Le regard de Rosalie Blum

Au petit jeu des frôlements du hasard que parfois nous réserve la vie, un seul regard -improbable, furtif et même pas partagé – va sceller le destin de Vincent et enfin délivrer Rosalie Blum d’un terrible interdit.

Julien Rappeneau ( le fils de Jean-Paul: les chiens ne font pas…) nous offre un film émouvant et drôle d’après la bande dessinée éponyme de Camille Jandy.

Vincent Machot, coincé entre son salon de coiffure et sa mère envahissante , croise par hasard Rosalie Blum une femme mystérieuse et solitaire qu’il est convaincu d’avoir déjà rencontrée. Par défi et par jeu, à moins que ce soit pour pimenter sa morne vie il décide de la suivre un peu partout afin d’en savoir plus et ce sera le début d’une histoire chorale à points de vue multiples.

Les acteurs Noémie Lvovsky , à la sensibilité tendue comme un arc,  et Kyan Khojandi le monsieur « Bref » de Canal sont excellents. Quant à Anémone en Tatie Danièle démoniaque elle vaut à elle seule le détour.

Une belle histoire, un beau petit film : ni plus, ni moins mais ce n’est déjà pas si mal !

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le regard de Rosalie Blum

  1. Emmanuel dit :

    La fille de Léon ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s