je fais la même démarche pour Aragon, j’aime Aragon lorsqu’il parle d’amour, je hais Aragon, lorsqu’il pisse de la ligne de propagande.
    Sur le Goulag
    « Je veux parler de la science prodigieuse de la rééducation de l’homme, qui fait du criminel un homme utile, de l’individu déformé par la société d’hier, par les forces des ténèbres, un homme du monde de demain, un homme selon l’Histoire. L’extraordinaire expérience du canal de la mer Blanche à la Baltique, où des milliers d’hommes et de femmes, les bas-fonds d’une société, ont compris, devant la tâche à accomplir, par l’effet de persuasion d’un petit nombre de tchékistes qui les dirigeaient, leur parlaient, les convainquaient que le temps est venu où un voleur, par exemple, doit se requalifier, dans une autre profession – Cette extraordinaire expérience joue par rapport à la nouvelle science le rôle l’histoire de la pomme qui tombe devant Newton par rapport à la physique. Nous sommes à un moment de l’histoire de l’humanité qui ressemble en quelque chose à la période du passage du singe à l’homme. Nous sommes au moment où une classe nouvelle, le prolétariat, vient d’entreprendre cette tâche historique d’une grandeur sans précédent : la rééducation de l’homme par l’homme ».
    Aragon dans « Pour un réalisme socialiste »
    Gloire au travail
    « A l’usine de tracteurs de Tcheliabinsk, pendant la construction de cette usine, plusieurs fois les brigades de bétonneurs ont organisé des soirées d’émulation socialiste au cours desquelles il s’agissait de remplir et vider le mélangeur de béton au lieu de 140 fois, comme c’est la normale d’une journée, 200 fois et plus. Une large assemblée assistait à ce spectacle qui se poursuivait au son d’un orchestre jouant des airs de danse et des chansons. Une brigade arriva à fournir en une nuit le chiffre incroyable de 200 mélangeurs. »
    (Aragon – Note du poème Valse du Tcheliabtraktrostroï, dans Hourra L’Oural
    « Merci à Staline pour ces hommes qui se sont forgés à son exemple, selon sa pensée, la théorie et la pratique stalinienne ! Merci à Staline qui a rendu possible la formation de ces hommes, garants de l’indépendance française, de la volonté de paix de notre peuple, de l’avenir d’une classe ouvrière, la première dans le monde, montée à l’assaut du ciel et que l’on ne détournera pas de sa destinée en lui faisant voir trente-six étoiles étrangères, quand elle a de tels hommes à sa tête ! »
    (Aragon, Les lettres françaises, mars 1953)
    Et lorsqu’il compose son ode à la Guépéou, je pense qu’en changeant quelques termes, elle n’aurait pas déplu à un Goebbels.
    Avec l’âge, j’en suis venu à ressentir une haine farouche pour toute forme de totalitarisme idéologique ou religieux, pour toutes ces idéologies qui comparent le nombre de cadavres et de souffrances, qu’à commis l’autre en s’exonérant des siens.
    Comme m’avait dit un résistant survivant des groupes M.O.I de Toulouse, suite à une de mes questions : (Voir le TV Film des Terroristes à la retraite )
    – « Mais , quand tu es revenu des camps, tu n’a pas pensé à te venger, puisque tu connaissais les coupables ? »
    – « Je m’étais battu pour surtout un jour ne pas leur ressembler. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s