Les Ponthus, Clermont-Ferrand et le pari

manuscrit

Exemplaire clermontois de « Ponthus et Sidoine »

Mottard par mon père, je suis Ponthus par ma mère. Ainsi, je serais le descendant – lointain je vous l’accorde – d’un certain chevalier de Ponthus, chevalier de la Table ronde dont les aventures guerrières et amoureuses ont été rapportées au XIVe siècle dans un best seller de l’époque, Ponthus et Sidoine. Notons que la belle Sidoine est la fille du roi de Bretagne d’où toute une série d’aventures dans la forêt de Brocéliande.

Un des buts de l’ACP (Association des amis du chevalier de Ponthus) dont je suis membre est précisément – au-delà des recherches généalogiques et de l’organisation d’événements culturels – l’étude de ce roman à travers les 32 exemplaires existant au monde (voir mon billet du 16 novembre 2009 « Je suis aussi un Ponthus »). Chaque année, un Congrès décentralisé de l’ACP est l’occasion de concrétiser ces recherches sur le terrain (voir « Les Ponthus à Nice » du 2 mai 2011, le congrès que j’avais organisé).

En 2016, pour ce pré-week end du 1er mai, nous avions rendez-vous à Clermont-Ferrand, la ville en rose et noir. Rose car elle a échappé au tsunami municipal de l’UMP, noir car cathédrale, églises et maisons bourgeoises sont construites en pierres volcaniques anthracite. C’est ainsi que notre délégation conduite par le président Pierre Ponthus fut très bien accueillie par la municipalité en la personne de Sondes El Hafidhi, déléguée à la culture, elle-même médiéviste, dans une salle mitoyenne d’un lieu historique sinistre, le tribunal où Vichy condamna Jean Zay et Pierre Mendes-France.

Puis, nous avons pu consulter à la très belle bibliothèque patrimoniale de la ville, avec l’aide de jeunes chercheurs fonctionnaires enthousiastes, l’exemplaire clermontois de Ponthus et Sidoine. Un exemplaire bien conservé qui nous a permis de vérifier que, pour épater sa belle et ses potes de la Table ronde, notre ancêtre n’a pas cessé de           « déconfire les paiens » (sic), d’occire les sarazins, de fracasser les armées du roi de Bourgogne (aïe !), tout en régnant épisodiquement sur la Galice espagnole. Sans oublier de temps en temps une séance de méditation dans la forêt de Brocéliande auprès de son arbre, le célèbre hêtre de Ponthus !

Cela dit, un mystère plane toujours sur la réalité de ces exploits. Un mystère qui taraude la foi des Ponthus. C’est pour cela que l’étape à Clermont, la ville de Blaise Pascal avait son importance. En effet pourquoi ne pas suivre les conseils du maître et faire le pari de l’espérance mathématique ! Comme quoi il n’y a pas que la foi qui sauve , n’en déplaise à Jean-Louis le héros de Ma nuit chez Maud le chef d’œuvre d’Eric Rhomer entièrement tourné à Clermont-Ferrand en 1969.

La Montagne, 30/04/2016

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans histoire, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Les Ponthus, Clermont-Ferrand et le pari

  1. alain dupasquier dit :

    Et si c’est écrit dans la Montagne, c’est donc vrai. Certes, le basalte est de couleur anthracite, et de couleur seulement, mais la forêt de Brocéliande abritait de loin un petit village d’irréductibles mondialement connus!

  2. Dominique husken-Plasse dit :

    toi aussi tu as du sang auvergnat

  3. Patrick Mottard dit :

    non pas vraiment only la Bourgogne et la Savoie !

  4. Jacques Gros dit :

    Monseigneur !

  5. Jacqueline Ponthus dit :

    bonjour j’ai lu attentivement votre petit resume sur le nom Ponthus ..

    mon pere s’appelait Pierre était d’origine d’un petit village pres de Bourg en Bresse .. il faisiat partie certainement de ACP souvent il me racontait l’histoire du chevalier Ponthus et du Hetre de Bretagne ..

  6. Emmanuel dit :

    Légende et réalité, en tous cas elle est bien belle l’histoire des Ponthus. Comment vivre en chevalier dans le monde d’aujourd’hui ? Montjoie Saint Denis que je trépasse si je faiblis !

  7. William Vanseveren-Garnier dit :

    Alors on voyage bien à bord du Paris Clermont Ferrand ? 😂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s