Les amphis maudits de Carlone

ufrlash-7

A l’initiative des étudiants de Master InfoCom (que je vais retrouver au second semestre), Nice-Matin dénonce sur toute sa page 2 le scandale de « l’amphi aveugle » – sans fenêtre, ni ouverture – numéro 211 Extension à la fac de Carlone. Amphi où les étudiants en surnombre subissent l’implacable canicule de l’été indien.

En réalité, le quotidien local aurait pu pousser son enquête un peu plus loin (en fait au bout du couloir…) car les amphis 212,111 et 112 ont exactement les mêmes caractéristiques représentatives des aberrations architecturales des années 60-70.

Je peux parler de ces salles avec d’autant plus de précision que j’y enseigne une partie de mon service depuis de nombreuses années et singulièrement depuis la rentrée de la semaine dernière. Dominique a également pratiqué ces amphis les années précedentes. C’est qu’au delà des InfoCom, les LEA sont également concernés.

Ces amphis que je surnomme ironiquement devant les étudiants  » nos abris anti-atomiques » sont objectivement invivables : exiguité et sentiment d’étouffement, chaleur suffocante en été ou à la rentrée (pas de clim), froid humide en hiver. Nos étudiants sont stoïques voire héroïques pour supporter de telles conditions de travail. Pour les profs ce n’est pas mieux car dans cette ambiance confinée et surchauffée agrémentée de quelques courants d’air, il est facile d’attraper crève et extinction de voix. Pour Dominique et moi cette semaine ce fut bingo !

Cela dit le doyen Alain Tassel et l’administration de la fac font ce qu’ils peuvent avec ce qu’on leur donne. L’Université par contre est moins innocente car, dirigée par des scientifiques, elle a tendance à charger la barque « Carlone » qui héberge ainsi les trois plus importantes filières de l’UNSA : InfoCom, LEA et Psycho.

Mais l’essentiel de l’origine du mal se trouve à un autre niveau : celui de la société française dans son ensemble qui a une attitude schizophrénique vis-à-vis de son université en ne voulant pas de sélection mais en refusant les moyens nécessaires pour assumer ce choix. Du coup, on ne trouve pas anormal que la collectivité dépense plus pour un collégien ou un lycéen que pour un étudiant (hors classes préparatoires et grandes écoles).

Voilà un vrai débat pour les présidentielles, beaucoup plus important pour l’avenir que les escarmouches sur tel site industriel ou à propos de telle centrale nucléaire.

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article, publié dans politique nationale, université-recherche, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

44 commentaires pour Les amphis maudits de Carlone

  1. Lucas Dahan Lachegar dit :

    Tellement d’accord avec vous, j’ai eu la chance d’avoir cours avec vous dans cet amphi antiatomique🙂 , et encore ce ne sont pas seulement les amphis où l’on suffoque mais la fac tout entière qui avec des installations de ce genre mais aussi l’état général de la fac qui poussent vers la sortie les étudiants des la rentrée et voient les autres déprimés au fil des années… C’est bien dommage😦

  2. Darren Tamole dit :

    Merci d’en parler monsieur 👏🏽

  3. ricciarelli dit :

    « Mais l’essentiel de l’origine du mal se trouve à un autre niveau : celui de la société française dans son ensemble qui a une attitude schizophrénique vis-à-vis de son université en ne voulant pas de sélection mais en refusant les moyens nécessaires pour assumer ce choix »;Pour moi c’est sélection.On la pratique bien dans le domaine sportif………….

    • Laura dit :

      Tout le monde peut entrer à la fac mais pour moi la sélection se fait plus tard, beaucoup n’ont pas la moyenne au premier semestre et abandonnent à ce moment là.

  4. Emmanuel dit :

    Grandeur et misère de l’université française. Un peu de selection et surtout beaucoup de motivation…

  5. Dominique Boy-Mottard dit :

    Tous ces petits problèmes font partie du charme de Carlone 😉

  6. Emilie Picard dit :

    Et ne parlons pas des amphis 60 et des poussières, qui n’ont carrément plus de vitres à leur fenêtres….

  7. Jean Cagnazzo dit :

    Cà rappelle de bons souvenirs à mon épouse , maintenant c’est au tour de Marie-Christine d’être étudiante en LEA comme sa maman……….

  8. Geneviève Maciel dit :

    J’y ai passé 5 ans! Que de bons souvenirs malgré ces amphis! Les étudiants passent mais les enseignants restent… Ce sont plutôt eux les héros à mon sens! 😊

  9. Christine Mirauchaux dit :

    Bon, moi j’aurais déjà lancé une grève avec occupation des locaux ☺️😁

  10. Maeva Vidal dit :

    Sans parler de la pluie dans les amphi (le 60 de mémoire  »fuitait » pas mal)

  11. Amandine Fayçal dit :

    souvenirs souvenirs😀

  12. Caroline Wolf dit :

    Le sauna de la fac des lettres…

  13. Leslie Elkrief dit :

    Apparament rien ne change á Carlone cette fac est toujours le parent pauvre de l université. C est vraiment scandaleux

  14. Merie Ksr dit :

    C’est la mort cet amphi Je suis en train d’étouffer dedans depuis la rentrée

  15. Clara Chaix dit :

    Il fait tellement chaud dans ces amphis qu’on va bientôt devoir venir en cours le soir😉

  16. Jean-Raymond Vinciguerra dit :

    Lancer une grève avec occupation des locaux, voilà qui rappellerait son passé glorieux à ce bâtiment et rendrait un hommage mérité à ceux qui l’on déjà fait il y a près de cinquante ans…
    Petit moment de nostalgie…

  17. Jacqueline Bellino dit :

    Souvenirs souvenirs, ma ville en mai comme dis un autre Patrick…

  18. Mathilde dit :

    Et la bibliothèque sans chauffage et lamphi 81 qui fuit on en parle ?

  19. N’oubliez pas de passer l’aspirateur sous le bureau du Doyen, nous y avions dormi ! Carlone for ever ! Big Up !

  20. Occupation des locaux CLIMATISES seulement !

  21. Mehdi Chaoui dit :

    Eh bien, il était temps que quelqu’un en parle publiquement !
    De manière générale c’est l’ensemble des locaux de la fac de Carlone à pointer du doigt.
    La pluie dans les amphithéâtres 60, la chaleur suffocante en été, sans oublier le froid glacial en hiver !
    Chose véridique: J’avais tellement froid aux mains pendant les partiels de Janvier 2016 que j’avais du mal à écrire …

    Bref… Il serait temps de réagir car notre fac se fait vieille et elle aurait besoin d’un bon coup de botox !

  22. En moins de 24 h plus de 2000 lecteurs de ce billet…combien d’étudiants « stoïques » et « héroïques » ?

  23. Étudiante L2 désespérée dit :

    Amphi 60 L2 info com lundi dernier 16h avec vous en ingénieurie…. Immense peine à se concentrer avec cette chaleur et difficultés à faire le choix entre écrire ou se rafraîchir le visage à l’aide d’un pauvre morceau de papier le visage…… Mais le pire ce sont les Ext…
    Et les toilettes dans un piteux état? Et pas de chauffage dans les salles de TD en hiver…. Que dire que faire à part que l’administration nous fait comprendre de fermer notre bouche….

  24. Sonia Lenoir dit :

    .

    Souvenir souvenir !! N’est-ce pas Carine et Manue ?

  25. Eh oui de bons souvenirs qd même 😉😉

  26. Marie Breteau dit :

    Ces conditions d’enseignements sont totalement indignes de notre pays, de notre régions et de notre ville si nous voulons continuer à promouvoir nos diplômes il faut que les conditions d’accueil soient décentes, les températures inhumaines, les vitre brisées… la fac n’est pas désaffectée et pourtant ça y ressemble, c’est inacceptable !

  27. Jennifer Roustan dit :

    Écrire ses cours en gants
    Devoir esquiver les gouttes de pluie pour écrire proprement sur sa copie quand il pleut
    Passer l’hiver en doudoune…

    Enfin bref j en Passe
    Que de souvenirs

  28. Nivek Rio dit :

    Précisons tout de même que le droit et la médecine sont devant les 3 cités en fin d’article. Cependant je rejoins totalement le propos de l’article sur les amphis extension. Et encore je me demande si le sous-sol n’est pas pire encore😉
    Une pensée aussi à tous les enseignants ayant leur bureau en haut du bâtiment dans lesquels la chaleur est encore plus insoutenable !
    Et oui le problème est récurrent dans les mesures prises par les gouvernements PS : de bonnes idées mais pas les moyens pour les accompagner !

  29. Cosmos dit :

    Le campus Carlone (classé au patrimoine du XXe siècle) est une honte. Certaines parties sont dans un état de délabrement incroyable. On pourrait même se demander si le campus est aux normes de sécurité et de salubrité.
    Les amphis de l’extension sont des bunkers.
    Merci la loi d’autonomie des universités ?

  30. Emilie Paeta dit :

    ouais les partiels en doudoune c’était de loin un de mes moments préférés à l’époque

  31. PLUS DE 2500 PERSONNES ONT LU CE BILLET EN 30H

  32. Delphine dit :

    Moi, je n’ai pas connu ce Carlone. En lettres classiques, pas d’amphi😉, des salles au troisième étage du bâtiment principal, une BS ( bibliothèque de section), rien que pour nous, les happy few, au même étage, donc pas de BU glaciale, et, nec plus ultra, l’année universitaire commençait bien plus tard, en octobre….

  33. Marie Breteau dit :

    et ça va continuer car il est aussi relayé sur plusieurs RS

  34. Sûrement comme un flashback dans ce couloir de l’horreur. Ext 211 😉

  35. Ça me rajeunit cette image et ce debat

  36. ·
    Enfin quelqu’un qui en parle !!!…

  37. Audrey Bruno dit :

    Oui je confirme… Sans oublier les tables toutes défoncées! Fac de droit il fait moins chaud!!!

  38. alaind dit :

    Et pourquoi les étudiants entrent en leurs établissements fin septembre début octobre et plus tard , alors que les primaires et maternelles aux prémices de septembre?
    Cela enchose tout le monde, les parents qui désirent des vacances hors normes, les enseignants, les maîtres d’ouvrages, les maîtres d’oeuvres et les entreprises en charge de travaux en ces établissements! Franchement, un bambin de 7ans, qu’il entre en école le 1er septembre ou le1er octobre!!!

  39. 3000 LECTEURS DE CE BILLET EN 48H SUR CE BLOG

  40. Carrément!! Au passage, punaise, j’adorais ce prof ! … souvenirs de manifs avec lui aussi !

  41. lauretteandco dit :

    Étudiante en L1 InfoCom avec vous, merci de faire remonter ce problème.
    Mais il est clair que c’est l’entièreté des locaux de Carlone qui est à pointer du doigt. Venant d’une autre ville et ayant étudié dans d’autres Universités, je trouve bien triste l’état et la propreté du campus. Les souris venant nous rendre visite en amphi 84 peuvent en témoigner.
    Les salles sont très mâles isolées, les tables en amphithéâtre sont ridiculement petites, les extensions sont affreuses pour y étudier …
    Ma belle Université Blaise Pascal à Clermont-Ferrand me manquerait presque.
    Merci à vous de vous démener afin de nous donner un enseignement digne de ce nom.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s