Les revenants de Port Gregory ne sont pas revenus

tombes

Les deux vans Toyota que l’agence de location nous a fourgué à Perth ne sont pas des perdreaux de l’année. Mais après un temps d’adaptation le long de la côte bordant l’océan Indien, il s’avère que nos nouveaux «old fellow» feront l’affaire.

De toute façon, ce type de véhicule, même dans une version rudimentaire, a de nombreux avantages en terme d’autonomie et de liberté. Ainsi vous pouvez passer la nuit où bon vous semble.

Ainsi, dès le deuxième soir, nous avons trouvé, quelques kilomètres avant le village côtier de Port Gregory (célèbre pour son lac rose), un endroit idyllique sous un bouquet d’eucalyptus géants au pied d’une colline bienveillante enveloppée par toutes les nuances de vert qui font que cette région d’Australie rappelle l’Irlande.

Mais au-delà de cet environnement géographique évoquant la petite maison dans la prairie, le lieu avait une histoire beaucoup moins paisible. À cent mètres de notre bivouac, se trouvaient les ruines et un bâtiment désaffecté de la dernière colonie pénitencière du pays. À vingt mètres de nos vans, ce sont les tombes d’une maman et de trois enfants morts dans un incendie en 1850.

C’est dire si nous nous apprêtions à passer une nuit agitée. Nous pouvions imaginer aisément des fantômes de petites filles lacérant la carrosserie de nos frêles véhicules avec leurs ongles démesurés ou un groupe de bagnards dansant la gigue autour de notre campement, exhibant leurs langues pendantes et violacées pour nous prouver l’horreur de leur propre pendaison.

En fait rien de cela ne se passa et la nuit fut paisible : les revenants ne sont pas revenus.

Et nous eûmes tout loisir de scruter l’incroyable ciel d’hiver de l’hémisphère sud avec ses milliers d’étoiles. Même que trois d’entre elles eurent l’élégance de filer sous mon regard de nordiste ébloui.

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les revenants de Port Gregory ne sont pas revenus

  1. Emmanuel dit :

    Donc les revenants sont partis !

  2. bernard gaignier dit :

    Manus les revenants sont partis (radical de gauche)

  3. Ping : Premiers jours en Western Australia | Le blog de Dominique Boy Mottard

  4. Delphine dit :

    Au secours ! Ne les laissez pas tout seuls ! Et je dirai même plus, ne laissez pas ceux qui ressemblent de plus en plus à Dupont et Dupond monopoliser la parole !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s