Non au « burkini »

Le « burkini » n’est pas une pratique marginale voire folklorisante, c’est un des nombreux ballons d’essai que les intégristes islamistes lancent pour tester la résistance de notre société.

La polémique qu’il a suscitée est donc tout sauf futile. Dans l’absolu peu m’importe que les gens se baignent en « burkini », avec une doudoune ou tout nu. Cela ne me fait – c’est le cas de le dire – ni chaud, ni froid.

Mais chacun a compris que l’enjeu est ailleurs. Dans le contexte sociétal actuel marqué par une offensive sans précédent des intégristes pour communautariser notre République, l’affaire révèle une volonté farouche doublée d’une certaine habileté tactique. En initiant un débat sur ce qui n’a pas lieu d’être  (la neutralité de l’espace public), on suggère que les initiatives les plus marginales des intégristes sont la normalité de la religion musulmane. S’y opposer serait donc faire preuve d’ « islamophobie » .

Si, intimidée, la République cède, cette pratique marginale deviendra, sous la pression des radicaux religieux, la règle et, par exemple, de nombreuses femmes musulmanes n’oseront plus aller à la plage sans cet accoutrement. Et nous aurons fait un pas de plus vers la communautarisation de notre société.

Il est donc indispensable que les tribunaux saisis restent sur la ligne de fermeté qui a été celle de la première décision. Dans le cas contraire, il ne faudra pas hésiter à légiférer comme pour le voile à l’école. La loi en effet avait réglé une question qui avait été artificiellement montée en épingle par les extrémistes. Et aujourd’hui plus personne ne se souvient de ce débat qui avait enflammé l’opinion publique pendant des mois. À une démarche idéologique, la République est légitime à répondre sur le même terrain.

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans Société, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

76 commentaires pour Non au « burkini »

  1. cyriaBNess dit :

    Le problème c’est qu’il y a une idéologie derrière : cacher le corps de la femme.
    On parle de pudeur et donc celles qui ne portent pas cette tenue seraient impudiques, il n’y aura qu’un pas pour aller sur l’impureté  
    Vu sur une page Facebook communautariste les « conseils méthodologiques » pour imposer en douceur le voile à son épouse…
    Un vrai délire!!

    L’idéologie dogmatique est symbolisé dans des vêtements ostentatoires… 
    Les femmes Syriennes après la libération d’Alep ont brûlé leurs burqas et niqabs ce symbole montre qu’elles se liberent du carcan de la Sharia Wahhabite…
    Tous les vêtements qui symbolisent le dogme de la Sharia de Daesh sont un affront à la liberté des femmes Syriennes ou dans d’autres pays Arabes et persiques…
    Après la 2ème guerre mondiale, nos aïeux ont brûlé tous les vêtements ostentatoires du Nazisme… 
    Cher amis, iriez vous vous promener en vêtements Nazi sur les plages???? 
    Le dogme Islamiste de Daesh est comparable au dogme du Nazisme, alors tous les vêtements ostentatoires Wahhabite comme le Burkini est un affront et un irrespect aux nombreuses victimes des bourreaux de Daesh et de la Sharia Wahhabite…
    Et cela n’a rien à voir avec le bon coran islamique…
    Alors, certains politiques arrêtez de vouloir jouer les zorros de la liberté anarchiste… En vous faisant passer hypocritement pour quelqu’un de bien croyant défendre la veuve et l’orphelin… mais bien au contraire vous défendez un symbole de soumission dictatorial… Vous vous trompez complément de combat…
    Une Femme de la 4ème génération de la diversité née Musulmane en France.
    Ma Religion HUMANITAIRE💙❤❤❤❤💙🌼🌸🌼🌸❤

  2. Duchemin dit :

    Pas bien sûr d’être d’accord…
    Mais le sujet n’est pas simple
    J’avais bien aimé cette lecture:
    http://lmsi.net/Antisexisme-ou-antiracisme-Un-faux

  3. Xavier Garcia dit :

    Même si les tribunaux valident les arrêtés ce sera pour des raisons d’ordre public liées au contexte pas pour des raisons de droit. Il faudra donc en passer par la loi et sur le fond, je suis d’accord avec toi Patrick. Sur les arrêtés eux-mêmes je suis plus réservé car ils sont très fragiles juridiquement et donc susceptibles de donner une victoire symbolique à l’intégrisme, et d’autre part ils donnent à l’étranger l’image d’une région à feu et à sang sur ces questions à un moment où la destination est déjà boudée suite à l’attentat. Enfin, il y a d’autres questions qui me semblent plus urgentes et dont le législateur doit se saisir : le voile et l’accompagnement des sorties scolaires qui créée beaucoup de tensions dans les écoles et l’imposition du voile à des jeunes filles par l’entourage familial qui doit donner lieu à des sanctions pénales.

  4. Manel El Kachai dit :

    Non le burkini n’est pas un essai des intégriste islamique. Le burkini est une manière toute simple des femmes musulmanes de profiter des plages comme tout les autres vacanciers sans avoir à laisser sa religion de côté. Les islamistes sont les premiers à refusé ce port du burkini le trouvant trop moulant et en désaccord avec les lois musulmanes. Étant dans un lieu publique nous avons le droit de nous baigner comme nous le souhaitons et profiter du beau temps pour aller se baigner est un droit que personne ne doit nous retirer sous prétexte que notre accoutrement est différent.

    • Millo dit :

      Moi je suis nudiste !!!!! Je ne te montre pas ma bite, je m’adapte à la CULTURE de ce pays, si t’es pas contente, tu sais quoi faire : retourne chez tes ancêtres !!!

  5. Julien Sardu dit :

    Madame, je me permets d’émettre cet avis pour vous signaler que dans
    les années 60, 70 et 80 les femmes maghrébines se baignaient en maillot de bain sans que cela ne gène personne! Pourquoi aujourd’hui ce retour en arrière sous prétexte que la femme doit être  »pudique »?
    En effet, comme dit l’auteur de cet article, que je salue d’ailleurs, cet accroutement est une pure provocation et un refus flagrant de vivre dans une société égalitaire.
    L’intégrisme commence par là, on sépare les deux sexes dans l’espace public et ensuite on interdit aux femmes de sortir, de travailler ou tout simplement de penser.
    Et dire que de l’autre côté de la Méditerranée, elles se battent pour obtenir une place dans l’espace publique et ici..elles veulent s’en défaire.
    Cette polémique n’aurait jamais eu lieu si les us et coûtumes du pays étaient respectés.

  6. Marie Breteau dit :

    C’est un marqueur de la soumission de notre société civile, le futur de nos valeurs dépendra de notre capacité à résister à cette soumission. Je suis inquiète pour cette société à qui l’on tente de faire croire que de se baigner dénudé est impudique

  7. Gérard Chiurchi dit :

    Justement, la plage étant un lieu public, et de surcroit la France a séparé l’Etat de la religion en 1905. Donc, tout rappel de signe religieux ne sont pas acceptables sur un lieu public, la religion selon les concepts de notre laïcité doit rester uniquement de l’ordre privé.

  8. René Poesy dit :

    tout à fait d’accord!

  9. Manel El Kachai dit :

    Ce qui reviendrait à dire que les femmes voilés n’auront plus le droit de sortir ainsi que les hommes en kippa les sœurs en robe ? Nous aurions plus le droit d’aller en cours d’aller faire les courses de sortir se promener sous prétexte que nous avons une religion ? Pourquoi ces problèmes de laïcité n’interviennent que en France ? Pourquoi dans les autres pays laïques que ce soit en Europe ou dans le reste du monde chacun est libre de pratiquer sa religion tout en respectant celle des autres ? Nous sommes devenues la risée du monde entier du à ces débats qui n’ont pas lieu d’être.

    • Laurent Weppe dit :

      Ce qui reviendrait à dire que les femmes voilés n’auront plus le droit de sortir ainsi que les hommes en kippa les sœurs en robe ?

      Le Judaïsme et le Catholicisme sont perçus par la Bourgeoisie Blanche française comme Leurs marqueurs d’ethnie et de classe, et ne seront donc pas pris pour cible (en tout cas pas dans les communes dominées par les gosses de riches).

  10. Domi Sourzac dit :

    Manel, demandez plutôt aux femmes saoudiennes ce qu’elles pensent de votre attitude. Vous allez à l’encontre de leurs valeurs, vous les révoltez, elles qui se battent pour leur liberté, elles ne comprennent en aucun cas votre volonté à provoquer le pays accueillant. D’autant que cette « mode » est récente. Je n’ai pas souvenir que les mères de mes amies portaient le voile et encore moins le burkini. Du temps du Shah, les femmes iraniennes étaient en biniki sur les plages. Ce que vous prônez est une régression pour les femmes musulmanes et une attitude irresponsable qui attisent les provocations.

  11. Jean Pellegrino dit :

    Vous avez raison Manel. À ce sujet je crois que Patrick se trompe : le voile est interdit sur tout l’espace public, et non pour des raisons religieuses mais pour demeurer identifiable. Les signes ostentatoires d’appartenance religieuse ne sont interdits qu’à l’école. Ces deux interdictions sont justifiées car le voile s’oppose à un principe de simple police et les signes religieux s’opposent à la laïcité. En revanche le burkini ne peux être interdit ni à un titre ni à l’autre : il permet d’être identifiable sur l’espace public et celui-ci n’est pas une école. Je crois que la meilleure façon d’éviter le communautarisme c’est de foutre la paix aux gens du moment qu’ils respectent la loi. Quant à changer la loi pour pouvoir interdire vraiment (et non par un simple arrêté municipal) le burkini… je vous souhaite bien du courage, car, ne pouvant porter uniquement sur le burkini, il faudrait l’élargir à tant de tenues que la loi serait (heureusement) inapplicable (et d’ailleurs, sans doute, anticonstitutionnelle).

    • Jean Klein dit :

      Mais il n’est pas question de cacher le visage ou pas ici ! Le « burkini » couvrant le corps et la tête porte atteinte aux convictions ou à l’absence de convictions religieuses des autres usagers de la plage » et est ressenti comme une défiance ou une provocation exacerbant les tensions ressenties par la population.
      « Quelle que soit la religion ou la croyance concernée, les plages ne constituent pas un lieu adéquat pour exprimer de façon ostentatoire ses convictions religieuses », dit le T.A. de Nice. Ne tombons pas dans le piège du communautarisme en nous trompons comme le fait M. Pellegrino

  12. Sylvie Parodi dit :

    Manel El Kachai Ces débats ont lieu d’être. Vous dites que ces problèmes n’interviennent qu’en France, je ne crois pas. Mais notre pays est peut-être plus sensible à tout cela parce qu’il est le pays des Droits de l’Homme et à ce titre il est plus particulièrement ciblé par les islamistes qui méprisent notre culture et nos mœurs et cherchent à nous provoquer.

  13. Walid Onizuka dit :

    Si on pouvait un peu nous lâcher la grappe sérieux

  14. Claude Grange dit :

    Oui, notre culture est faite de mythes et de symboles. Il me semble que Claude Levi-Stauss aurait apprécié ce propos… et bien au-delà des positions partisanes ou politiques. Un jugement réfléchi et non indexé sur la haine ou la colère est possible. C’est notre salut.

  15. Marie Breteau dit :

    Bien sûr qu’il y a urgence mais plus qu’une loi, il faudra une volonté sans faille, sans faux semblant car légiférer comme cela l’a été s’agissant de la burka et voir des femmes en burka déambuler jusque dans nos palais de justice sans être verbalisé parce qu’ordre a été donné de ne jamais verbaliser ne sert à rien si ce n’est qu’à fragiliser d’avantage nos institutions. Légiférer pour jeter un os au bon peuple et ne pas faire appliquer la loi est un signal de notre actuel délitement. Je suis née et est été élevée en femme libre, je ne sais pas si ça sera toujours le cas pour les générations à venir

  16. Marie Breteau dit :

    Merci pour ce magnifique billet

  17. Dominique Dufour dit :

    Article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme: Article 18i

    Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.

    • Alunno Jean Louis dit :

      Oui mais ceci suppose dans ce cas de respecter tous les préceptes, entre autre puisqu’il est question du voile de suivre aussi le reste du verset qui en parle et donc de ne sortir qu’accompagnée d’un homme de sa famille, de ne pas adresser la parole à un homme inconnu…

  18. Marc Nimeskern dit :

    Clair, net et sans appel! Je partage…

  19. Rémy Rouah dit :

    comme d’habitude le réveil tardif nous sera fatal
    Ces fanatiques ont été plus malins que nous ils nous battent avec nos armes : la liberté et la démocratie car nous n’avons pas su les défendre
    Comme ils ont attaqué charlie hebdo pour les caricatures ils attaquent tous les arrêtés municipaux par le biais d associations comme le CCIF
    Qui plus est nous n’avons même pas su mettre les musulmans laïcs de notre côté
    Je suis dégouté … On a vécu avec la belle France celle de la tolérance du partage de la mixité certes avec des imperfections , je suis triste de ne pas donner cette opportunité à nos enfants

  20. Valerie Mialy dit :

    Merci pour cette prise de position, juste et courageuse. Je crois bien qu’il faudra légiférer. En France, les uniformes ou insignes nazis sont interdits par l’article R645-1 du Code pénal. Tout ce qui relève de l’intégrisme salafiste et/ou wahhabite, totalitarismes rampants, dans leurs signes extérieurs (mais aussi les propos et les attitudes comme refuser de serrer la main d’une femme) devrait l’être tout autant.

  21. Jean-Marc Vesperini dit :

    On en est encore à parler de ça alors que des enfants meurrent chaque jour!!. Rien à foutre du burki je ne sais quoi .il y a d autres endroits pour le porter.si elles veulent.qu elle perte de temps inutile qui arrange bien les socialos bobos !!!!!!!!

  22. C’est sûr que ceux qui se foutent de ce sujet (parce qu’ils n’en voient pas la symbolique) s’activent beaucoup pour éviter que les enfants ne meurent en Syrie…

  23. Valerie Mialy dit :

    En parlant de cela, on parle du problème posé par les islamistes en France. Dans les écoles, les hôpitaux, contre les femmes, contre les enfants qu’ils veulent enrôler pour partir au casse-pipe, contre nos lois, contre la démocratie. Je ne sais pas qui est socialo ou bobo, mais on voit tout de suite qui n’est pas inspiré par l’humanisme le plus basique…Jean Marc Vesperini

  24. Chris Dessay dit :

    Entièrement d’accord avec toi Patrick …

  25. Iwona Pieczyrak dit :

    Je me demande pourquoi de la fenêtre de mon bureau je vois que des musulmans et les « laïcs »? Je dit « laïcs » car les autres ne sont pas identifiables de 4 mètres…

  26. Gérard Vignaux dit :

    Patrick, de retour de voyage, tu trouves le positionnement juste et parfait, bravo😉

  27. Rita Gosti dit :

    Un Bon positionnement Patrick, contente de votre retour!

  28. Katy Strazzeri dit :

    Ce qui m’attriste le plus dans ces débats est de voir la montée en puissance de l’anti  » islamique » voir plus de l’anti arabe…. malheureusement beaucoup trop de gens font beaucoup d’amalgames….par ignorance. La paix ne passera que par la prévention. L’éducation, dans les écoles et des la maternelle, expliquer à nos enfants les religions, leurs bases. Les terroristes et nous le savons ne sont pas des religieux….

  29. Marie Breteau dit :

    Je comprends bien mais il n’est pas possible de laisser l’intégrisme s’installer pour ne pas prendre le risque de donner la main à une islamophobie qui par ailleurs j’en suis convaincue sera bien plus favorisé par l’immobilisme

  30. Lisa de Nice dit :

    Comment se fait-il que cette histoire de burkini apparaisse juste après l’attentat à Nice?

  31. Delphine dit :

    Au départ, je pensais aussi qu’on en faisait beaucoup autour de ce burkini, qui m’apparaît comme un phénomène minoritaire. Mais, l’ouverture récente (à vérifier) d’une auto-école à Villefranche-sur-Saône qui proposerait une salle réservée aux femmes pour y prendre des leçons de code nourrit cette impression d’un communautarisme qui s’étend, qui s’intensifie, polymorphe et me fait réfléchir.

  32. Emmanuel dit :

    En effet tout cela n’est pas anodin et révèle une tentative de la part de certains de tester la solidité de notre laïcité. Si on a réglé le débat à l’Ecole je ne vois pas pourquoi on arriverait pas à le faire à la plage !
    En tout cas moi même si je ne me baigne pas, je ne m’en fiche pas et il y a des attaques tous azimut en ce moment. A nous de ne pas faillir et les tribunaux semblent aller dans ce sens en validant les arrêtés municipaux.

  33. Moatti Daniel dit :

    Je viens de lire le texte de Patrick à propos du burkini et la réponse de Dominique Dufour qui cite l’article 18 de la déclaration universelle des droits de l’homme rédigée en grande partie par René Cassin, Niçois, juriste ayant rejoint De Gaulle, à Londres, en 1940.
    La citation de l’article 18 est juste. La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme a été adoptée en décembre 1948. Mais il faut se poser la question de la suite pour mieux comprendre la complexité du problème et ses répercussions en France.
    L’article 18 est remis en cause par les pays musulmans eux-mêmes car dans la Charia, il ne peut être question pour un musulman de changer de religion, ni d’accepter l’égalité homme/femme. C’est pourquoi, le 15 août 1990 l’Organisation de la conférence islamique a adopté la Déclaration islamique des Droits de l’Homme. Cette organisation regroupe 57 pays dont l’Algérie, le Maroc, la Tunisie sans compter l’Arabie Saoudite, le Qatar etc.
    La Charia s’appuie directement sur le Coran, qui contredit parfois la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme
    1er exemple à propos de l’égalité homme/femme :
    * Sourate 4 – Les Femmes (extrait du Coran, traduction intégrale et notes de Muhammad Hamidullah, Professeur à l’Université d’Istanbul et préfacé par Louis Massignon, Professeur au Collège de France, édition de 1959) :
    « Voici ce que Dieu vous enjoint au sujet de vos enfants : au garçon, une part comme celle de deux filles »
    Second exemple : l’apostasie ou conversion à une autre religion d’un musulman ou la mécréance et l’athéisme.
    * Sourate 2 – 217 : « Et quiconque d’entre vous apostasie, puis meurt tandis qu’il est mécréant… Les voilà ceux dont les oeuvres ont fait faillite dans l’ici-bas comme dans l’au-delà. Ce sont les compagnons du Feu : Ils y demeureront éternellement ».
    * Sourate 3 – 91 : « Oui, ceux qui mécroient et qui meurent mécréants, on ne recevrait d’aucun d’eux la terre même remplie d’or, s’ils voulaient s’en racheter. A ceux-là le châtiment douloureux ! Et pour eux par de secoureurs ».
    * Sourate 16 – 106 : « Quiconque mécroit Dieu après avoir cru !… – à part celui qui est contraint tandis que son coeur demeure tranquille en la foi ; – mais ceux qui se font ouvrir la poitrine par la mécréance, sur eux alors colère de Dieu, et pour eux, énorme châtiment ».
    L’Islam en terre catholique et laïque pose le problème des rapports entre le monde de la foi et celui de la politique. Deux cultures, deux visions du monde divergent. Comment pouvons-nous les concilier sans perdre notre « âme » ou notre « culture » ?
    Je propose quelques pistes de réflexions par la lecture.
    Le site et les ouvrages de Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh du Centre de droit arabe et musulman (en Suisse) est intéressant, un de ses ouvrages est accessible : « Les sanctions dans l’islam avec le texte et la traduction du code pénal arabe unifié de la Ligue arabe ».
    Les deux ouvrages d’Henri Mottez, dont un posthume, éclaire une démarche intéressante, ouverte mais ferme d’un chrétien essayant de comprendre l’islam, les ressemblances et les divergences entre les deux religions : « Un Coran, deux Islams » et « L’Evangile et le Coran, les versets qui séparent ».
    Le livre de Maxime Rodinson, « Mahomet » est passionnant et éclaire la naissance d’un homme « providentiel » et le destin d’une religion..
    Celui de Khalida Messaoudi « Une Algérienne debout » mérite aussi d’être lu.

  34. Océ Bdc dit :

    En tant que féministe passionnée je me vois dans l’obligation de dire non.. Bien évidemment je suis défavorable à toute forme d’asservissement de la femme quelle qu’il soit mais également contre toute forme de société patriarcale où ces messieurs se permettent de dire quel vêtement est acceptable ou non ! Une femme est LIBRE de choisir son habit et ce quel qu’il soit et quelque soit l’endroit et peut importe la raison, dès lors que la loi qui veut que le visage soit identifiable est respectée !

  35. Luc Terramorsi dit :

    Patrick MOTTARD , chassé du PS par Patrick ALLEMAND , se démarque du vrai faux chef du PS06 sur la question de l’islamisme.
    Il reste donc une conscience dans la gauche dévastée du pays Niçois.

  36. Joëlle Péglion dit :

    Tout à fait d’accord !

  37. Nyce dit :

    Super billet ! La première fois que j’ai entendu ce mot Burkini j’ai pensé un truc en lien avec le Burkina-Faso … Déçue je découvre une tenue plutôt « beurk » que  » burk  » qui n’a rien de bikini …
    Je dois dire que si le terrorisme n’était pas lié au fanatisme musulman nous en aurions sûrement bien rigolé de cette tenue certainement très inconfortable pour se baigner sur une plage où le thermomètre affiche 30 degrés ! Il en faut de la FOI pour porter ce truc !!! En tous cas ces fervents musulmans ne veulent se priver de rien ! Hamburger hallal ! saucisson hallal ! Bikini hallal ! Je n’ose pas imagine la suite…
    Ha la lal !!!!
    Imaginez si demain une occidentale se mettait en petit bikini sur une plage musulmane !!! ????? Elle irait en prison !
    Cette soit disant pudeur qui me fait doucement sourire… là c’est vraiment loupé ! Tout le monde a vu !!! C’est tellement ridicule… C’est le monde ! C’est l’évolution humaine ! Enfin !!! plaire à Dieu en faisant de la provoc’ dans cette tenue ? et avec des tissus plein la tête dans le bus à la fac au supermarché dans le métro !!!!???!!? Lui aussi doit bien rigoler de tout ça… Ou pleurer je dirai plutôt, car c’est triste et abjecte d’en faire autant.
    Comme 98% de la population tout ça me fatigue à un point que je ne rêve que d’une chose : qu’on arrête de négocier ! On interdit tout ce qui est de près ou de loin lié à l’intégrisme musulman CE N’EST PAS NÉGOCIABLE ! Ras le bol ! STOP

  38. Nyce dit :

    Et tant pis si quelques vierges effarouchées en tuniques caoutchoutées ne pourront plus aller à la plage ! Sacrifiez vous mesdames…. pour la PAIX !

  39. Jacques -Noel Leclercq dit :

    Analyse tout à fait pertinente, l’islamisme avance masqué avec des tentatives pour tester la résilience de notre communauté citoyenne!

  40. Nadine Scalzo dit :

    Exactement.. A moment donné ne pas être au centre de manipulations extrémistes et rester sur des principes societaux auxquels nous adhérons et que nous avons conquis…

  41. ricciarelli dit :

    La longueur des commentaires précédents m’interpelle, me désole et me conforte malheureusement.
    Le BURKINI c’est non.

  42. Gérard Bony dit :

    Aller se baigner habillé de pied en cape me semble relever d’un certain désordre mental ou d’une autre époque mais sur les quais de gare ! Reste qu’il est fort regrettable que la tempête médiatique ne fusse pas aussi virulente pour ne dire servile pour dénoncer le barbare assassin . Cet escrément humain intégriste meurtrier sans foi ni loi vrai saloperie comme sa confrérie co-autrice et coordonnatrice du carnage sur la baie des anges tout un symbole pourtant très clair un 14 Juillet de surcroît . Notre république doit rester laïque , aucune religion n’a droit à imposer sa loi , pour que le la libre pensée demeure , aux armes ( pas nécessairement létales ! ) citoyennes et citoyens … au combat .

  43. Marcel Vallée dit :

    Bien sûr Patrick ce que tu as -très bien- écrit est l’exact sentiment du plus grand nombre. Les gens peuvent avoir la religion qu’ils veulent, se baigner habillés,tout nu, tout le monde s’en fout mais dès lors qu’il y a de manière non discutable une manœuvre sous jacente de tentative d’imposer de nouvelles règles c’est déjà du terrorisme.

  44. Nathalie Audin dit :

    Il suffit de connaître l’étymologie du mot (qui ne manquera pas de faire son entrée dans le dico) pour mesurer toute la provocation.

  45. Nivek Rio dit :

    Il faut donc remplacer un asservissement du corps des femmes contre un autre ? Ce qu’il faut éliminer une fois pour toutes c’est l’injonction (principalement par des hommes) de ce que les femmes doivent ou non faire de leur corps😉

  46. Benjamin Duconge dit :

    C’est vrai, l’éducation est la solution… Mais comme le job n’a pas été fait pour 2 ou 3 générations, la seule solution qu’il nous reste est la fermeté pour ceux qui n’ont pas bénéficié de l’éducation

  47. Gérard Bony dit :

    Aucun amalgame religions , rites et signes ostentatoires c’est dans les lieux de culte ou l’intimité . La République française est laïque elle entend le rester et nulle religion n’a droit d’imposer sa loi , quoique l’on pense même en s’exprimant librement . Si ça ne convient pas on reste libre de partir vivre sa conception religieuse ailleurs .

  48. Marie-Jo Picchi dit :

    Voilà qui est bien dit

  49. Marie-Joelle Gleizes dit :

    idem !!!!

  50. Daniel Moatti dit :

    Je n’ai malheureusement pas ton optimisme. Comme Boualem Sensal, Kamel Daoud ou Michel Houellebecq, je pense que notre génération a perdu la partie et sa raison de vivre. Quand je parle de génération, je pense à la mienne qui a eu 20 ans en 1968 et qui croyait « changer la vie »

    L’avenir semblait riant, ouvert et le capitalisme bien malade. Pour des raisons purement économiques nos dirigeants de droite et de gauche ont ouvert toutes grandes nos frontières à l’immigration maghrébine et subsaharienne sans vouloir se donner les moyens idéologiques, éducatifs et sociétaux nécessaires à l’intégration/assimilation. Au contraire, dans les banlieues sensibles, le pouvoir a été offert aux dealers et à l’économie de la drogue ainsi qu’aux imams salafistes rémunérés par l’Arabie Saoudite et le Qatar.

    Aujourd’hui nous en payons le prix du sang et demain ce sera la soumission en dépit des rodomontades, des velléités affichés de nos élus. En fait, nous recevons sans vraiment accueillir, sans véritable politique d’intégration, sans une idéologie forte à opposer à l’islam radical qui se renforce chez nous de jour en jour. Il suffit de regarder dans la rue la multiplication des femmes voilées. Ionesco avait bien raison avec « Les Rhinocéros ».

    Quelle réponse apportons-nous à la violence islamique qui s’attaque aux fondements de notre société ? Des bougies, des larmes, des fleurs et des nounours ou des scènes de panique comme à New-York et à Juan-les-Pins !!! De surcroît, la division perdure avec les idiots utiles comme François Dupaire, Pascal Blanchard ou/et Claude Askolovitch et tant d’autres !!!

    Et puis la constante justification économique qui impose le silence médiatique :

    – Le Qatar et l’Arabie achètent nos armes ;

    – Les mêmes investissent dans nos banlieues ;

    – L’immigration est nécessaire à la survie de notre économie.

    Mais le coût social, sociétal, éducatif n’est jamais pris en compte et il est terrible. Que se passe-t-il dans les banlieues ? Pauvres asiatiques (Chinois, Vietnamiens, Laotiens et leurs enfants). Ils sont victimes du racisme comme d’ailleurs les blancs devenus les « Gaulois » dans le langage du 9-3… Il suffit de voir la récente manifestation des asiatiques d’Aubervilliers. Ils y a deux ou trois ans, ils manifestaient dans le XIIIe arrondissement de Paris… Les vols, les agressions, les assassinats dont ils sont les victimes sont passées sous silence parce que les agresseurs sont des beurs ou des blacks. Ces derniers ne peuvent être que les seules victimes du racisme pour les journalistes et intellectuels idiots utiles.

    Je mène le même combat que toi, mais la lâcheté ambiante me pèse de plus en plus et les intellectuels idiots/utiles m’exaspèrent autant que lorsqu’ils rêvaient, dans les années 1960/80, de l’avènement du socialisme mondial grâce au phare que représentait l’URSS.

  51. Sylvette de France dit :

    Bravo Patrick, une prise de position ferme et réaliste de ce qui nous attend si nous faiblissons…La fin de Daesh viendra par la femme Musulmane lorsqu’elle acceptera enfin de retrouver son identité et cette identite passera par son acceptation d’ôter enfin et définitivement le voile…

  52. Chantal Maimont dit :

    Moi aussi

  53. Laurence Gassot dit :

    Moi aussi

  54. Antoine Juszczak dit :

    Bonjour à vous tous, je suis un peu partagé sur le sujet, les arguments des un(e)s et des autres sont justes (opposition entre liberté de conscience et laïcité dans l’espace publique, égalité homme/femme), et je suis plutôt d’accord avec Patrick et Dom. Mais, dans cette affaire il y a quelque chose qui m’interpelle : c’est la cause de cette polémique et la manière dont la presse l’a traitée sur le continent (je suis Corse et de Bastia). Le problème n’était pas un lié à la manière de s’habiller sur la plage mais la privatisation d’une crique du village de Sisco par une famille (le problème aurait été le même avec des Allemands). Cette « privatisation » est courante dans le Cap Corse, je l’ai fait moi-même avec ma famille (promenez-vous le long de la route sur google earth vous verrez), le problème est qu’il faut demander lesquelles on peut privatiser….et l’attitude de cette famille qui aurait sorti un couteau (c’est très irresponsable dans un village Corse le jour de l’ouverture de la chasse aux sangliers)d’ou la qualification de « violence avec arme » retenue par le Proc de Bastia quand des touristes venaient sur cette crique (le conditionnel est de mise), la solidarité villageoise faisant le reste (TOUT(y compris des familles maghrébines) le village est descendu). Pas de Burkini, pas de blessure avec un harpon…..Alors pourquoi cette polémique maintenant et prenant prétexte d’un fait-divers qui n’aurait jamais dû sortir de nos infos régionales.
    A vous lire.

  55. Françoise Bartoli dit :

    Patrick Mottard a raison, ce « Burkini » (à Sisco, je crois que les femmes se baignaient en Burka et voilées , pas avec cette invention apparue fort à propos…) n’est pas un simple vêtement de tissu, juste après les attentats, c’est une provocation, une sorte de radicalisation… La privatisation de la plage pour d’éviter que des yeux concupiscents ne souillent leurs femmes 😨, le caillassage des femmes qui s’y baignaient seins nus , puis le tabassage des ados qui leur venaient en aide , ça ne s’était jamais vu en Corse… Je suis « capicursina » (du Cap Corse), je suis une femme libre et avec des idées progressistes, et accepter cela c’est aller à l’encontre de mon idéal de liberté et d’égalité..
    . Depuis, sur la Place Saint-Nicolas, à Bastia, sur la place du marché, et dans un petit square  » privatisé » par des femmes en Burka, plus un seul voile… Effet Sisco ?
    Les arabes allaient et venaient,( ils parlent corse chez nous et nombreux sont les métissages) , ils nous disaient leur bonheur d’être sur cette terre de liberté … Et on a tous des amis ou des copains se nommant Mohamed ou Sofiane, Sélima ou Saoussem…
    La presse hexagonale, dans son ensemble, a traité l’affaire de Sisco avec beaucoup d’a-prioris, mais BFMTV et Itélé ont été les champions de la désinformation.
    Chez nous, il y a beaucoup de gens bien, comme partout, mais on a aussi notre lot d’abrutis racistes avec un pois-chiche dans la tête, comme partout, qui nous font du tort en se répandant avec vulgarité et insultes sur les réseaux sociaux.
    La Corse est une terre de justes, seul département à n’avoir livré aucun juif pendant la seconde guerre mondiale…

    • Antoine Juszczak dit :

      Pas un mot à rajouter. J’utilisais le conditionnel à cause de l’enquête en court ouverte par le parquet de Bastia, je crois.

  56. Jean-Marie Guitard dit :

    C’est vraiment à lire. Bonne analyse.

  57. Jean-Marc Fonseca dit :

    Au risque de déplaire.
    Récapitulatif de l’affaire Burqini.

    Il doit y avoir des points communs entre les « Gaucho-Bobo-humanitariste » et la « fashosphère ».
    Pour « la fashosphère », je comprends encore, il n’est pas question pour des questions raciales de reprendre des arguments d’intellectuels issu du Maghreb ou du Continent Africain.
    Ce serait avouer que ces « gens là » disposent de capacités d’analyses et de réflexion, une sorte d’intelligence quoi.
    Mais pour les gens dit de « Gauche » à part ne pas se brouiller avec la mouvance des frérots musulmans et certains « animateurs » des divers comités Palestine.
    J’ai du mal à comprendre, pourquoi ils font ceux qui font semblant de ne pas entendre ou lire ces arguments contre l’Islamisation.
    Peut être parce qu’il ne peuvent pas leur opposer les classiques anathèmes d’Islamophobes, de Racistes, de Sionistes, de colonialistes ou de suprématistes blancs machistes afin d’éluder tout débat..

    https://salembenammar.wordpress.com/…/aux-femmes…/

    http://rue89.nouvelobs.com/…/algerie-femme-peut-jamais…
    https://environnement-energie.org/…/un-vetement-pas…/
    http://webcache.googleusercontent.com/search
    https://www.gazettedesfemmes.ca/…/wassyla-tamzali…/

    http://2ccr.unblog.fr/…/le-voile-des-femmes-nest-ni…/
    http://www.kapitalis.com/…/18487-tribune-pourquoi-la…

    http://www.revuedesdeuxmondes.fr/fausse-pudeur-et-vraie…/
    http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2016/08/23/hakim.php

  58. Houcine Jamouli dit :

    Tout d’abord soyons tous d’accord sur un fait essentiel :
    le voile le burkini la burka sont des signes ostentatoires d’un islam militant importé d’Iran d’Arabie saoudite d’Afghanistan …
    Le burkini est la ligne rouge entre les naïfs et tous ceux qui hurlent trop c’est trop
    Je fais parti de ceux qui refuse ce signe de défaillance et de remise en cause de certaines formes de liberté sur nos espaces publics comme les plages
    Juste pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de ces défis
    À titre d’exemple au début des années 70 la police interdisait aux femmes d’être seins nus à Nice
    Il a fallu le courage de certaines pour que plus tard les seins nus et le string soient autorisés

    Alors que veulent et cherchent ces obscurantistes avec la multiplication des burkinis ? :
    Tout simplement remettre en cause ce type de liberté
    C’est pourquoi on ne va pas les laisser grignoter petit à petit nos avancées dans tous les domaines …
    La plage n’est obligatoire pour personne à l’inverse de l’école
    C’est pourquoi ces femmes soumises à la Chariaa wahabiste, elles n’ont qu’à éviter nos plages et par la même éviter de partager avec nous ces plaisirs de se baigner quasiment à poil.
    D’ailleurs je n’arriverai jamais à comprendre le paradoxe de la situation
    Une femme admettons par pudeur et tout le reste s’allonger à côté de pleins de  » mecs quasiment à poil et en train de badigeonner tendrement leur compagne d’huile solaire avec sensualité et plaisir ….Mais aussi de femmes aussi belles les unes que les autres à faire la même chose à leur compagnon
    Je crois qu’il faudrait s’adonner à plus de gestes d’amour et de sensualité dès qu’une intégriste en burkini se met à côté de nous
    Et plus s’il le faut

    Là on pourrait lutter à armes égales pour ne pas tomber dans les pièges de tous les extrémistes

  59. Nathalie Audin dit :

    ….un tréfond de mauvaise conscience tiers-mondiste.
    Les méchants c’est nous
    Les gentils c’est eux.
    Et si parfois ils sont méchants c’est parce qu on n a pas été gentils avant…
    Un paternalisme manichéen infantilisant. Une sorte de rétro racisme.

  60. Jean-Marc Fonseca dit :

    Le burkini…
    me fait penser à ce qu’il se passe sur certaines plages du Maghreb, où depuis qu’il a fait son apparition, il a forcé les autres femmes musulmanes à s’y conformer, si elles ne voulaient pas être insultées de prostituées et harcelées.
    Il y a même des coins de plage qui sont devenus non-mixtes pour ne pas qu’hommes et femmes se côtoient.
    De la pure ségrégation.
    Cela me fait rire de voir certains insulter d' »islamophobes » les personnes qui sont légitimement choqués !
    Le burkini devrait même être anti-islamique pour les islamistes car il est assez seyant.
    En tous cas, il permet aux islamistes de se placer en ce moment en situation de victimes suite à son interdiction sur quelques plages. Ils vont encore tenter de faire croire que la France est un pays « islamophobe », en tombant dans la même rhétorique que les djihadistes, sans comprendre que le burkini choque toute personne attachée à l’égalité homme-femme.
    Tenter d’imposer le Burkini, c’est de la pure provocation d’un pays endeuillé suite à de multiples attentats islamistes sans aucun respect aux familles en deuil!
    Le Burkini, sachez-le, est une invention frerosalafiste occidentale étrangère à l’islam!

  61. Max Rieux dit :

    sous le Burkini la charia !!

  62. gérard Vignaux dit :

    Bravo Patrick, sur cette initiative. La gauche qui défend le communautarisme fait du clientélisme et n’a aucun avenir.

  63. Agnes Guelpa dit :

    OK. et pour les pudiques de toutes religion, garder le t-chirt reste possible…;-)

  64. Michel d'Aoste dit :

    on est d’accord…

  65. Le Mouton Enragé dit :

    Entièrement d’accord avec Patrick mais pas optimiste pour autant, en particulier face aux couvertures calamiteuses du sujet faites par nos medias, tous supports confondus. Si leur but est de jeter autant d’huile qu’il faudra pour que le pays s’enflamme, c’est en passe de réussir.
    L’écart de propos et de pensée entre la vraie population qu’on côtoie au quotidien, en majorité modérée quelle que soit sa confession, et l’état d’esprit haineux insufflé par les pseudo-articles et reportages de tous bords est simplement ahurissant.
    Avec l’influence que peut avoir sur les mentalités un « bon » discours médiatique bien matraqué, ce parti-pris de monter à tout prix les uns contre les autres est aussi irresponsable que dangereux et il n’y aura bientôt plus besoin ni des terroristes, ni des partis extrémistes pour avoir en présence tous les éléments nécessaires à une guerre civile.

  66. Philippe Foiret dit :

    Burkini and co : Solution : Une loi permettant aux Maires en période de forte affluence sur leurs plages, d’interdire la baignade (pas la présence sur la plage), habillé d’une autre tenue qu’un maillot une ou deux pièces pour les femmes, un maillot ou un short de bain pour les hommes, ou une combinaison partielle ou totale de plongée, pour des raisons d’hygiène et de sécurité. … incontestable au niveau constitunionnel et juridique …

  67. Philippe Foiret dit :

    Complément Burkini and co: Second texte : Une loi interdisant dans les piscines recevants du public et parcs de loisirs ayant des activités nautiques, d’autres tenues que le maillot une ou deux pièces pour les femmes, maillot pour les hommes, pour des raisons d’hygiène et sécurité. Là aussi c’est incontestable au niveau constitutionnel ou juridique. Ainsi que l’interdiction des temps partagés non mixtes au non de l’égalité hommes femmes.

    • Antoine Juszczak dit :

      Propositions intéressantes(les 2 billets), car, en effet, le problème est juridique. Et qu’on ne vienne pas nous parler des Sœurs catholiques, j’en connait en Corse (ma cousine est catéchèse) et elles se baignent en maillots de bain!!!!(Une pièce bien sur).

  68. Laurent Weppe dit :

    Les arrêtés anti-burkini ne sont pas des mesures laïques (comme l’a d’ailleurs reconnu François Pinatel, l’avocat de Villeneuve-Loubet, clairement conscient qu’on l’avait chargé de défendre l’indéfendable, à l’audience): ce sont des ballons d’essai que les principules de la bourgeoisie blanche la plus rétrograde, la plus réactionnaire, la plus nostalgique de l’époque dieu-merci révolue de sa suprématie absolue lancent pour tester la résistance de la magistrature et du reste de la société, pour voir s’ils peuvent restaurer le système d’avant, quand les liberté individuelles étaient un privilège soumis au caprice du prince et non un droit universel.

    C’est l’histoire qui bégaye, la classe dirigeante qui cèdent à ses vieilles pulsions:

    Il se trouve que le premier pays à avoir fais une fixette sur la tenue des femmes Musulmanes n’est pas la France, mais l’Espagne.
    Pas l’Espagne d’Aznar et de Rajoy, ni même L’Espagne des Habsourg et de l’Inquisition. Non: Il faut remonter au Royaume de Léon-Castille sous la dynastie franque des Anscarides au XIIème siècle. Déjà à l’époque les roitelets locaux étaient obsédés par les vêtements des femmes Musulmanes.

    Sauf qu’ils n’accusaient pas le voile d’être le symbole de la subjugation de la femme: au contraire, ils accusaient les femmes Musulmanes d’indécence, de concupiscence et de lubricité, affirmaient qu’elles se promenaient nues sous leurs almalafa afin de pervertir les Chrétiens et de leur faire abandonner chastes prières pour une vie de débauche et de luxure.

    Tant que la Reconquista ne fut pas complète, tant que Grenade fut gouvernée par la dynastie des Nasrid, c’est à dire tant qu’il y eu à proximité un état susceptible d’accueillir sur son territoire des centaines de milliers de réfugiés juifs et musulmans et d’en faire des soldats, la monarchies castillanes n’appliqua que très partiellement le programme que sa propagande laissait entrevoir, mais après 1492, les mesures liberticides, vexatoire, voir éliminationistes se multiplièrent: après avoir expulsé la majorité des Juifs d’Espagne (une décision qui fut accueillie d’un « Mais quel con » de la part du Sultan Turc Bayezid II qui s’empressa d’accueillir les Juifs bannis d’Espagne dans son empire, mais comme l’Empire Ottoman c’était loin, le roi Ferdinand s’en fichait: peu de risques que des Juifs revanchards reviennent appuyés par les armées ottomanes) la très catholique monarchie contraignit les « Infidèles » restants à la conversion catholique sous peine d’expulsion, et comme ça ne suffisait pas, elle décréta que tout ce qui était associé à la culture Maure était un signe de déloyauté à son égard: interdits furent le voile (en 1515), mais aussi le fait de se tresser les cheveux, sous prétexte qu’il s’agissait d’une « coutume africaine » trahissant l’ambivalence des femmes a l’égard des « valeurs » de la monarchie catholique, de parler en Arabe, y compris dans sa propre maison, de donner des prénoms arabes à ses enfants, d’enterrer ses morts sans la présence d’un « Chrétien de Pure Race » chargé de vérifier qu’aucune prière en Arabe ne s’était glissée dans les derniers sacrement (une mesure qui permit à des croques-morts sans scrupule d’extorquer des fortunes à des familles qui étaient légalement contraintes de passer par leurs service), interdiction de pratiquer des circoncision (sous peine de voir l’intégralité de ses biens confisqués: autant dire que quelques voisins jaloux en profitèrent pour accuser des petits-enfants de rabbins et d’imams de pratiquer des circoncisions afin de s’emparer de leurs biens), interdiction de visiter les bains publiques (sous couvert d’arguments spécieux à propos de l’hygiène), d’avoir une baignoire personnelle (la baignoire: le symbole arabo-musulman par excellence…) de danser, et même de préparer ou de manger du couscous (et si pas dessus le marché vous aviez le malheur d’inviter la famille à un méchoui un jour de fête Musulmane ou Juive, la sentence était alourdie).

    Ces mesures vexatoires, associées aux viols massifs de femmes et d’enfants de Musulmans convertis par les prêtres censés faire leur rééducation religieuse, la spoliation des biens pour des prétextes toujours plus spécieux, les humiliations, insultes et agressions quotidiennes et impunies, finirent par provoquer de très prévisibles rébellions de la part d’une population qui techniquement, n’était même plus musulmane (puisque convertie de force).
    Et, bien évidemment, ces soulèvements, furent présentés par les élites de l’époque comme la « preuve » que les descendants de Musulmans étaient « inassimilable« .

    En plus du bannissement, d’autres « solutions » furent proposées: réduire tous les descendants mâles de Musulmans en esclavage et les envoyer aux mines et aux galères; tous les mettre sur des navires sans voiles qui seraient amenées au milieu de la mer et coulées. L’évêque de Segorbe, Martin de Salviatierra suggéra même au roi Phillipe II d’Espagne de procéder à la castration de tous les convertis puis leur exile vers Terre Neuve accompagnés d’une garnison de soldat chargée de s’assurer qu’ils y meurent bien de faim et de froid.

    Ce discours génocidaire était d’autant plus facile que la propagande de la couronne et de l’église n’avait cessé de déshumaniser les Maures et leurs descendants: les présentants comme des barbares libidineux, de mauvaise herbe à déraciner, d’organe gangréné qu’il fallait amputer du reste de la société avant que « l’infection ne se répande »

    Phillipe II mit systématiquement son véto à toute décision de génocide et de nettoyage ethnique de l’Espagne (mais ne fit rien pour mettre un terme à la propagande extrémiste), mais son fils, le très limité intellectuellement (la tradition des mariages incestueux chez les Habsbourg commençait à faire sentir ses effets délétères) et complètement sous l’emprise de son précepteur le Duc de Lerma Phillipe III céda au pressions, et, un peu plus d’un siècle après la conquête de Grenade, la plupart des convertis restants furent banni d’Espagne.

    ***

    Les similitudes avec la société contemporaine sont multiple: comme aujourd’hui, les lois et mesures vexatoires puisent leurs origines dans les fantasmes que des hommes se faisaient à propos des vêtements que portent les femmes.

    Comme aujourd’hui, sous prétexte d’adhésion aux grands principes (hier c’était la piété et la chasteté, aujourd’hui, c’est la laïcité et le féminisme) on réduisit la religion à des marqueurs d’ethnie et de classe.

    Comme aujourd’hui, tout marqueur identitaire divergent était présenté comme signe de déloyauté à l’égard de l’état et de désir secret de violer ses lois.

    Comme aujourd’hui, ce sont les femmes qui furent blâmées les premières (hier on les accusaient d’être des catins, aujourd’hui, on les accuse d’être les esclaves aliénées de leurs pères, de leurs maris et de leurs voisins)

    Comme aujourd’hui, les véritables motivations trouvaient leurs origines dans la cupidité et la convoitise (hier il s’agissait de satisfaire le désir des Hidalgos de s’accaparer les biens des Juifs et des Musulmans andalous, aujourd’hui, il s’agit de satisfaire par des mesures démagogique la petite bourgeoisie blanche et raciste qui voit d’un très mauvais œil la gentrification des Arabes)

    Comme aujourd’hui, le pouvoir laissa les discours les plus haineux se répandre (via les épitres d’évêques et d’aristocrates: le twitter de l’époque) se convaincant qu’en ne mettant pas en application les meures génocidaires que les extrémistes appelaient ouvertement de leurs vœux, il en faisait déjà bien assez.

    Sauf qu’aujourd’hui, on ne peut plus cacher le linge sale dans le recoin le plus sombre du placard situé tout au fond de la pièce la plus reculée de la Maison de Bernarda:
    Nous vivons dans un monde où les caméras se trouvent dans les smartphones et dans les lunettes de soleils, où détruire un appareil d’enregistrement ne sert à rien quand photos et vidéos peuvent être uploadées en temps réel vers des serveurs situés sur d’autres continents, où elles peuvent ensuite être vues par trois milliard et demis de personnes ayant un accès internet.

    Nous vivons dans un monde où pendant que les notables improvisent des explications tortueuses et malhonnêtes, la terre entière observe quatre hommes blancs, armés qui forcent une femme issue d’une minorité à se dévêtir par terre.

  69. Daniel Moatti dit :

    Je suis entièrement d’accord avec l’interprétation de Laurent Weppe à propos de la période qui a suivi la « Reconquista » espagnole jusqu’à la révolte des morisques (1492/1609). Certes, son analyse ne peut pas s’appliquer à la France d’aujourd’hui, mais elle reste malheureusement pertinente au Moyen-Orient où Chrétiens et Yézidis sont les victimes de véritables stigmatisations, de violences inouïes et de véritables pogroms. jusqu’à leurs lieux de cultes qui sont attaqués et détruits. D’ailleurs l’indifférence des nations occidentales à l’égard des souffrances que subissent ces populations me paraît incroyable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s