Terrorisme islamique

Un prêtre égorgé dans une église et des attentats commis en Allemagne par des réfugiés infiltrés sont des faits qui confirment dramatiquement la guerre lancée à l’Occident par le terrorisme islamique.

Ces derniers temps, il était de bon ton dans certains cénacles de nuancer avec l’air entendu. Tel terroriste était avant tout un homophobe, tel autre était un dépressif, le troisième un déséquilibré… J’ai même lu sur les réseaux sociaux des trissotins qui affirmaient que le tueur de Nice était avant tout un obsédé sexuel qui utilisait Daesh comme prétexte. On renvoyait ces attentats de plus en plus à la nébuleuse d’un terrorisme générique qu’on trouve un peu partout dans le monde au service de causes très différentes. (J’ai même entendu parler de… Carlos !)

Tout cela consiste à noyer le poisson. Ne racontons pas n’importe quoi ! C’est au nom d’une conception intégriste de la religion musulmane que les terroriste frappent. Et cela avec d’autant plus d’intensité qu’ils perdent des batailles importantes sur le terrain face aux armées locales et à la coalition internationale.

Une bonne nouvelle toutefois pour ceux qui me demandent régulièrement des nouvelles du petit Gaston. J’ai passé plus d’une heure à discuter « d’homme à homme » avec lui à l’hôpital Lenval où il est encore en réanimation pour quelques jours. Toujours aussi doux et attachant, il va bien et s’intéresse à nouveau à plein de choses ( même aux paroles de « Le Sud » de Nino Ferrer ). Le petit bonhomme (9 ans), bien suivi par ses grand parents et sa soeur Madeleine, ne dira rien sur ses douleurs. Sa maman Francisca , quant à elle, a été rapatriée de Marseille en hélicoptère et son état se stabilise. Elle est désormais consciente et devait communiquer par téléphone avec son fils dans la soirée. Elle aussi est courageuse.

Mais le grand sourire que nous inspire cette double bonne nouvelle n’altère pas notre compassion pour les autres familles de la Prom’.

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans politique internationale, politique locale, politique nationale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Terrorisme islamique

  1. Sophie Mancel dit :

    J’ai fait un rêve. Je me levais un matin dans un monde sans haine et sans souffrances, chacun vivait son existence en respectant celle d’autrui. Je me sentais tellement heureuse. Et puis j’ai ouvert les yeux et j’ai vu le monde se précipiter vers le néant. Et j’ai pleuré.

  2. Et la réponse de Hollande va être : »on va intensifier les bombardements en Syrie  » ?

    • Laurent Weppe dit :

      Sur le plan militaire Hollande pratique la politique du tampon.

      Késaco la politique du tampon?

      C’est très simple: après les attentats du 13 Novembre, Hollande, et par extension l’ensemble du gouvernement Français a énormément communiqué sur les frappes faites en Syrie:
      La décision de lancer des frappes contre Daesh en Syrie avait été annoncée par Hollande le 14 Septembre 2015, juste avant que le Charles de Gaulle ne reprenne la mer dans l’indifférence quasi-générale, mais après les attentats, cette décision a été frappée du tampon « Représailles contre Daesh ».
      Depuis, toute opération menée par la coalition* est tamponnée « Représailles ». C’est bien entendu de la foutaise: la stratégie est décidée par le commandement militaire de la coalition, longtemps à l’avance, et pour être poli, rassurer les terreurs existentielles de la petite bourgeoisie provinciale française qui se voit déjà terrassée parce que Daesh a fait augmenter le taux de mortalité du pays de 0,035% n’entre évidemment pas en ligne de compte dans l’élaboration de la stratégie (manquerait plus que ça), mais c’est une manière pour le gouvernement de prétendre « tenir compte de la douleur et du traumatisme des victimes toussa dormez-tranquilles-l’état-bienveillant-veille-et-pourhasse-les-méchants« .
      Ça n’est pas très honnête, mais ça reste préférable aux pasquinades sur la déchéance de la nationalité, ou aux déclaration d’un ex-président en délicatesse avec la justice qui réduit l’État de Droit est une argutie juridique (c’était tellement mieux au temps du caprice du prince).

      * Sauf celles qui foirent et font des victimes civiles: on a pas trop entendu parlé en France des morts de Tokhar (74 cadavres identifiés avec certitude, pus de 100 disparus sous les décombres, dont au moins huit familles qui essayaient de fuir les territoires contrôlés par Daesh) causés par un bombardement français: la République n’est pas toujours très glorieuse.

  3. Hamza Cao dit :

    Sur les hopitaux d’enfants et les maisons de retraite plus precisement, c la ou les terroristes sont plus susceptibles de se cacher 😄

    • bernard gaignier dit :

      Bien sur Daech n’est qu’une colonie de vacances inoffensive. Pourquoi ne pas les laisser prospérer…..

  4. Le Mouton Enragé dit :

    Bravo. On ne saurait mieux dire.
    Puissent tous les élus s’inspirer de cette sagesse et en tirer des conclusions concrètes en ces temps troublés.
    Non que la tâche soit facile. Mais une ou deux mesures basiques, propres à faire entendre que tout individu dangereux n’est pas immanquablement en liberté totale de nuire, c’est l’urgence.
    Oui, puissent nos dirigeants et tous les élus républicains s’inspirer de vous deux, Patrick et Dominique, et abandonner leur langue de bois stérile voire criminelle. Plus personne ne comprend quand on voit les profils des tueurs. Plus personne. Déjà des groupes parlent de se former et de s’armer. Demain ils le feront. Et après? Le chaos?

    Alors de grâce, que nos élus atterrissent enfin! Qu’ils fassent quelque chose! Pas grand-chose en somme: on n’attend pas d’eux ce risque 0 qui n’existe pas.
    Mais le message d’aujourd’hui, il ne passera pas: « Même au fin fond de l’église d’un village si perdu qu’on peine à en retenir le nom, plus rien ne vous protège. Il n’y a plus aucune barrière entre vous et ces monstres, puisque nous laissons entière latitude aux individus étiquetés par nous-mêmes dangereux, de s’adonner à leurs penchants criminels CONNUS. »
    Non, ce message ne passera pas et bien sûr qu’il mènera au pire. Au retour des milices, des bruits de bottes, de la haine, de tout ce contre quoi nos ancêtres se sont battus jusqu’à y laisser leur vie.

    Je croyais que le 14 juillet serait la goutte d’eau. Mais non. Rien, hors les querelles irresponsables et déplacées qui sont du reste encore en cours.
    La goutte d’eau, c’est aujourd’hui, avec 6 malheureux priant dans une église et attaqués pour ça. Rien de spectaculaire. Mais le sommet de la banalisation de l’horreur et de l’injustice. Et là, faute de se sentir soutenu, le peuple est en train de dépasser les larmes et de réagir… Avec les excès les plus prévisibles.
    Alors, que nos élus bougent! Qu’ils cessent de ressasser des formules vidées de leur sens et agissent enfin. Droite, Gauche, Parti de défense du pan bagnat… Qu’ils agissent et au plus proche. Ensemble, en élus républicains décidés à sauver leur pays.
    S’ils ne le font pas, d’autres s’en chargeront. Et pour ceux-là, les valeurs républicaines seront de vains mots.

  5. Emmanuel dit :

    Cela fait un bout de temps que l’on nous dit que c’est la guerre ! Comment se fait-il que les ennemis soient en liberté ?

    • Laurent Weppe dit :

      Cela se fait parce que la lettre de cachet a été abolie, son dernier détenteur décapité avec sa femme.

  6. Laurent Weppe dit :

    Tel terroriste était avant tout un homophobe, tel autre était un dépressif, le troisième un déséquilibré…

    Tel terroriste était un sympathisant d’extrême-droite, fier d’être né le même jour qu’Hitler, qui se disait « Doublement Aryen », utilisait une photo d’Anders Breivik comme avatar sur les réseaux sociaux, déclencha une tuerie le jour du cinquième anniversaire de la tuerie d’Utoya, et choisi comme victime des personnes d’origine Kosovare (Armela Segashi, Dijamant Zabergja et Sabina Sulaj), Turque (Can Leyla, Sevda Dağ et Selcuk Kilic), Grecque (Hussein Daitzik), Roumaine (Guilliano Kollman) et Hongroise (Roberto Rafael).
    Mais comme il était fils de demandeurs d’asiles Iraniens, sa tuerie a été associée à l’islamisme et à l’immigration, politiciens et médiocres éditorialistes s’en sont allés étriller la politique d’accueil des réfugiés de Merkel au nom des « victimes de Munich« .

  7. Je suis toujours fasciné par les gens qui théorisent (et donnent l’absolution) à partir des exceptions : oui,  » il a des poissons-volants, mais ils ne constituent pas la majorité du genre »(. Lisez « Le silence de la mer » de Vercors) ou qui mettent les atrocités commises hier en regard de celles d’aujourd’hui, à des siècles de distances, dans des circonstances, des mœurs totalement différents, comme si un crime passé en excusait un autre commis aujourd’hui ou demain et que Godefroy de Bouillon contrebalançait Ben Laden.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s