Prison trop pleine, stade trop vide

Nice-Lille, Allianz

Le groupe Téléphone aurait pu en faire un titre… Après la prison trop pleine, on peut évoquer le stade trop vide comme illustration de la compétence plutôt aléatoire de l’équipe municipale dans l’art de gouverner la cité.

Ce samedi nous avons assisté à l’Allianz Riviera avec quelques joyeux lurons à un Nice-Lille de bonne facture. Tout était réuni pour avoir un joli succès populaire : le Gym a terminé 4e du précédent championnat, il s’est qualifié pour une coupe d’Europe et il a gagné les deux premiers matchs de la nouvelle saison. On peut ajouter que les vacances à l’extérieur achevées pour une grande majorité de Niçois combinées à une rentrée scolaire proche mais encore en devenir constituaient une conjonction de facteurs favorables pour une assistance record au stade. Que nenni ! Le match, avec 16000 spectateurs pour une capacité de 35000, s’est déroulé devant des tribunes clairsemées.

En fait cette situation n’est qu’une nouvelle illustration d’un paradoxe déjà ancien. Le Gym est un marqueur fort de l’identité niçoise mais, globalement, la métropole azuréenne n’est pas une ville de football. C’est pour cette raison qu’au Conseil municipal nous avions régulièrement mis en garde les deux derniers maires vis-à-vis d’un projet surdimensionné.

Certes, il y a eu les quatre matchs de l’Euro (il est vrai que la fête a été belle !) mais c’est cher payé pour un équipement qui a coûté des centaines de millions aux contribuables niçois tout en les endettant pour des décennies.

Parmi les idées reçues en politique que j’évoquais lors du billet précédent, il y a le mythe du « maire bâtisseur » qui est forcement un bon maire car « il fait des choses ! ». À l’inverse, en contribuable conséquent, il serait bon de sanctionner les auteurs de projets mal évalués et de faire jouer un principe de responsabilité électorale.

On peut toujours rêver !

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans Nice, politique locale, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Prison trop pleine, stade trop vide

  1. Emmanuel dit :

    Quoi vider les prisons pour remplir les stades ?

  2. bernard gaignier dit :

    Et le RCT ne viendra plus pour remplir le stade……

  3. Antoine Juszczak dit :

    Ce que j’aime chez toi, Patrick, c’est la constance et la justesse de tes positions, ton billet me rappelle notre campagne des municipales. Tes arguments de l’époque étaient justes.(cqfd)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s