Sous le Mont Blanc

Mont-Blanc

Devant rejoindre avant-hier Chamonix par la route, j’ai choisi l’itinéraire italien pour pouvoir enfin utiliser le mythique tunnel du Mont Blanc entre l’Italie et la France. Ce fut effectivement une sensation étrange que de littéralement transpercer les Alpes à l’aplomb de l’Aiguille du Midi en 11,3 kilomètres.

Tunnel du Mont-BlancPendant la traversée d’une petite dizaine de minutes, on ne peut pas ne pas penser à la catastrophe de 1999 qui avait provoqué la mort de 39 personnes à la suite d’un incendie. Mais l’image qui tournait en boucle dans mon esprit était plus joyeuse. C’était celle de la rencontre entre tunneliers français et italiens en 1964 après des mois et des mois de travail, de roches perforées et deIntérieur tunnel mt-Blanc gravats évacués. Avec leurs gueules noires, leurs yeux rieurs et leurs dents blanches, ils étaient magnifiques sur les photos en noir et blanc de Paris Match. En ayant réalisé ce qui à l’époque était encore le plus long tunnel routier du monde, ils donnaient l’image d’une Europe conquérante et fraternelle.

Mais bien sûr, la récompense suprême quand on emprunte le tunnel du Mont Blanc… c’est le MontBlanc ! Dès l’arrivée sur le versant français, on peut l’admirer dans son incroyable proximité. Sa forme arrondie m’a rappelé le Mont Mc Kinley, le plus haut sommet d’Amérique du Nord admiré il y a trois ans en Alaska.

Et sous le soleil crépusculaire, on a l’impression que sa blancheur immobile célèbre a la fois sa gloire et sa félicité. Celle qui a fait qu’il mesure 175 mètres de plus que la Pointe Dufour et 200 de plus que le Mont Rose et d’être ainsi le toit de l’Europe.

Publicités

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans voyages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sous le Mont Blanc

  1. Emmanuel dit :

    Ou quand une montagne réunit plutôt qu’elle de sépare !

  2. Pffff il y a une dénommée Gazin qui m’a chauffé sur FB ; en commentaire, je lui ai fait la réponse qu’elle mérite ! « quand on sait pas, on cause pas! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s