Perth-Darwin : very good trip !

Frontière

Malgré une tenue de route aléatoire, une consommation susceptible de refaire partir les cours du pétrole à la hausse et un pare-brise étoilé (« cadeau» d’un road-train, ces interminables poids lourds qui sillonnent l’outback avec… quatre remorques !), nos deux vieux Toyota ont rempli leur mission. Nous sommes arrivés à bon port, celui de Darwin, la ville martyre du nord (bombardée par les Japonais en 1942, détruite par un cyclone le jour de Noël en 1974).

Résultat d’autant plus remarquable que les 4014 kilomètres de la Great Northern Hwy se sont transformés, au grè de nos fantaisies itinéresques et de notre curiosité, en un périple de plus de 5000 kilomètres.

Ce fut en tout point un very good trip à travers l’Australie de l‘Ouest et le Territoire du Nord (qui est administrativement rattaché au gouvernement fédéral). Un voyage plein de couleurs, d’images et de sensations propres à fabriquer de beaux souvenirs. Ainsi à chaud et sans aucune hiérarchie, j’ai aimé :

– les nuits passées dans le bush à collectionner les étoiles filantes,
– la course folle des kangourous en fin de journée sur la route juste devant nos voitures,
– les fleurs qui tapissent le désert en changeant de couleurs dans chaque micro-région,
– l’immobilité figée des quelques communautés aborigènes traversées,
– les lagons bleus de la Shark bay et les mangroves mystérieuses de Broome,
– la rusticité des road-houses qui, tous les deux cents kilomètres d’une route déserte, offrent carburant et ravitaillement sommaire,
– les jeunes Français rencontrés ici où là et qui travaillent pour financer leur rêve d’Australie dans les coins les plus perdus du pays,
– l’atmosphère gentiment tropicale d’une soirée à Darwin,
– les larges fleuves asséchés au lit rouge parsemé d’eucalyptus morts d’une blancheur éclatante,
– les falaises de Kalbarri et leur Etretat austral qui résistent aux assauts furieux de l’Océan Indien,
– l’élégance de la Murchison river aux milieux de ses gorges douces, la Fitzroy et ses petits crocodiles d’eau douce,
– l’éveil matinal simultané de milliers d’oiseaux de toutes couleurs et de toutes tailles dans l’aube du désert,
– Abba malgré les caprices de notre autoradio (hommage incontournable à Priscilla, folle du désert),
– les petits plats mitonnés par mon ami Luc avec les moyens du bord et l’enthousiasme jamais pris en défaut d’Isabelle.

J’ai également adoré achever ce road trip par le Territoire du Nord qui représente si bien la démesure géographique de l’Australie (le TN a une superficie correspondant à deux fois et demi celle de la France pour une population égale à la moitié de celle de Nice) tout en étant le détenteur de ses secrets les plus intimes, d’Uluru à Kakadu.

Aujourd’hui, cap sur Sydney… mais en avion.

coucher soleil bushKabarrikangourouShark bay

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Perth-Darwin : very good trip !

  1. Emmanuel dit :

    Cela donne envie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s