Droit de Cité et promesse d’Eau vive

img_1271

Septembre est le mois où traditionnellement les théâtres de la ville dévoilent leur programmation. Cette année, je suis particulièrement concerné par ces annonces et pour tout vous dire, c’est positivement délicieux.

Jeudi, c’est une institution, le Théâtre de la cité managé depuis quelques années par l’incontournable association Miranda, qui ouvrait le feu. Au cours d’une soirée festive (mais millimétrée), Thierry Surace et son équipe ont présenté avec humour, parfois avec gravité, et toujours avec classe les très nombreux spectacles qui vont se succéder tout au long de la saison.

Parmi eux, Le christ rédempteur de Roba Capeu va avoir les honneurs de la mythique salle de la rue Paganini le dimanche 8 janvier à 18 h. Abandonné par mon metteur en scène (Gaignier joue en ce moment « Ma cabane au Canada ») et par mes acteurs (en répétition pour des Femmes savantes d’anthologie !) je pense avoir été le seul auteur qui a défendu lui même son bébé sur scène. L’accueil plus que sympathique est de bon augure pour janvier.

Vendredi, bis repetita au Théâtre de l’Eau vive où, sous la houlette de la charmante et très professionnelle Fabienne Colson, une bonne quinzaine de spectacles fut présentée. Au mois de juin (7, 8, 9, 10 et 11 juin), ce sera le tour de Sur un air de cithare 2. Il s’agit d’une pièce que j’ai écrite et qui a été mise en scène par Henri Legendre il y a presque dix ans et que j’adapte aux temps nouveaux et au style de Fabienne qui va en assurer la mise en scène. Des personnages de films célèbres se rencontrent de façon aléatoire et vivent à leur façon le face à face âpre et rude entre l’Histoire et l’Amour. La metteur en scène était là, une partie des acteurs aussi (l’explosif trio Corcovado) mais c’est encore l’auteur qui a fait, dans une ambiance familiale, la présentation du spectacle de juin.

Mais comme si ce n’était pas suffisant, Frédérique Grégoire-Concas du Petit Théâtre des affranchis a laissé entendre qu’il ne serait pas impossible que je sois en train d’écrire un autre spectacle qui trouverait sa place entre janvier et juin. Fred est une femme sérieuse et généralement bien informée…

img_1286       img_1282       img_1285

A propos Patrick Mottard

Conseiller général du 5e canton de Nice dans les Alpes-Maritimes depuis 1998. Enseignant à l'Université de Nice (droit public) Président de l'association Gauche Autrement Parti Radical de Gauche
Cet article a été publié dans culture, littérature-théâtre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Droit de Cité et promesse d’Eau vive

  1. Merci Patrick et à très vite!

  2. Bernard Gaignier dit :

    C’est bien Patrick d’occuper sainement tes soirées. T’as rate deux fois plus belle la vie mais tu pourras les revoir en replay.

  3. Bernard Gaignier dit :

    Et c’est quoi cette histoire de nouvelle pièce annoncée par Frederique suis pas au courant

  4. Emmanuel dit :

    Guy Béart ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s