En guerre, il ne faut pas baisser la garde

belgiqueAprès l’attentat contre Charlie et l’Hyper Cacher puis après celui contre le Bataclan, j’ai été très choqué par la propension qu’a eu une partie des élites politiques et intellectuelles de ce pays à tourner la page après le choc initial.

C’est ainsi qu’on a pu disserter savamment sur les conséquences de l’état d’urgence sur nos libertés. Certains ayant même un doute sur sa nécessité.

D’autres ont nié l’utilité d’adapter la Constitution, ils ont débattu à l’infini sur cette mesure purement symbolique de la déchéance (bravo le Sénat !). Erreur majeure face à un ennemi qui maîtrise parfaitement la stratégie des symboles comme Daesh.

D’autres trouvent normal de laisser les ennemis de la République répandre la théorie du complot là où tout est clair (voir certaines déclarations hallucinantes après l’arrestation d’Abdeslam).

Plus globalement il y a cette tendance mortifère pour notre République à céder encore et encore sur le terrain de la laïcité comme si cela allait amadouer les terroristes !

Hélas, aujourd’hui, le fracas, le sang et l’horreur à Bruxelles nous ramènent à la réalité. Une réalité qui nous rappelle – je l’espère une fois pour toutes – que face à cet état de guerre il ne faut jamais, au grand jamais, baisser la garde.

L’unité de tous ceux qui refusent l’intégrisme islamiste n’est pas une option, c’est une question de survie.

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique internationale, politique nationale, Société, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

53 commentaires pour En guerre, il ne faut pas baisser la garde

  1. Koko Lafleche dit :

    Nous sommes l’Europe il serait temps de nous UNIR face à ce fléau

  2. Cem Cokar dit :

    N’oubliez pas la Turquie svp… On a été victime de deux attentat horribles la semaine derniere…

  3. Personne n’a baissé la garde, tout n’est devenu que gesticulation et mise en scène. Et pas plus en France qu’en Belgique, cela n’a d’efficacité réelle. Ce qui est efficace ne se voit pas. Et personne non plus n’ergote dès lors qu’il s’agit des libertés fondamentales. Mais oui, ce « spectacle sécuritaire » plaît au plus grand nombre. Il est très « populaire ». Bonne continuation dans le « mainstream » donc… Le prochain thème de débat de la toute nouvelle association  » Tous citoyens » officiellement inaugurée hier au Comptoir de l’Imaginaire a pour thème « être jeune et musulman en France ». Pas la fête, c’est sûr… Encore un discours de la gauche de la gauche probablement.

    • bernard gaignier dit :

      Oui par exemple celle qui fait un 3 pages dans l’humanité sur Cuba sans parler une seule fois des prisonniers politiques, du part unique etc….

  4. Annie Goiran dit :

    pas de jugement pour tous ceux qui ont assassiné des innocents eux n’en ont pas

  5. Moi j en ai un peu marre de me répéter !
    On paye un laxisme des dix dernières années sur le communautarisme que les états ont laissés prospérer et même parfois voulu dans nos pays…

  6. Laurent Weppe dit :

    C’est sûr que le Sénat à fait fort: en remettant la déchéance de nationalité aux binationaux (ce qui est anticonstitutionnel puisque cela revient à établir une différence de traitement entre citoyens selon l’origine, mais c’est pas grave, un paquet de notables s’en ira mentir et prétendre le contraire) et donc en retouchant le texte de l’Assemblée, il s’est assuré que la déchéance ne sera jamais adoptée durant cette législature, puisqu’il n’y a pas de majorité favorable à la déchéance de nationalité réservée aux seuls binationaux et qu’on ne peut pas convoquer le Parlement en Congrès sans que les deux chambres ne s’accordent au préalable et ne votent le même texte au mot près.

    Ce sera parti remise durant la mandature suivante, quand Les Riches Républicains tiendront leur majorité grâce à la démobilisation de l’électorat de gauche, mais bon, comme disait Montesquieu: les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires: moins il y a de lois « symboles » faites pour rassurer le petit bourgeois blanc de province, mieux la République se porte.

  7. Juste un petit problème: quand on change la Constitution on le fait en principe en modifiant le texte initial ! CQFD

    • Laurent Weppe dit :

      Ha bon? L’article Premier qui stipule que la République « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion » est changé par la révision proposée?

      Et quid de l’article 89 « Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire.« ? Parce qu’à force d’entendre « Nous sommes en guerre » j’en viens à croire que l’intégrité du territoire est menacée

    • et qui va annuler la révision pour inconstitutionnalité? le pape?

    • Laurent Weppe dit :

      C’est bien le problème: la constitution allait être révisée à un moment où il est illégal de le faire, intégrer un article qui contrevient à l’article premier du même texte, et en cas de réussite les membres de l’institution compétente pour statuer sur la validité de la révision, le Conseil Constitutionnel, auraient immanquablement menti et nié l’évidence par solidarité de classe et sympathies personnelles avec l’exécutif.

      Des notables qui font du mauvais tricot avec la loi puis se cachent derrière la bénédiction entendue d’autres notables, cela fait du mal à la République, qui passera encore davantage pour une institution asservie aux caprices de l’oligarchie

  8. Je partage l’avis de Patrick Mottard sur la nécessité de rester hyper vigilant et de ne pas croire que ce conflit est terminé en baissant la garde …!!!

  9. i Toujours aussi pertinent !!!

  10. Laurent Weppe dit :

    Et puis il y a autre chose, puisqu’on nous serine que « nous sommes en guerre et qu’il « faut se donner les moyens de la gagner »

    Comme nous sommes en guerre contre Daesh et qu’il faut la mener « avec détermination » et en y mettant « les moyens nécessaires » comme dit Hollande, cela veut dire que la France va re-mobiliser la totalités de ses forces armées, débarquer à Lataquié, faire la jonction avec nos alliés Kurdes, prendre Damas (puisqu’il est établit que le régime d’Assad a été allié de fait à l’embryon de Daesh, allant jusqu’à envoyer ses propres forces de sécurités pour l’aider à prendre le dessus sur les autres forces rebelles, jusqu’au jour où le groupe devint assez puissant pour devenir une menace pour Damas), puis Palmyre et enfin Raqqa?

    Non? Haaaaaaaa, on va continuer à mener la campagnes de bombardement programmés depuis Septembre 2015 et travailler sur la durée en maintenant la stratégie patiente qui a fait perdre à Daesh la moitié des territoires qu’il contrôlait fin 2014 et l’a amené à la limite de la banqueroute, le forçant à baisser les salaires de ses soldats et provoquant de la sorte une nouvelle épidémie de désertion sans rien changer à la feuille de route mise en place avant les attentats de Novembre?

    Quelque part, c’est rassurant que le gouvernement, sur le plan militaire, ai jusqu’à présent gardé son sang-froid et maintenu en l’état une stratégie qui fonctionne plutôt que d’essayer de mettre en application la rhétorique de matamore que ses membres emploient pour amuser la galerie en France. Dommage qu’il ne fasse pas preuve du même sang-froid sur les questions de politique intérieure.

  11. Le laxisme belge date de plus de 30 ans ! Et maintenant le message de tous les politiques est qu’il est certain que d’autres attentats auront lieu. Pour diminuer leur responsabilité…?

  12. Mon coeur, mon soutien et mes pensées pour la #Belgique , frappée par l’horreur aujourd’hui

  13. Rita Gosti dit :

    Tout à fait d’accord je partage l’article!

  14. Domi Sourzac dit :

    l’Europe … l’Afrique, le Monde !

  15. Mais enfin, on se demande pourquoi on ne fait pas appel à des génies omniscients, experts en droit constitutionnel, en droit international, en droit pénal, en science politique, en stratégie militaire, en sécutité civile, en lutte anti-terroristes, en théologie, en histoire, en géopolitique, etc…sans oublier le sexe des Anges, tels certains commentateurs sur ce blog. Avec la force de leurs analyses, bien calés devant leur écran et gavés d’un humanisme de Bisounours, ils détiennent la clé de tous nos problèmes, pour instaurer un monde de paix et d’amour. Certes, ils soufrent au quotidien, comme nous tous, depuis l’instauration de l’état d’urgence, traqués par les sbires du totalitarisme Vallsien. Car au quotidien, nous voyons, c’est l’évidence même, que nos libertés fondamentales sont baffouées avec le soutien de tous ces sales racistes laïcards islamophobes. Mais confiance, nous resterons dans leur cher Etat de droit. Non seulement nous resterons, mais nous y resterons, comme nos cousins Belges tués aujourd’hui.

    • Il est donc temps de quitter les lieux où tant de grands esprits nous épatent de la « force de leurs analyses ». Tant de condescendance me laisse sans voix… Laissons donc ces beaux esprits raffinés dans leur entre-soi habituel. Sans regrets, ça c’est certain, je préfère la fréquentation des lieux où le débat est autorisé sans police idéologique habilement grimée en modération argumentée et nuancée. Tchuss la gauche bon teint !

  16. CoolChiZine dit :

    Il va falloir revoir votre définition de la guerre: c’est un conflit entre 2 états, alors à moins que vous ne reconnaissiez Daech ou le terrorisme comme Etats, je vous serais gré de ne pas aller dans le sens ce cette erraur de sémantique semée par les politicons de tout bord. Merci de replonger dans le dictionnaire. Bien qu’il soit difficile de trouver les mots justes, il est inutile d’user de termes dont on ne maitrise pas le sens.

  17. Il y a plus de 30 ans, je travaillais pour un organisme accueillant pour leur formation des étudiants d’un pays du Moyen-Orient. Un jour, dans la salle de repos, l’un d’entr eux, (visiblement une « autorité » , s’est levé et a éteint la télé parce qu’on y voyait une scène de plage. Je lui ai dit poliment que ça ne se passait pas comme ça en France. Il m’a fait comprendre , quasiment menaçant, que cela ne changeait rien. Je m’en suis inquiété auprès de la direction (des fonctionnaires d’État) qui m’ont quasiment traité de raciste. Cela m’a alerté. J’ai vu ce pays sombrer dans le communautarisme et les fondements mêmes de la Républiques sapés par des élus, locaux et/ou nationaux, par calcul électoraliste, et ce avec la complicité objective de la presse bobo parisianiste et des célébrités et autres humoristes omniprésents sur le PAF qui ont fait de la haine de soi leur fond de commerce, car en plus, ils se gavent. Ces salopards ont autant de sang sur les mains que les terroristes de Bruxelles, de Paris et d’ailleurs. Et ceux qui nous répètent « nous sommes en guerre » sont en fait en campagne électorale pour garder leur bout de gras.

  18. Marcel Vallée dit :

    En guerre, on identifie l’ennemi puis on l’emprisonne, on l’élimine où on le renvoie hors des frontières. On ne lui fournit pas le gîte et le couvert en attendant qu’il décide de te tuer

  19. Valerie Mialy dit :

    Ce n’est pas faux…

  20. Sylvie dit :

    Nous sommes en guerre depuis le 11 septembre 2001. Ce jour-là des hommes organisés ont planifié la destruction de ce qu’ils appellent l’occident. Et cela au nom d’une idéologie terroriste et folle proche du nazisme par son fonctionnement et sa volonté de détruire tout ce qui s’oppose à elle. Cette idéologie n’a rien à voir avec une religion. C’est un extrémisme qui est né d’un rejet de notre civilisation. En n’ayant pas pris les moyens adaptés pour la combattre, on l’a laissée prospérer. Et nous sommes tous responsables à notre niveau. Comme on est tous responsables de la survie de notre planète en agissant de manière écologique dans nos gestes quotidiens. On est responsables d’affirmer nos valeurs occidentales qui viennent de notre tradition judéo-chrétienne qu’on le veuille ou non. C’est la lâcheté des uns qui attire l’extrémisme des autres.

  21. Malheureusement il n’y a pas le choix

  22. Ile Belli dit :

    c’est la guerre pour tout le monde.On ne peut plus parler d’attentas.

  23. Emmanuel dit :

    Que cette mauvaise histoire belge soit au moins salutaire et réveille notre conscience et notre envie d’Europe. C’est devant l’ennemi que l’Union devient évidente. Arretons ces querelles byzantines !

  24. Cosmos dit :

    Je ne suis pas d’accord avec cette notion de « guerre ». Ces individus ignobles commettent des attentats contre le pays qui les a nourris et accueillis en son sein comme plein citoyens (que ce soit en Belgique ou en France). Point. Les vraies guerres que l’on a connues au XXe siècle devraient nous inciter à utiliser ce terme de « guerre » avec plus de mesure. En parlant de guerre, on leur donne un statut qu’ils n’ont pas. Ce sont des vermines isolées. Une bonne coordination entre pays européens permettrait de les écraser sans difficultés.
    Que fait l’UE contre le terrorisme ? C’est une vraie question, je la pose sans provocation aucune.
    Je trouve scandaleux qu’une puissance comme l’Europe ne parvienne pas à se protéger davantage de ces déséquilibrés. Au lieu de vouloir mettre en œuvre des mesurettes comme la déchéance, remettons un vrai contrôle aux frontières, désenclavons certains quartiers très communautarisés (pas plus loin qu’à Nice il y a du travail). Au lieu de réduire les heures dédiées à l’accompagnement éducatif et à la culture, pérennisons-les (bravo au dispositif « Interclasse » de France Inter au passage).

    Au lieu de faire de l’esbroufe à la Valls, réfléchissons. Il me paraît important de discuter des mesures proposées et de ne pas tout accepter au prétexte qu’il faudrait agir vite.

    Enfin, je dois dire que je suis ébahi par le manque de respect à l’égard de ceux qui développent un point de vue différent sur ce blog. Discuter sans se jeter des anathèmes à la figure c’est possible, non ?

    Pensées aux victimes et à leur famille.

    • bernard gaignier dit :

      Il me semble que vous vous y exprimez librement et ….sans modération

    • Laurent Weppe dit :

      Quels contrôles à quelles frontières?

      Parce que quand le gouvernement Français annonce le retour des contrôles à la frontière belge, cela veut dire qu’il envoie les douanier faire chier les voyageurs qui transitent par autoroute et laissent les 1500 autres points de passage entre la France et la Belgique sans surveillance, parce qu’il n’y a tout simplement pas le personnel pour surveiller la frontière.

      D’ailleurs, cette collection de photos montre à quel point il faut être stupide pour s’imaginer qu’on peut s’amuser à surveiller les frontières intérieur de l’Union:
      http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/europe/evenements-et-actualites-lies-a-la-politique-europeenne-de-la-france/autres-evenements-au-niveau/article/video-et-photos-de-l-exposition
      On va mettre des douaniers sur toutes les plages, le long de tous les chemins de promenade au forêt, au milieu des champs, des parkings, des aires pique-niques?

      Ou s’agit-il de contrôler les frontières extérieures?
      Parce que là, il y a Frontex, l’agence chargée de ce contrôle dispose d’un budget 11 fois moindre que celui des douanes françaises (142 millions pour Frontex contre 1,58 milliard pour la France) et de 50 fois moins de personnel (344 employés contre 17.800), et la proposition de mettre en place un corps Européen de gardes frontière n’a été déposée que le 15 décembre de l’année dernière.

      Comme c’est toujours le cas, l’UE en fait en minimum par peur de se faire étriller par les démagogues europhobes, jusqu’au moment où une crise lui sert de prétexte pour reprendre la main et mettre en place les structures qu’elle n’osait pas proposer jusque là.

      ***

      Il me semble que vous vous y exprimez librement et ….sans modération

      Dixit le gars qui demande qu’on débranche les contradicteurs.

    • Delphine dit :

      Discuter, c’est possible, s’opposer aussi. La preuve, c’est que vous êtes publié. Mais tout dépend du ton et de l’argumentation de celui qui intervient, dans le respect (comme vous le soulignez) du point de vue adverse. Votre commentaire va plutôt dans ce sens . D’autres sont agressifs, condescendants, méprisants et attirent donc les réponses et réactions qu’ils méritent.
      N.B. J’aime bien aussi le dispositif « Interclasse » et j’ai beaucoup à dire aussi sur la réduction des heures consacrées à la culture, à l’enseignement du français, de l’histoire et au peu de moyens alloués à l’AP au lycée. Et pourtant l’école est un rempart….

    • Justement, pensons aux victimes. Ils méritent autre chose que de bonnes paroles compulsionnelles et consensualistes.

  25. Je suis le premier à regretter la violence verbale et physique, j’ai été élevé, par l’école de la République, dans le respect des autres (et j’en attend la juste réciproque), mais le vent de la terreur s’est levé, et il faut va bien falloir tenter de vivre, ne serait-ce que pour nos enfants. J’ai donc quelque difficulté à « respecter » quelqu’un qui veut me tuer, ou qui soutient, objectivement, avec des une rhétorique quelque peu jésuistiques, ce tueur, réel ou potentiel. C’est peut-être générationnel, mais je n’ai pas vocation à me laisser tirer comme à lapin. Il y avait dans ma rue des gens qui avaient cru que l’État de droit, en France, les protégeaient. Ils avaient un numéro tatoué sur le bras. On n’est pas (malgré le niveau de certains arguments) dans un cour de récrée de maternelle, dans un débat feutré entre des gens distingués et de bonne volonté autour d’une tasse de thé, et face à des Bisounours un peu « turbulents ». Des paroles bien léchées, un vocabulaire choisi, des termes bien mesurés sans jamais nommer les choses et paraissant issus d’une connaissance profonde de la question sont tout autant violents que des mots et un ton disons plus « belliqueux », quand les premiers véhiculent l’excuse (enfin, la « compréhension ») d’actes ignobles et la complicité objective avec des individus porteurs de haine et de mort. Laisser des gens affirmer que dans un pays, la loi « divine » est supérieure à la loi civile, c’est ni plus ni moins appeler à la guerre sainte, pratiquer dans un premier temps le terrorisme intellectuel et, à terme, organiser l’éradication physique des « mécréants ».
    Et s’il y a beaucoup à dire, en effet, que ne l’a-t-on pas fait il y a 30 ans, et notamment par le biais des organisations syndicales pourtant si puissantes dans l’enseignement ? Et que e l’a-t-on pas fait depuis qu’on a été élu en proclamant « Ma priorité, c’est la jeunesse » ? Trop peu, trop tard….

  26. Jean Daro dit :

    Hélas il ne faut pas complètement s’appuyer sur les services de protections ,Police,Armée… certes il sont présent mais ne peuvent pas être partout à la fois… c’est à chaque Citoyen d’être attentif à son environnement, savoir observer la foule?

  27. Par curiosité consultez le profil des 184 ( 139 plus 45) qui ont approuvé, à ce jour ,ce billet sur FaceBook , vous allez être surpris !

  28. Valerie Mialy dit :

    Vincent Michelot : « c’est pas ma guerre !! » Ah… Il faudra quand même finir par intégrer ceci : on nous a déclaré la guerre.

  29. Vincent Michelot dit :

    je veux pas faire le troll mais est ce vraiment justifié de bombarder daesh la bas en syrie, apres tout cela metterait tout simplement fin a la menace terroriste, je suis lache ? je veux que moi et mes concitoyens puissions vivre de vieux jours, tout simplement

  30. « Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.

    Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.

    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.

    Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.

    Et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. »

  31. François Manavit dit :

    Quand Tariq Ramadan utilise les attentats de Bruxelles pour se transformer en futur candidat à la présidentielle (merci Michel Houellebecq)
    Read more at http://www.atlantico.fr/…/quand-tariq-ramadan-utilise…

  32. Robert Arnaut dit :

    nos anciens ont laminé ,les nazis , on arriveras bien a mettre bas ses barbares ,tous réunis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s