Nuit (à dormir) debout

IMG_4702

Profitant de mon passage à Paris pour le comité directeur du PRG, je me suis rendu place de la République pour la première fois depuis l’installation de « Nuit debout ».

En résumant je dirais que si Lénine avait défini le communisme comme « les soviets plus l’électricité », « Nuit debout » c’est un peu les commissions plus facebook. Les deux instruments étaient ce mercredi régulièrement évoqués par les trois cents personnes assises sur la partie nord de la place pour lutter contre le complot médiatico-économico-politique au service de la finance internationale et de la loi El Khomri (évoquée de façon obsessionnelle). C’est ainsi qu’il existe même une commission anti-commission et que quelques centaines de likes peuvent être un pas décisif vers la révolution universelle.

IMG_4704Le public est juvénile (« Jeunes blancs de la classe moyenne » selon l’autoportrait d’un orateur). Les marginaux restent à l’écart pour jouer de la musique ou fumer sous des tentes igloos. Ces derniers constituent le noyau dur des délégations « Nuit debout » pour les opérations coup de poing de soutien à la CGT. Quelques heures auparavant, j’ai été témoin à Bercy dans le quartier de mon hôtel à un face-à-face tendu entre eux et les forces de l’ordre.

Le parallèle avec les AG de Mai 68 n’est pas absurde, certains slogans en attestent («jouir plutôt que reproduire»), mais celui-ci est purement formel. En effet, aussi sympathique IMG_4703que soient les prises de paroles, elles consistent la plupart du temps pour ne pas dire tout le temps à enfoncer des portes largement ouvertes. Dans ce discours anticapitaliste, pas un argument, pas une proposition qui n’aient été formulés dans les années 70 par la mouvance autogestionnaire, dans les années 2000 par les théoriciens et les praticiens de la démocratie participative (c’était même une partie très importante de mon programme municipal en 2001) et par les altermondialistes d’ATTAC quelques années plus tard.

Par ailleurs le décalage est abyssal entre ces discours et les gens réels que les orateurs veulent représenter, on peut s’en émouvoir mais c’est ainsi. Par exemple, le cumul des mandats qui est le leitmotiv des discours quand il s’agit d’évoquer une nouvelle éthique politique. L’apathie avec laquelle les citoyens niçois ont accueilli le dernier jeu de chaises musicales de leurs notables atteste de ce décalage.

Pour changer le monde, il va falloir un autre logiciel. En attendant ce mouvement permet à des centaines de jeunes probablement politiquement vierges de se conscientiser. Ce n’est déjà pas si mal et comme on dit dans mon pays « Ça ne mange pas de pain » même si ces longues séances sont un peu « à dormir debout » !

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique nationale, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Nuit (à dormir) debout

  1. Cosmos dit :

    « Par exemple, le cumul des mandats qui est le leitmotiv des discours quand il s’agit d’évoquer une nouvelle éthique politique. L’apathie avec laquelle les citoyens niçois ont accueilli le dernier jeu de chaises musicales de leurs notables atteste de ce décalage. »

    Que pouvons-nous faire contre ce tour de passe-passe d’Estrosi ? Personne n’est dupe de sa manigance, mais il n’y a concrètement pas grand chose à y faire. Il faudrait un meneur fort de l’opposition pour tenter de soulever un mouvement suffisamment fort pour qu’Estrosi renonce. Vous auriez pu être ce meneur mais le PRG est trop petit et est un affidé du PS, qui, lui, cautionne cela.
    Votre majorité, lors du vote de la loi sur le non-cumul des mandats aurait dû interdire que l’on puisse être suppléant ou 1er adjoint de son successeur. Il est évident que nombre d’élus (y compris dans vos rangs), telles des moules accrochées à leur rocher, réaliseront la même opération d’enfumage.

  2. Bernard Gaignier dit :

    pour des gens debout ils sont bien assis

  3. Sylvie dit :

    C’est bien le propre de la jeunesse de tout réinventer et de ne pas tenir compte de l’expérience de leurs prédécesseurs. Et c’est bien comme ça. Surtout avec le monde que nos générations leur laissent, heureusement que les jeunes ont de la ressource, des idées et de la conscience. Espérons qu’ils ne soient pas téléguidés par des leaders adultes qui risquent de dévier leur élan.

  4. Domi Sourzac dit :

    ce quartier me manque !

  5. Louis-Paul dit :

    Moi aussi ce quartier me manque même si aux alentours de République (Carreau du Temple, Canal St Martin…) l’ambiance de mes années parisiennes n’est plus du tout la même. J’y retourne toujours avec je l’avoue un peu de nostalgie.
    Sinon, toujours agréable de lire son ressenti personnel écrit…

  6. Bof, ça fait travailler les dealers de shit, ça donne des occases de pêcho aux quadras en manque et ça montre, si besoin était, que la « gauche » – la « vraie » ou les « sociaux-traitres – n’a pas su théoriser et réinventer l’avenir, même avec l’aide de Terra Nova. La faute est historique.

  7. Emmanuel dit :

    Debout la nuit, coucher le jour, c’est un rythme que l’on aime bien quand on est jeune !

  8. antoine juszczak dit :

    Encore un fois, d’accord avec toi, Bakounine disait, je cite de mémoire : « si vous voulez détruire quelque chose, je vous conseil d’avoir une petite idée de ce que vous allez mettre à la place, ne serait-ce que pour ce ne soit pas pire que ce qu’il y avait avant ». Je ne suis lus sûr des termes exact, mais l’idée est là. Je pense qu’un peu de lecture, ne leur feraient pas de mal…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s