Promenade des Anglais

IMG_4933

Alors que l’indécence politicienne – notamment à Nice – continue à envahir l’espace public, nous avons préféré respecter le deuil national en cheminant comme de nombreux Niçois sur la Promenade des Anglais.

Devant les fleurs, les messages et les bougies, j’ai éprouvé la même indicible tristesse envers les victimes et la même rage froide contre l’intégrisme islamiste qu’à New York en novembre 2001 devant les ruines du World Trade Center ou devant le Bataclan à la fin de l’année dernière.

Mais nous sommes à Nice et depuis la funeste soirée, il n’y a pas une rencontre ou un coup de téléphone qui ne vous rapporte pas un drame ayant touché une famille de notre cité. Même si on ne doit (surtout) pas oublier les visiteurs, le constat est accablant : les conséquences de l’attentat se sont bien capillarisées dans toute la ville.

En marchant entre les cœurs dessinés à l’emplacement des corps sans vie, vous imaginez forcément des visages familiers qui vous obligent à sortir d’une désespérance un peu abstraite.
Pour ma part, c’est à Gaston que j’ai pensé en premier : un adorable petit garçon plein de joie de vivre, de rêves et de questions avec son drôle de chapeau d’homme. Il se bat encore inconscient sur son lit de l’hôpital Lenval. Nous pensions aussi à Francisca, sa maman, notre étudiante, luttant sur son lit de douleur du CHU de Marseille pour surmonter de nombreuses lésions aggravées par une santé fragile.

Errer sur la Prom m’a donné le sentiment paradoxal d’être avec eux, à leurs côtés.
Ici pas besoin de dire « Je suis Nice » puisque Nice nous sommes pour le meilleur et pour le pire. À tout point de vue.

Demain lundi à midi nous reviendrons sur la Prom pour participer à la minute de silence nationale. Nous n’irons pas au rendez-vous proposé par la municipalité. Si l’invitation était vraiment celle du nouveau maire, Monsieur Pradal, qui a écrit ce matin une tribune forte mais digne et responsable sur les événements dans Nice-Matin, nous aurions bien entendu participé à ce rassemblement républicain. Mais, sous la probable autorité du Premier adjoint, ce n’est pas possible. Ce n’est plus possible.

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans Nice, politique locale, politique nationale, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Promenade des Anglais

  1. bernard gaignier dit :

    Francisca Gaston …je vous en supplie revenez vite……

  2. Chantal Maimon dit :

    J’aurais une pensée là bas !

  3. Joelle Peglion dit :

    Je serais avec vous … Fort , très fort , par le cœur et la pensée !!!

  4. Emilie Picard dit :

    Magnifique et émouvant… Un bel hommage, tant aux victimes qu’à nos amis communs.

  5. Bernard Gaignier dit :

    Demain je serai en randonnée. à 12 h nous nous arrêterons.

  6. Helyette Laborelli dit :

    J’ai une pensée particulière pour Lara, la mamie du petit Gaston.

  7. Pauline Debourg dit :

    Je savais que tu y serais. C’est tellement évident …

  8. Gérard Vignaux dit :

    Ce camion lancé à grande vitesse sur la foule est passé hier soir à moins de 40m de ma femme et moi. Cette vision irréelle, apocalyptique jette un effroi difficilement imaginable. Cette scène défie tellement la raison qu’il est difficile d’analyser la situation. Certains étaient pétrifiés, hébétés, d’autres les plus nombreux fuyaient sans savoir ou aller.
    J’ai participé ce matin à une des cellules psychologiques improvisées à Nice. Je peux vous dire que plus de 30 ans d’expérience de psychologie clinique ne rendent pas insensible à la consultation d’une jeune femme effondrée qui venait de perdre sa mère, son frère et ses 2 grands parents.
    Nous sommes nombreux à penser que la religion est l’opium du peuple et que la pensée magique est le charme plus ou moins discret des religieux mais l’intégrisme religieux est vraiment plus délirant encore.
    Dans ce groupe, la réflexion éthique contemporaine, apaisée, censée être raisonnable doit pouvoir s’affranchir des morales religieuses. Mais la situation actuelle nous place « en état d’urgence » comment nous prémunir contre ces dangers vitaux pour continuer à vivre sans perdre notre liberté et notre réflexion ?

  9. Isabelle Baud dit :

    Je travaille, mais je ferai la minute de silence avec tout mon coeur.

  10. David Laroche dit :

    Demain lundi à midi, il y a une minute de silence. Et si on se rejoignait tous ?

  11. Emmanuel dit :

    Demain nous serons en montagne pour marcher et nous nous arrêterons une minute pour penser à eux. Paix à leur âme et courage à ceux qui luttent !

  12. Sylvie Collin dit :

    Je serai de tout coeur avec vous en pensée de mon Québec pour ma nièce Francisca et mon adorable petit Gaston, toute la famille et les victimes, vous êtes dans mes prières❤

  13. Lara Regina dit :

    Merci Patrick, tellement émouvant et beau , ce bel hommage me touche énormément , me fait chaud au coeur , je l’apprécie beaucoup ..

  14. Je serai avec vous car je trouve odieux le comportement actuel de certains politiques.

  15. Pas de mots assez forts pour décrire l’horreur de ce massacre.
    Ce terrorisme « islamiste » est inhumain.
    Certains commentaires politiques sont tout simplement indécents …
    Concert annulé vendredi 15 mais lecture maintenue lundi soir à la galerie.
    Restons debout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s