Le malade imaginaire s’affranchit

IMG_4250Ce mercredi soir, au théâtre de l’Eau vive, je me suis retrouvé dans une situation très privilégiée car j’étais le seul spectateur (avec Jean-Christophe Picard à la régie) de la dernière répétition de la nouvelle création du « Petit Théâtre des Affranchis » : Le malade imaginaire. Pièce symbolique car c’est en jouant le rôle principal de ce qui sera sa dernière pièce que Molière mourut quasiment sur scène.

Les affranchis Bernard Gaignier, Eva Siegle, Didier Veschi, Georges Cruzalebes (qui étaient de la distribution de mon 1er mai : place Maurice Thorez), William Moraglia (le musicien de la dernière version de Fragments de Nice), Séverine Moraglia et Guillaume Séverac (mariés par Dominique l’été dernier), Virginia Ricordeau et Lionel Bouttau nous offrent une version très fluide de la comédie. Il faut dire que pour cela ils peuvent s’appuyer sur une mise en scène efficace (Bernard Gaignier) et des décors simples mais producteurs d’atmosphère (Patrick Carnicelli).

Mais ses partenaires (tous excellents) me pardonneront : on peut accorder une mention spéciale à l’ami Bernard qui campe un Argan plein d’humanité avec de temps en temps des fulgurances à la Galabru.

Assurément un bon spectacle pour – selon la formule consacrée – petits et grands.

LE MALADE IMAGINAIRE
Théâtre de l’Eau vive
Les 17,18,19, 24, 25, 26 mars à 20 h
Les 20 et 27 mars à 16 h

IMG_4251

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans littérature-théâtre, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le malade imaginaire s’affranchit

  1. Emmanuel dit :

    Oyez et qu’on se le dise…..

  2. bernard gaignier dit :

    Merci pour cet article…..en tous cas c’est une nouvelle aventure de ma petite troupe, et la référence à Galabru me va droit au cœur….J’ai une grande tendresse pour cet acteur qui n’a pas eu la place qu’il aurait du avoir. Donc il n’y aucune distanciation brechtienne dans cette mise en scène et notre seul but est de faire rire…
    Et si j’ai grand plaisir à jouer avec mes amis, j’ai aussi celui de jouer avec ma petite fille Cleo qui joue le rôle de ma fille…petite. Tu n’as pu la voir hier car il y a école aujourd’hui….et je l’avais dispensé de cette ultime répétition….
    Alors venez nous voir…..

  3. Georges Cruzalèbes dit :

    Merci et bonne fête..!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s